Ragouminier, Cerisier de Nankin, Cerisier tomenteux, Cerisier nain du Canada

Le ragouminier, Prunus tomentosa, est un petit buisson à croissance lente, rustique, d’une ravissante floraison parfumée, produisant rapidement d’abondantes petites cerises rouge vif sans queue, juteuses et agréables.

Ragouminier, Cerisier de Nankin, Cerisier tomenteux, Cerisier nain du Canada, Prunus tomentosa

Botanique

N. scientifique Prunus tomentosa
Famille Rosacées
Origine Himalaya, Chine du Nord et de l'Ouest, Corée
Floraison mars-avril
Fleurs blanc rosé à cœur pourpre
Typefruitier
Végétationarbustive, buissonnante
Feuillage caduc
Hauteur1 à 2 m

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, jusqu'à -20 °C
Exposition ensoleillée ou mi-ombre
Soltout type de sol
Acidité tolérant
Humidité sol frais
Utilisationornemental, production de petits fruits, permaculture
Plantationautomne-printemps
Multiplicationpar divisions, greffe, semis
Ragouminier, Cerisier de Nankin, Cerisier tomenteux, Cerisier nain du Canada, Prunus tomentosa

Prunus tomantosa, le cerisier de Nankin ou Ragouminier est une plante de la famille des Rosaceae du genre Prunus, originaire des pentes de l’Himalaya et de la Chine. C’est un cousin de nos pruniers domestiques et du cerisier. Cultivé pour sa jolie floraison précoce et son abondante production de cerises, il est aussi bénéfique pour la biodiversité, car il attire et nourrit les insectes pollinisateurs tôt dans le jardin et il est mellifère. Il peut être utilisé en haie basse, haie libre ou en isolé. Il montre aussi intérêt en permaculture dans la réalisation de haies et forêts fruitières, planté à l’étage des ‘arbustes à petits fruits’.

Le prunier tomenteux est toujours un excellent ajout paysager.

Description de Prunus tomentosa 

Prunus tomentosa présente un tronc principal puis des branches depuis le bas qui s’épaississent et se ramifient d’année en année, ce qui lui donne sa forme buissonnante, compacte et irrégulière aux branches hérissées, plus large que haute. Sa croissance est lente et ne dépasse guère 1,50 à 2 m de hauteur.

Son enracinement est superficiel.

Le bois de son écorce est lisse et sombre.

Son feuillage est caduc, les bourgeons des feuilles éclosent à la fin de la floraison. Les feuilles sont alternes, rugueuses, d’aspect fripé, vert foncé, duveteuses sur le dessous, ovales à allongées, au bord dentelé et sont plutôt petites : de 2 à 7 cm de long.

La floraison commence dès la 2e année de culture, précoce en mars-avril, joliment mise en valeur puisqu’elle survient alors que le buisson n’a pas encore de feuilles. Dès lors, elle est remarquable, notamment par sa profusion, sa beauté délicate et son parfum délicieux. Les fleurs à 5 pétales sont blanc rosé avec un cœur pourpre. L’arbuste est monoïque et autofertile. Et comme les insectes le visitent abondamment, la production de fruits est assurée.

Le fruit, nommé baie ou cerise de ragouminier, est mature début juillet, ce qui peut les faire échapper au pillage des oiseaux occupés avec les fraises. C’est une petite cerise de 5 à 10 mm de diamètre, avec un petit noyau, attachée directement à la branche sans pédoncule, en regroupements serrés, d’un rouge vif et luisant, très juteuse et d’un bon goût sucré et légèrement acidulé. On la déguste fraîche, picorée une à une sur l’arbre, ou cueillie par poignée, en triant en bouche les petits noyaux. On peut aussi réaliser des jus, des gelées et des confitures.

Lorsque le ragouminier est en fruit, il est de nouveau extrêmement ornemental.

Quelques variétés de ragouminier

En Asie, ils existent diverses variétés nommées et cultivées, mais elles ne sont malheureusement pas très courantes en Europe :

  • Prunus tomentosa ‘Red Ninja’, aux fruits plus gros.
  • Prunus tomentosa ‘Efimka’, porte des fruits rouge foncé encore plus gros. Il est considéré comme le meilleur en goût.
  • Prunus tomentosa ‘White Ninja’, aux fruits blancs.

Comment cultiver Prunus tomentosa ?

Le ragouminier est de culture facile, résistant aux maladies et rustique jusqu’à -20 °C. En revanche, il peut souffrir d’un excès de chaleur en été, notamment s’il y a de trop nombreux jours consécutifs au-dessus de 30 °C.

Il est peu exigeant sur la nature de la terre, particulièrement tolérant, mais ses racines étant peu profondes, il préférera un sol bien drainé qui reste frais. On gagnera à lui fournir un paillis de 5 cm d’épaisseur toute l’année, il maintiendra une humidité et régulera la croissance des adventices qui se mêleraient aux branches.

L’exposition sera ensoleillée ou mi-ombre, afin de lui pour lui permettre de fleurir et de fructifier abondamment.

Au moment de la plantation, soit en automne ou au printemps, dégager délicatement les racines enroulées dans la motte. Au besoin, les raccourcir au sécateur. Creuser un trou 3 fois plus large que celle-ci sur environ 30 cm de profondeur. Mélanger du sable à la terre si celle-ci est un peu lourde ou argileuse, et ajouter du compost au fond de la fosse de plantation. Placer l’arbuste d’aplomb et rabattre la terre du jardin bien affinée jusqu’au collet, en tassant avec légèreté.

Arroser éventuellement la première année s’il fait très sec. Reprise et culture du cerisier de Nankin sont aisées.

On évitera les engrais chimiques ou tout autre traitement chimique pour permettre la constitution de la rhizosphère (ensemble des microorganismes vivant en symbiose avec l’arbuste) autour des racines. Il en deviendra d’autant plus robuste.

Le cerisier du Nankin se contentera d’un unique apport de compost par an, en surface, pour soutenir sa fructification qui sinon, peut s’appauvrir avec les années.

Comment tailler le ragouminier ?

Le ragouminier n’a pas besoin de taille, si ce n’est seulement pour retirer les branches desséchées, et parfois un rééquilibrage de la forme du buisson. Il ne demande pas vraiment d’entretien.

Utilisation du cerisier tomenteux

Large, bas, sans entretien et d’une grande délicatesse lors de sa floraison parfumée, le prunier tomenteux est un excellent ajout paysager, en arbuste abondamment ramifié dès la base ou greffé sur une demi-tige. Il sera mis en valeur en isolé ou à l’avant d’un groupe arbustif.

En outre, son branchage fin et dense est un bon coupe-vent. Sa taille basse permet de protéger des parcelles du froid sans apporter trop d’ombre : une espèce utile pour concevoir une cuvette végétale, par exemple, là où on veut choyer une culture moins rustique.

Il fait un bonsaï florifère et fructifère.

Robuste et tolérant, Prunus tomentosa est aussi parfois utilisé comme porte-greffe nanifiant pour cerisier.

Comment multiplier le ragouminier ?

Lorsque ses racines, superficielles, sont endommagées par un coup de bêche, par exemple, le ragouminier à tendances à faire un rejet : au bout d’un an, quand celui-ci s’est lui-même bien enraciné, il pourra être très facilement transplanté (en novembre, de préférence).

On peut tenter de prélever une branche du bas qui porterait quelques racines. Il peut être greffé ou semé. Les graines sont semées avant l’hiver, car elles nécessitent 2 ou 3 mois de stratification froide avant de germer.

Le saviez-vous ?

Tous les prunus contiennent dans l’amande et les feuilles amygdaline et prunasine produisant de l’acide cyanhydrique, très toxique (Cyanure ou acide prussique) : c’est le goût amer de l’amande. Cependant, utilisé en quantité homéopathique, l’acide cyanhydrique montre des vertus médicinales. 

Espèces et variétés de Prunus

Près de 200 espèces d'arbres et des arbustes

  • Prunus spinosa : prunellier commun à fruit comestible
  • Prunus avium : merisier commun
  • Prunus domestica, le prunier
  • Prunus incisa,
  • Prunus serrulata, cerisier du Japon
  • Prunus laurocerasus, le prunus des haies
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Cerisier japonais, Prunus incisa Cerisier japonais, Prunus incisa

Prunus incisa, le cerisier à fleurs nain japonais est un arbre de petite taille appartenant à l'imposante famille des Rosacées. Il croît naturellement sur les pentes du mont Fuji, au[...]

Cerisier du japon, Prunus serrulata Cerisier du japon, Prunus serrulata

Le cerisier du japon, Prunus serrulata est un arbre d''ornement, au feuillage caduc, réputé pour sa floraison printanière abondante. Le genre Prunus appartient à la famille des Rosacées, et...

Cerisier à grappes, Bois puant, Prunus padus Cerisier à grappes, Bois puant, Prunus padus

Le cerisier à grappes est un arbre d'ornement de taille modeste, florifère et coloré en automne. C'est un bel arbre de forme agréablement arrondie, facile de culture.

Cerisier (Cerise), Prunus cerasus Cerisier (Cerise), Prunus cerasus

Parmi les arbres fruitiers, le cerisier est un de ceux qui demandent le moins de soins et qui produisent le plus facilement. Il est aussi un superbe arbre d'ornement. En[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Gérard (Moselle Est/Frontière Sarre)
    Quel est le prix de ce ragouminier, où le trouve-t-on ?
    Répondre à Gérard
    Le 30/10/2021 à 12:16