Aconit d'hiver, Helléborine

Aconit d'hiver, Helléborine, Eranthis hyemalis

Botanique

Nom latin  : Eranthis hyemalis
Famille  : Renonculacées
Origine  : France, Espagne, centre de l'Europe
Période de floraison : février-mars
Couleur des fleurs  : jaune d'or
Type de plante : plante à bulbe
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 5 à 15 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustiques, jusqu'à -20 °C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : humifère et drainant
Acidité du sol  : légèrement à très basique
Humidité du sol  : normal
Utilisation : massif, pelouse, dessous des arbres, pot
Plantation, rempotage : fin d'été
Méthode de multiplication : semis, divisions

Eranthis hyemalis appelé helléborine, aconit ou éranthe d’hiver est une sympathique petite plante vivace, bulbeuse au sens large, appartenant à la famille des Renonculacées. L’éranthe d’hiver est originaire d’Europe centrale, c’est une espèce montagnarde présente d’ailleurs dans l’est de la France. Le genre Eranthis compte actuellement 9 espèces, dont 3 sont un peu cultivées, tandis que les autres espèces sont rares et recherchées. Charmant, l’aconit d’hiver nous fait le plaisir de fleurir au cœur de l’hiver, aux côtés des perce-neiges, des nivéoles de printemps, des crocus les plus précoces.

Description de l’aconit d’hiver

Eranthis hyemalis est une plante tubéreuse. Son tubercule est noirâtre, arrondi, légèrement aplati, d’environ 1 cm diamètre. Lorsque les tubercules s’élargissent, ils sont capables de faire bourgeonner plusieurs tiges. Chaque tige porte une unique et belle feuille, orbiculée et pennatiséquée, vert vif et luisante. Le pétiole se situe au milieu du limbe arrondi et divisé en lobes digités. La fleur, sessile, est nichée au milieu de la feuille. La fleur est composée de 5 à 8 sépales pétaloïdes, tandis que les pétales sont peu visibles. Eranthis s’étoffe avec le temps, formant un tapis où chaque fleur semble posée sur une large collerette verte. Alors que la floraison est terminée, les feuilles continuent de grandir, s’étalent en petit parasol, larges jusqu’à 10 cm, hautes de 15 cm.

Les ovaires se développent ensuite en plusieurs follicules indépendants, longs de 1 à 2 cm, qui libèrent des graines rondes et noires.

Eranthis hyemalis a un cycle de développement très précoce : il sort de terre vers fin janvier et fleurit presque aussitôt, les feuilles persistent quelques mois puis jaunissent. Environ à mi-printemps, l’aconit d’hiver se met déjà au repos.

Quelques variétés

  • Eranthis hyemalis ‘Schnefelglanz’ et Eranthis hyemalis ‘Birte’ sont des variétés jaune crémeux
  • Eranthis hyemalis ‘Orange Glow’, est jaune orangé
  • Eranthis hyemalis ‘Flore pleno’, Eranthis hyemalis ‘Dooze’, Eranthis hyemalis ‘Euan Bunclark’ sont des formes semi-doubles à doubles.
  • Eranthis hyemalis ‘Andenken an Johannes Raschke’, a des fleurs doubles vertes

Comment cultiver l’aconit d’hiver ?

Eranthis hyemalis est facile à cultiver, très tolérante sur ses conditions de culture. Cette renonculacée supporte presque tous les sols, tant qu’ils sont assez drainants, mais elle montre une préférence pour les sols humifères à tendance calcaire. On lui offre une exposition ensoleillée ou mi-ombre aux mois de janvier, février et mars. En effet, les fleurs ne s’ouvrent pleinement qu’avec un peu de soleil.

Ce sont des plantes tout à fait indiquées pour le dessous des arbres et arbustes caducs, extraordinaires lorsqu’elles s’acclimatent dans pelouse ou en sous-bois. Elles s’étalent lentement par semis sans jamais devenir gênantes, car à la période où elles poussent, elles ne font concurrence à personne.

Les éranthes réussissent également en potée profonde ou dans les massifs. Une fois implantées, elles sont faciles à cultiver, mais en revanche, c’est les installer au jardin qui peut poser problème, car leurs petits tubercules sont fragiles à la sécheresse lorsqu’ils sont sortis de terre. Il ne faut les acheter sous forme de bulbe hors-sol que le plus tôt possible en fin d’été, si possible à des vendeurs de bulbes spécialisés. Les petits tubercules sont aussitôt trempés 24 h, puis enterrés sous 7 à 10 cm de sol.

Comment semer les Eranthis ?

Les divisions ou transplantations par paquet avec de la terre réussissent sans problèmes en mars.

Semis. Les graines doivent être fraiches, de l’année et ne pas s’être desséchées. Elles sont semées, au mieux dès la récolte, ou en automne, et maintenues dehors avec les températures hivernales, elles germeront le printemps suivant. Les plantules ne développent que 2 cotylédons cette première année. La première feuille n’apparait que l’année suivante, et la première fleur vers 4 ans.

Espèces et variétés de Eranthis

9 espèces dans le genre

  • Eranthis cilicica, éranthe de Cilicie (Turquie)
  • Eranthis longistipitata, aussi à fleurs jaunes
  • Eranthis x tubergenii, variété horticole
  • Eranthis pinnatifida, aux fleurs blanches
  • Eranthis sibirica, éranthe de Sibérie
  • Eranthis stellata, espèce blanche d’origine chinoise
Lire aussi
Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

La culture des plantes d'intérieur en hiver La culture des plantes d'intérieur en hiver

Il n'est pas toujours facile de réussir à faire passer la période hivernale à nos plantes d'intérieur ou aux plantes d'extérieures que nous avons rentrées à la maison. Nombreuses sont les questions...

La culture des plantes d'intérieur en hiver (suite) La culture des plantes d'intérieur en hiver (suite)

Suite de notre sujet sur la culture des plantes en intérieur; l'arrosage, l'engrais, la lumière et le rempotage... » La culture des plantes d'intérieur en hiver (début) L'arrosage, le bon dosage...

Un jardin fleuri tout l'hiver Un jardin fleuri tout l'hiver

La grisaille hivernale ne doit pas être une fatalité ! Tout bon jardinier le sait : de nombreux végétaux permettront d’y pallier. Arbustes à floraisons colorées, vivaces, bisannuelles ou...

Vos commentairesAjouter un commentaire