Pézize turquoise, Pézize verdissante, Hélotie bleu-vert

Si la rencontre insolite des pézizes turquoises a lieu principalement en été et en automne, sa trace bleue laissée sur les souches mortes persiste tout au long de l'année.

Pézize turquoise, Pézize verdissante, Hélotie bleu-vert, Chlorociboria aeruginascens
Pézize turquoise, Pézize verdissante, Hélotie bleu-vert, Chlorociboria aeruginascens

Botanique

N. scientifique Chlorociboria aeruginascens
Synonyme Chlorosplenium aeruginascens
Famille Hélotiacées
Chapeau en forme de coupe, de 2 à 10 mm
Hyménium lisse
Spores sporée blanche
Anneau absent
Pied court
Chair fine et cassante
Volve absente
Odeur sans particularités

Habitat et usages

Répartition France, Europe, hémisphère Nord
Périodefin printemps, automne
Habitatforestier, bois mort de feuillus
Confusions possiblesChlorociboria aeruginosa
Toxicitéaucune
Intérêt culinairesans intérêt ou indigeste
Usagesnon référencés
Pézize turquoise, Pézize verdissante, Hélotie bleu-vert, Chlorociboria aeruginascens

Chlorociboria aeruginascens est une des seule Pézizes du genre Chlorociboria à être présente dans l'hémisphère Nord. La Pézize turquoise ne possède pas le nom d'une pierre précieuse au hasard. En effet, ce champignon Ascomycète teinte de bleu-vert le bois mort de nos forêts de feuillus. Si la rencontre insolite des sporophores bleus a lieu principalement en été et en automne, sa trace bleue laissée sur les souches mortes persiste tout au long de l'année.

Description de Chlorociboria aeruginascens

Ce petit champignon complètement bleu-vert vif ou vert turquoise fait entre 2 et 10 mm de diamètre. Le sporophore, nommé ici apothècie correspond à la partie visible du champignon. Chez la Pézize turquoise l'apothècie est en forme de coupe irrégulière et mince. La partie externe de la coupe est légèrement plus pâle que la partie intérieure tapissée par l'hyménium, partie fertile. La marge est plus ou moins ondulée et elle jaunit en vieillissant. Chlorociboria aeruginascens possède bien un pied, toutefois court. Il est souvent excentré et de même couleur que le sporophore. La chair est très fine, immuable à la coupe et n'émet pas d'odeur particulière.

Le mycélium, formé de fins filaments bleus, se propage sur le bois mort lui donnant une couleur bleu particulière.

Détermination de la Pézize turquoise

Chlorociboria aeruginosum peut facilement se confondre avec Chlorociboria aeruginosa qui est une espèce très proche. Cependant Chlorociboria aeruginosa est beaucoup plus rare que la Pézize turquoise, à l'oeil nu on peut la différencier avec son hyménium plutôt jaunâtre ou verdâtre. Au niveau de la détermination au microscope la Pézize turquoise possède des spores presque deux fois plus petits que ceux de Chlorociboria aeruginosa.

Milieu de vie de l'hélotie bleu-vert

Chlorociboria aeruginascens apprécie le bois mort de feuillus et particulièrement celui de chêne.

C'est un champignon saprophyte, son mycélium se nourrit de débris organiques. On rencontre principalement la Pézize turquoise à la fin du printemps et ce jusqu'en automne.

La saviez-vous ?

La Pézize turquoise produit un pigment bleu qui est libéré par le mycélium et qui résiste très bien à la lumière. Le bois ainsi colonisé par le mycélium est teinté de bleu. Autrefois ce bois bleu était utilisé en marqueterie.

Espèces et variétés de Chlorociboria

Le genre Chlorocibaria regroupe actuellement 17 espèces dont la plupart ont été trouvées en Nouvelle-Zélande. Cependant les espèces sont peu décrites.

  • Chlorociboria aeruginosa : une Pézize bleue de l'hémisphère Nord
  • Chlorociboria bulgarioides : olive foncé à brun noir, pousse sur les cônes d'épicéas
  • Chlorociboria glauca : couleur jaune, verte
  • Chlorociboria aeruginella : couleur verte

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Pézize impériale, Sowerbyella imperialis Pézize impériale, Sowerbyella imperialis

Champignon ascomycète, la Pézize impériale dévoile rarement sa coupelle jaune orangé très vif. Aussi sa rencontre, au détour d'un chemin, reste un moment mémorable.

Pézize veinée, Oreille de cochon, Disciotis venosa Pézize veinée, Oreille de cochon, Disciotis venosa

Disciotis venosa, l'oreille de cochon est un champignon qui pousse dans les mêmes habitats que la morille, octroyant à la Pézize veinée le rôle d'indicateur de leur présence. Sans oublier[...]

Pézize baie, Pézize brune, Peziza badia Pézize baie, Pézize brune, Peziza badia

Surprise au bord du chemin de randonnée : une dinette abandonnée, aux couleurs d'argile sombre. De petites coupelles rondes, profondes, sont posées sur le sol propre, sablonneux. On peut rêver...

Pézize vésiculeuse, Peziza vesiculosa Pézize vésiculeuse, Peziza vesiculosa

Peu commune, la Pézize vésiculeuse se développe principalement au sein des crottins de chevaux. Son nom scientifique signifie « posée par terre avec une vésicule ». 

Vos commentairesAjouter un commentaire