Pézize des maisons

Pézize des maisons, Peziza domiciliana
Pézize des maisons, Peziza domiciliana

Botanique

Nom latin  : Peziza domiciliana
Synonymes  : Peziza pudica, Aleuria domiciliana
Famille  : Pezizacées
Chapeau : non différencié, forme de coupe
Hyménium  : lisse
Spores  : sporée blanche
Anneau  : absent
Pied : petit
Chair : fine, ferme, cassante
Volve  : absente
Odeur : faible

Habitat et usages

Répartition  : France, Europe, Amérique, Asie, Antarctique
Periode : toute l'année
Habitat : sur bois mort et ses dérivés (papiers, cartons...)
Confusions possibles : Peziza repanda, Peziza badia
Toxicité : aucune
Intérêt culinaire : aucun
Usages : inconnus

Surprise dans la salle de bain : de petites coupelles beiges apparaissent, et grandissent, à la jointure du bac de douche. Le toucher est lisse, la membrane cassante, et l'odeur ne trompe pas, il s'agit bien d'un champignon, un Ascomycète de la famille des Pezizacées. Cette culture inattendue, et indésirable, des sporophores, partie reproductive visible, de Peziza domiciliana  révèle en général une fuite inopportune...

Description de la Pezize des maisons

La Pezize des maisons apparaît sous forme d'un petit renflement blachâtre se développant très rapidement en petite coupe brune, solitaire ou en petits groupes. Le pied, beige clair, ne dépasse pas 1cm et peut être inexistant.

La marge, lisse et régulière, ondule et se fendille avec l'âge. La coupe s'aplanit, le centre reste déprimé.

La face interne de la coupe, lisse et brune, est tapissée par l'hyménium, tissu fertile produisant les spores qui vont se disséminer dans la maison... La surface extérieure reste blanc-crème.

La chair, fine, 1 à 3 mm, brune, ferme et cassante, colle légèrement au toucher. L'odeur bien que faible est agréable, de champignon. La saveur est nulle, la consistance craquante.

Le mycélium, partie végétative cachée, s'installe en fins filaments  invisibles.

Détermination de Peziza domiciliana

Dans les bâtiments, le risque de confusion est faible. En extérieur, deux espèces peuvent amener à douter. Peziza repanda ressemble particulièrement à Peziza domiciliana mais ne se trouve pas dans les maisons, n'a pas de pied et la coupe est souvent plissée. Peziza badia, très fréquente en Europe, forme des coupes brun-foncé sur sols forestiers.

Le milieu de vie de la Pezize des maisons

La pezize des maisons appartient à un groupe de champignons peu appréciés car affectionnant les intérieurs de maison. Saprophyte, tout débris organique lui convient : bois abîmé humide mais aussi papier, carton, tissus...Son mycélium se nourrit des fibres végétales de toute origine.

Les conditions de température en intérieur sont idéales, l'humidité doit être au minimum de 30%. Fuites, inondations, précèdent l'apparition des fructifications de cet Ascomycète proche des morilles, hélàs n'appréciant pas nos salles de bain... Limiter l'humidité reste le meilleur moyen de se débarrasser des champigons des habitations.

Toxicité ou intérêt culinaire

Aucune toxicité n'est enregistrée mais l'absence de goût lui enlève tout intérêt culinaire.

Le saviez-vous ?

Sous le nom commun « Pezize » se trouvent regroupés plusieurs genres différents avec un sporophore semblable : en forme de coupe, nommée apothécie.

Espèces et variétés de Peziza

Le genre Peziza compte plusieurs dizaines d'espèces.

  • Peziza varia : signalée aussi dans les habitations
  • Peziza petersii : habitations après des incendies, sols brûlés.
  • Peziza muralis ou cerea : décombres, murs, débris de bois
Fiches des champignons du même genre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Pézize baie, Pézize brune, Peziza badia Pézize baie, Pézize brune, Peziza badia

non différencié, forme de coupe, 1 à 8 cmSurprise au bord du chemin de randonnée : une dinette abandonnée, aux couleurs d'argile sombre. De petites coupelles rondes, profondes, sont posées sur le...

Pézize écarlate, Coupe de l'elfe, Sarcoscypha coccinea Pézize écarlate, Coupe de l'elfe, Sarcoscypha coccinea

non différencié, forme de coupeEclatante au milieu des mousses vertes, la Pézize écarlate porte bien son nom d'espèce : coccinea,  signifiant rouge carmin. Et son nom de genre, Sarcoscypha, décrit...

Pézize du cèdre, Géopore du cèdre, Geopora sumneriana Pézize du cèdre, Géopore du cèdre, Geopora sumneriana

intérieur gris blanc et brun pour l'extérieurGeopora sumneriana, la pézize du Cèdre ou le géopore des Cèdres est un champignon ascomycète appartenant à la famille des Pyrenomatacées. Ses délicates...

Pezize orangée, Aleuria aurantia Pezize orangée, Aleuria aurantia

en coupe, orange à rouge, 2 à 10 cmGirolles fraîches en fricassée suivies d'un gratin de pommes de terre aux Cèpes et en dessert... vous reprendrez-bien un peu de champignon ? La Pézize orangée,...

Vos commentairesAjouter un commentaire