Tramète brûlée

La Tramète brûlée est un champignon qui se développe en groupe sur le bois de nos forêts tout au long de l'année. Le regard du promeneur est immanquablement attiré par les silhouettes aux formes irrégulières et surprenanates.

Tramète brûlée, Bjerkandera adusta
Tramète brûlée, Bjerkandera adusta

Botanique

N. scientifique Bjerkandera adusta
Synonymes Leptoporus adustus, Boletus adustus, Trametes tristis
Famille Hapalopilacées
Chapeau en console
Hyménium pores
Spores sporée blanche
Anneau absent
Pied absent
Chair blanche, coriace
Volve absente
Odeur douce, de "champignon"

Habitat et usages

Répartition France, Europe, Amérique du Nord, Asie
Périodepérenne
Habitatbois mort de feuillus
Confusions possiblesBjerkandera fumosa
Toxiciténon comestible
Intérêt culinaireaucun
Usagesnon référencés
Tramète brûlée, Bjerkandera adusta

Les jeunes consoles de Bjerkandera adusta présentent des formes irrégulières et surprenantes dont la chair blanche et tendre immacule le bois sombre. La Tramète brûlée est un Basidiomycète qui se développe en groupe sur le bois de nos forêts tout au long de l'année. Le regard du promeneur est immanquablement attiré par les silhouettes de ce champignon faisant partie de la famille des Hapalopilacées. Comme son nom l'indique cette Tramète prend une couleur de brûlé en son centre avec l'âge.

Description de Bjerkandera adusta

Le chapeau de Bjerkandera adusta est en forme de console de 0,5 à 6 cm de large. La face supérieure du chapeau est finement veloutée, de couleur crème à brunâtre. La marge qui surplombe l'hyménium est plus pâle, tirant sur le blanc. L'hyménium qui correspond à la face inférieure du chapeau de Bjerkandera adusta est souvent décurrent sur le substrat, il laisse tomber les spores le long de petits tubes. Ces tubes de 1 à 2 mm d'épaisseur s'ouvrent sur de fins pores, qui sont comptés au nombre de 4 à 6 par mm. Les pores blanchâtres de la Tramète brûlée deviennent gris cendrés avec l'âge et donnent au sporophore un aspect brûlé. La chair de Bjerkandera adusta est blanche, au départ souple et tendre, elle devient vite fine et coriace.

Le mycélium, partie végétative invisible du champignon, se répand dans le bois des arbres affaiblis ou morts.

Détermination de la Tramète brûlée

Cette espèce commune en France est facilement reconnaissable avec ses spores typiquement gris cendré. Si on le coupe en deux il est possible d'observer les tubes qui de leur couleur grise se distinguent de la chair bien blanche. Il y a cependant une confusion possible avec Bjerkandera fumosa mais elle est beaucoup moins répandue que Bjerkandera adusta. La couleur du sporophore de Bjerkandera fumosa est plus foncée et les spores sont légèrement plus petites.

Milieu de vie

La Tramète brûlée pousse toute l'année sur des souches et des troncs d'arbres morts de feuillus et parfois de pin, on la retrouve plus rarement sur des arbres vivants affaiblis. Elle pousse généralement en troupe de nombreux individus, étagés et souvent très décurrents sur le substrat. C'est un champignon saprophyte et parfois parasite, il se développe et se nourrit de la matière organique provenant du bois. Bjerkandera adusta est présente même en hiver, c'est un champignon à croissance plutôt lente.

Toxicité ou intérêt culinaire

Non comestible, sans intérêt ou indigeste.

Espèces et variétés de Bjerkandera

Il existe de nombreuses espèces de Tramètes, souvent très différentes les unes des autres :

  • Trametes confragosa : Tramète rougissante, chapeau brun-cannelle, tubes rougissants à la pression
  • Trametes quercina : Tramète du Chêne, chapeau en console épaisse, ocre puis gris-brunâtre, tubes beige clair
  • Trametes gibbosa : Tramète bossue, gros chapeau en éventail de 5 à 20 cm, blanchâtre à verdâtre, pores allongés radialement
  • Trametes betulina : Tramète du bouleau, chapeau en console ou en éventail, gris-blanchâtre
  • Trametes pubescens : chapeau en éventail, de couleur crème

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Tramète rougissante, Tramète rude, Daedaleopsis confragosa Tramète rougissante, Tramète rude, Daedaleopsis confragosa

La tramète rougissante, un champignon commun disposé en gradin sur les branches cassées qu'il parasite. Très décoratif, découvrez-le !

Tramète versicolore, Polypore versicolore, Trametes versicolor Tramète versicolore, Polypore versicolore, Trametes versicolor

Les guirlandes à couleurs variées du polypore versicolore, au chapeau ondulé,  formées par les sporophores, parties reproductives visibles de ce Basidiomycète, ne manquent pas d'attirer l'oeil.

Les ronds de sorcières Les ronds de sorcières

Étranges phénomènes naturels, les ronds de sorcières stimulent l'imagination et évoquent des légendes ancestrales profondément ancrées. Mais que sont-ils réellement ? Tentons d'y voir plus clair...

Comment faire refleurir une orchidée ? Comment faire refleurir une orchidée ?

Les orchidées sont des plantes précieuses pour décorer un intérieur, que celui-ci soit contemporain ou classique. Quelques soins spécifiques permettront de les faire refleurir et de les conserver...

Vos commentairesAjouter un commentaire