Bolet royal

Bolet royal, Butyriboletus regius
Bolet royal, Butyriboletus regius

Le Bolet royal est Le Bolet dont on ne peut oublier la rencontre. Rare, de belle allure avec son chapeau rouge, sa chair et son pied jaune vif, ce champignon se dégustera du bout des yeux.

Botanique

Nom latin  : Butyriboletus regius
Synonyme  : Boletus regius
Famille  : Boletacées
Chapeau : convexe, rose rougeâtre, 8 à 15 cm de diamètre
Hyménium  : pores et tubes, jaune
Spores  : sporée ocre crème
Anneau  : absent
Pied : cylindrique, jaune, 6 à 12 cm de haut, 3 à 6 cm de diamètre
Chair : jaune, immuable
Volve  : absente
Odeur : agréable

Habitat et usages

Répartition  : France, Europe, Amérique du Nord, Chine
Periode : juin à septembre
Habitat : forestier, sous feuillus
Confusions possibles : Butyriboletus appendiculatus, Butyriboletus subappendiculatus, Butyriboletus fuscoroseus
Toxicité : aucune
Intérêt culinaire : bon comestible
Usages : espèce à protéger

Généralités

Le Bolet royal, Butyriboletus regius, est Le Bolet dont on ne peut oublier la rencontre. Rare, de belle allure avec son chapeau rouge, sa chair et son pied jaune vif, ce Basidiomycète de la famille des Bolétacées se dégustera du bout des yeux. Bon comestible mais espèce à protéger, il ne peut être récolté.

Description du Bolet royal

Avec sa silhouette au chapeau convexe, au pied cylindrique un peu ventru, le Bolet royal ressemble au Cèpe de Bordeaux. Mais la couleur vive de sa cuticule, rose framboisé à rougeâtre,  l'en démarque au premier regard. Le jaune vif de son hyménium, partie fertile, de sa chair et de son pied lui ont valu son nom latin, « Butyriboletus» signifiant « motte de beurre ». Caractéristique exclusive en Europe à ce Bolet à tête rouge, le toucher ne le fait pas bleuir, son jaune citron reste immuable. Il a toutefois été noté, rarement, comme bleuissant très légèrement. Le pied plein et ferme est parcouru d'un fin réseau, sans démarcation de teinte, on remarque parfois du rose à sa base. L'âge voit le chapeau s'aplanir, la cuticule, toujours sèche et feutrée, se craquèle, et se détache de la chair jaune, épaisse, à odeur agréable, à saveur douce.

Le mycélium, partie végétative invisible, se répand dans le sol en fins filaments blancs qui entrent en contacts étroits avec les racines des feuillus environnants.

Détermination de Butyriboletus regius

Butyriboletus regius, seul Bolet à tête rouge ne bleuissant pas, se détermine sans peine. Il ressemble au Bolet appendiculé, Butyriboletus appendiculatus, au Bolet faux-royal, Butyriboletus fuscoroseus, mais ces deux derniers bleuissent au toucher.

Le milieu de vie

Le Bolet royal apprécie les habitats chauds du Sud de la France, où il va apparaître essentiellement sur la période estivale. Feuillus, châtaigniers, chênes, hêtres, sur sols peu calcaires, constituent son habitat de prédilection. Mycorhizien, il développe avec ces arbres une symbiose, bénéficiant ainsi d'apports nutritionnels mutuels.

Intérêt culinaire

La réputation culinaire du Bolet royal date de loin ; mais sa rareté actuelle impose de le réserver au plaisir des yeux ou du photographe.

Usages

Le Bolet royal était autrefois récolté dans les régions méridionales, apprécié pour sa présence estivale.

Espèces et variétés de Butyriboletus

Une vingtaine d'espèces ont quitté le genre Boletus pour Butyriboletus en 2014 :

  • Butyriboletus appendiculatus : Bolet de beurre, espèce type, bleuissant, sous feuillus
  • Butyriboletus subappendiculatus : Bolet des sapins, sous conifères en montagne, non bleuissant
  • Butyriboletus fuscoroseus : Bolet faux-royal, bleuit légèrement
  • Butyriboletus roseoflavus : comestible réputé en Chine

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Bolet de Satan, Rubroboletus satanas Bolet de Satan, Rubroboletus satanas

convexe, blanc, 5 à 30 cm de diamètreSilhouette ventrue, chapeau rond comme un coussin bien gonflé, que l'on soulève pour découvrir non des lamelles mais des pores : un Cèpe, un Bolet ! Le panier...

Bolet chauve, Hemileccinum depilatum Bolet chauve, Hemileccinum depilatum

convexe à plat, « cabossé », 5 à 12 cmCèpes, Bolets, une grande famille de Basidiomycètes pour des préparations gastronomiques inoubliables, des recherches actives tôt le matin dans les sous-bois,...

Bolet à pied rouge, Neoboletus erythropus Bolet à pied rouge, Neoboletus erythropus

convexe, sombre, diam. 5 à 20 cmBalade automnale sous couvert forestier ; silhouette de Cèpe, on s'approche,  sous le chapeau des pores... hélàs, les parties touchées bleuissent brutalement. Un peu...

Bolet rude, Bolet raboteux, Leccinum scabrum Bolet rude, Bolet raboteux, Leccinum scabrum

convexe, brun, 4 à 15 cmBolets, Cèpes, des noms évoquant des odeurs, des saveurs, incomparables. Les Basidiomycètes bien connus, Cèpe de Bordeaux, Cèpe à tête noire, guident nos récoltes...

Vos commentairesAjouter un commentaire