Bolet chauve

Bolet chauve avec son chapeau cabossé, son pied long, se fait oublier à l'ombre de ses illustres cousins, comestible mais sans goût.

Bolet chauve, Hemileccinum depilatum
Bolet chauve, Hemileccinum depilatum

Botanique

N. scientifique Hemileccinum depilatum
Synonymes Boletus depilatus, Leccinum depilatum
Famille Boletacées
Chapeau convexe à plat, « cabossé », 5 à 12 cm
Hyménium pores, jaune
Spores sporée brun-olive
Anneau absent
Pied cylindrique, radicant, blanchâtre, L . 5 à 8 cm, diam. 2 à 5 cm
Chair souple, ferme, jaune crème avec des variations
Volve absente
Odeur iodée (pied)

Habitat et usages

Répartition France, Europe, Hémisphère Nord tempéré
Périodejuillet à septembre
Habitatforestier,  sous les feuillus
Confusions possiblesHemileccinum impolitum
Toxicitécomestible
Intérêt culinairesans intérêt
Usagesinconnus
Bolet chauve, Hemileccinum depilatum
» Proposer une photo

Cèpes, Bolets, une grande famille de Basidiomycètes pour des préparations gastronomiques inoubliables, des recherches actives tôt le matin dans les sous-bois, lisières ; des étalages chargés à l'automne, des conserves diverses et variées sur les étagères. Pourtant, dans cette famille si connue des Boletacées, beaucoup se font discrets, avec leurs sporophores, parties reproductives visibles,  comestibles mais sans goût, brun-gris, solitaires. Tel est le cas du Bolet chauve, Hemileccinum depilatum, qui avec son chapeau cabossé, son pied long, se fait oublier à l'ombre de ses illustres cousins.

Description du Bolet chauve

Silhouette moyenne au chapeau brun-roux à crème, lisse, satiné au toucher , le Bolet chauve présente typiquement une surface cabossée parsemée de creux et bosses. Bien convexe et moins martelé  chez les sujets jeunes, ce chapeau s'élargit pour s'aplanir presque entièrement à maturité. Les spores, organes de dispersion, se développent dans les tubes jaunes puis sont libérées au-niveau des pores fins, non anguleux, jaunes également. L'ensemble du tissu fertile, hyménium, verdit légèrement à maturité et ne bleuit pas au toucher.

Le pied, relativement fuselé, s'allonge et s'affine longuement dans le sol, on le dit radicant. De teinte blanche à jaune, il peut dessiner un anneau rouge partie supérieure, ou se tâcher de rouge. Il dégage une odeur iodée. La chair, blanche à jaune, peut se tâcher de rouge également, ne bleuit pas, et sa saveur est généralement douce.

Le mycélium, partie végétative invisible, se répand dans le sol en fins filaments blancs qui entrent en contacts étroits avec les racines des arbres environnants, menant une symbiose, association à bénéfices réciproques, entre les différents partenaires.

Détermination d'Hemileccinum depilatum

Le Bolet chauve par son chapeau cabossée et son pied radicant ne peut être confondu. Hemileccinum impolitum, son proche cousin, présente un chapeau sec et beaucoup plus régulier.

Le milieu de vie

Le Bolet chauve apprécie les sous-bois de feuillus, cette espèce peu commune se rencontre sur sols calcaires de préférence, et reste fidèle à ses stations de prédilection. Le mycélium, pérenne,  forme une mycorhize, symbiose permettant des échanges nutritifs, de protections, avec les végétaux environnants, arbres essentiellement.

Toxicité ou intérêt culinaire

Hemileccinum depilatum est comestible mais non consommé du fait de son absence de goût et de sa rareté.

Le saviez-vous ?

Anciennement appartenant aux Boletus, Hemileccinum depilatum a changé de statut après le grand remaniement de la famille des Boletacées, où sont apparus non seulement le genre Hemileccinum, mais aussi Rubroboletus, Suillelus, Neoboletus, Caloboletus, Cupreoboletus...

Espèces et variétés de Hemileccinum

Le genre Hemilleccinum, créé en 2008, contient actuellement 3 espèces :

  • Hemileccinum impolitum : le Bolet dépoli, très proche de depilatum.
  • Hemileccinum subglabripes : espèce Nord-Américaine, incluse dans le genre Hemileccinum depuis peu.

Boletus edulis, le Cèpe de Bordeaux, Boletus aereus, le Cèpe à tête noire, Boletus aestivalis, le Cèpe d'été, Boletus pinophilus, le Cèpe des pins.

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Bolet rude, Bolet raboteux, Leccinum scabrum Bolet rude, Bolet raboteux, Leccinum scabrum

Voici sous un chapeau de Bolet classique, en coussin, s'élance un pied non ventru, raboteux. Un Bolet rude. Apprenez à le reconnaître.

Bolet amer, Chicotin, Bolet de fiel, Tylopilus felleus Bolet amer, Chicotin, Bolet de fiel, Tylopilus felleus

Mésaventure fréquente si par mégarde on a récolté le Bolet amer, Bolet de fiel, si amer qu'un seul de ses sporophores, gâche tout un plat. Apprenez à le reconnaître !

La chauve-souris La chauve-souris

Emblème du mal et de l'horreur, la chauve-souris souffre, à tort, d'une bien mauvaise réputation ! Insectivore vorace, elle est au jardin une alliée de poids contre les moustiques et[...]

Bolet royal, Butyriboletus regius Bolet royal, Butyriboletus regius

Le Bolet royal est Le Bolet dont on ne peut oublier la rencontre. Rare, de belle allure avec son chapeau rouge, sa chair et son pied jaune vif, ce champignon[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire