Pézize baie, Pézize brune

Surprise au bord du chemin de randonnée : une dinette abandonnée, aux couleurs d'argile sombre. De petites coupelles rondes, profondes, sont posées sur le sol propre, sablonneux. On peut rêver aux propriétaires de cet étrange service... Mais il s'agit simplement des sporophores d'un champignon, la Pézize brune.

Pézize baie, Pézize brune, Peziza badia
Pézize baie, Pézize brune, Peziza badia

Botanique

N. scientifique Peziza badia
Synonymes Galactinia badia, Aleuria badia, Pustularia badia
Famille Pezizacées
Chapeau non différencié, forme de coupe, 1 à 8 cm
Hyménium lisse
Spores sporée blanche
Anneau absent
Pied absent
Chair fine, fragile
Volve absente
Odeur faible

Habitat et usages

Répartition France, Europe
Périodefin d'été, automne
Habitatforestier, sablonneux
Confusions possiblesPeziza phyllogena, Otidea bufonia, Peziza avernensis
Toxicitétoxique crue
Intérêt culinairecomestible cuit
Usagesculinaires
Pézize baie, Pézize brune, Peziza badia
» Proposer une photo

Surprise au bord du chemin de randonnée : une dinette abandonnée, aux couleurs d'argile sombre. De petites coupelles rondes, profondes, sont posées sur le sol propre, sablonneux. On peut rêver aux propriétaires de cet étrange service... Mais il s'agit simplement des sporophores, parties reproductives visibles, d'un champignon, la Pézize brune, Peziza badia. Cet Ascomycète de la famille des Pezizacées aux formes si caractéristiques se rencontre dès l'été, plutôt vers les conifères.

Description de la Pezize brune

La Pezize brune  forme une coupe sombre, souvent profonde, et s'installe en général en petits groupes plus ou moins serrés. La face interne de la coupe, brune teintée d'olive, est tapissée par l'hyménium, tissu fertile produisant les spores. La face externe, légèrement granuleuse, se nuance d'ocre à rougeâtre. De jour en jour,  Les coupes s'étalent et se plissent irrégulièrement, avec une marge ondulant et se fendillant.  La chair, fine, fragile, est humide au toucher. Son odeur et sa saveur ne présentent aucune particularité.

Le mycélium, partie végétative cachée, se propage en fins filaments blancs dans le sol et les débris organiques.

Détermination de Peziza badia

Commune, Peziza badia se rencontre fréquemment mais sa ressemblance avec d'autres Pézizes rend sa détermination incertaine. Une identification sûre nécessite l'utilisation du microscope . Toutefois son habitat, ses teintes sombres, ses coupes souvent profondes, sont de bons indicateurs. Quelques Pézizes se distinguent par leur teinte particulière, bleutée chez Peziza phyllogena, beige clair chez Peziza avernensis . Otidea bufonia se bosselle sur sa face externe.

Le milieu de vie

La Pézize brune apprécie les milieux forestiers ouverts, bords de chemins, lisières, principalement des bois de conifères. Les sols sablonneux et non calcaires lui conviennent particulièrement, surtout situés en bords de rivière ou de zone humide. Saprophyte, tout débris organique lui convient pour se nourrir.

Toxicité ou intérêt culinaire

Toxique à l'état cru, la Pézize brune peut se consommer après une cuisson prolongée, mais son absence de goût, sa consistance peu agréable, en font un comestible peu apprécié.

Espèces et variétés de Peziza

  • Peziza succosa : Pézize à lait jaune, lait incolore devenant jaune à la cassure
  • Peziza domiciliana : signalée  dans les habitations
  • Peziza petersii : Habitations après des incendies, sols brûlés.
  • Peziza muralis ou cerea : décombres, murs, débris de bois

Le genre Peziza compte plusieurs dizaines d'espèces, à noter parmi les « Pézizes », nom commun regroupant des champignons au sporophore en forme de coupe ( apothécie), quelques espèces particulières :

  • Sarcospharea coronaria : face interne violacée, très toxique
  • Sarcoscypha coccinea :  Pézize écarlate, rouge orangé vif
  • Disciotis venosa : Pézize veinée, face interne de la coupe nettement ridée, bon comestible après cuisson
  • Aleuria aurantia : Pézize orangée, comestible intéressant
Fiches des champignons du même genre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Pézize des maisons, Peziza domiciliana Pézize des maisons, Peziza domiciliana

Surprise dans la salle de bain : de petites coupelles beiges apparaissent, et grandissent, à la jointure du bac de douche. Le toucher est lisse, la membrane cassante, et l'odeur ne[...]

Pezize orangée, Aleuria aurantia Pezize orangée, Aleuria aurantia

La Pézize orangée, étonnant champignon en forme de coupelle orange, se prête aux recettes sucrées, pour le plaisir des yeux autant que celui des papilles. Apprenez à reconnaitre ce champignon[...]

Pézize impériale, Sowerbyella imperialis Pézize impériale, Sowerbyella imperialis

Champignon ascomycète, la Pézize impériale dévoile rarement sa coupelle jaune orangé très vif. Aussi sa rencontre, au détour d'un chemin, reste un moment mémorable.

Pézize turquoise, Pézize verdissante, Hélotie bleu-vert, Chlorociboria aeruginascens Pézize turquoise, Pézize verdissante, Hélotie bleu-vert, Chlorociboria aeruginascens

Si la rencontre insolite des pézizes turquoises a lieu principalement en été et en automne, sa trace bleue laissée sur les souches mortes persiste tout au long de l'année.

Vos commentairesAjouter un commentaire