Pézize vésiculeuse

Peu commune, la Pézize vésiculeuse se développe principalement au sein des crottins de chevaux. Son nom scientifique signifie « posée par terre avec une vésicule ». 

Pézize vésiculeuse, Peziza vesiculosa
Pézize vésiculeuse, Peziza vesiculosa

Botanique

N. scientifique Peziza vesiculosa
Synonymes Aleuria vesiculosa, Galactinia vesiculosa, Oedocephalum pallidum
Famille Agaricacées
Chapeau globuleuse et fermée puis en forme de coupe, crème à brun-pâle, D. 2 à 10 cm
Hyménium lisse
Spores sporée blanche
Anneau absent
Pied très court ou absent
Chair mince, fragile et facilement cassante, blanchâtre
Volve absente
Odeur insignifiante

Habitat et usages

Répartition France, Hémisphère Nord
Périodedu milieu du printemps jusqu'au milieu de l'automne
Habitatsur fumier, principalement sur crottin de cheval, sur paillis dans les champignonnières
Confusions possiblesPeziza varia, Peziza domiciliana, Peziza succosa
Toxicitétoxique crue
Intérêt culinaireaucun
Usagesnon référencés
Pézize vésiculeuse, Peziza vesiculosa

Ascomycète de la famille des Pézizacées, la Pézize vésiculeuse se développe principalement au sein des crottins de chevaux. Son nom latin Peziza vesiculosa signifie « posée par terre avec une vésicule ». Cette espèce est assez peu commune dans nos régions.

Description de la Pézize vésiculeuse

Ce petit champignon complètement crème à brun-pâle se présente tout d'abord sous une forme globuleuse et fermée pour s'ouvrir ensuite et prendre la forme d'une coupe de 2 à 10 cm de diamètre. Cette coupe nommée apothécie correspond au sporophore, à la partie visible de la Pézize vésiculeuse. Chez cette espèce, celle-ci est irrégulière, plus ou moins ronde ou allongée. La partie interne fertile de la coupe est plutôt lisse et peut se tacher de rouille en vieillissant. Au contraire, la partie externe est légèrement plus pâle, granuleuse et pruineuse. La marge est ondulée, dentelée et souvent incurvée.

Comme de nombreuses Pézizes elle possède un pied très court, la plupart du temps inexistant. La chair blanchâtre étant mince et fragile est facilement cassante. Elle n'émet pas d'odeur ni de saveur particulières.

Détermination de Peziza vesiculosa 

Ses teintes crèmes à brun-pâle couplées à son milieu de vie particulier au sein d'excréments et de paillis permettent une identification de Peziza vesiculosa quasi certaine. En effet, très peu de pézizes combinent ces teintes et ce milieu de vie, nombreuses sont celles pouvant alors être écartées. C'est le cas de Peziza varia et Peziza domiciliana présentant toutes deux des couleurs semblables mais qui poussent respectivement sur bois mort de feuillus et sur murs humides.

Cependant, une méprise peut parfois avoir lieu avec la Pézize à lait jaune, Peziza succosa qui se développe sur sol riche en humus et se retrouve ainsi parfois sur le fumier. Toutefois, sachant que celle-ci exsude un lait jaune à la cassure il est facile de la différencier de la Pézize vésiculeuse.

Milieu de vie

Cette Pézize peu commune se développe sur des terrains riches en matière organique. En effet, son mycélium formé de fins filaments affectionne ces composés et se propage alors dans le fumier, le crottin, principalement celui de cheval ainsi que dans le paillis des champignonnières. De denses colonies peuvent ainsi être rencontrées en zone agricole ou cultivée durant la belle saison, du milieu du printemps jusqu'au milieu de l'automne.

Toxicité ou intérêt culinaire

Toutes les Pézizes sont toxiques crues mais certaines peuvent être dégustées après une longue cuisson. Cependant, pour de nombreux amateurs cette espèce ne vaut pas le détour du fait de sa faible répartition dans des milieux peu appétents ainsi que de son faible intérêt culinaire.

La saviez-vous ?

La Pézize vésiculeuse renferme de l'hémolysine, qui, lorsque le champignon est cru provoque un syndrome hémolytique. Il se traduit par une destruction des globules rouges mais également par des troubles digestifs et des nausées apparaissant 3h après ingestion et pouvant se poursuivre pendant 24h. Lors d'une cuisson prolongée l'hémolysine est détruite, c'est pourquoi toutes les Pézizes comestibles doivent préalablement être cuites

Espèces et variétés de Peziza

Peziza vesiculosa est composée de deux variétés :

  • Peziza vesiculosa var. minor
  • Peziza vesiculosa var. saccata
Fiches des champignons du même genre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Pézize baie, Pézize brune, Peziza badia Pézize baie, Pézize brune, Peziza badia

Surprise au bord du chemin de randonnée : une dinette abandonnée, aux couleurs d'argile sombre. De petites coupelles rondes, profondes, sont posées sur le sol propre, sablonneux. On peut rêver...

Pézize des maisons, Peziza domiciliana Pézize des maisons, Peziza domiciliana

Surprise dans la salle de bain : de petites coupelles beiges apparaissent, et grandissent, à la jointure du bac de douche. Le toucher est lisse, la membrane cassante, et l'odeur ne[...]

Pézize impériale, Sowerbyella imperialis Pézize impériale, Sowerbyella imperialis

Champignon ascomycète, la Pézize impériale dévoile rarement sa coupelle jaune orangé très vif. Aussi sa rencontre, au détour d'un chemin, reste un moment mémorable.

Pezize orangée, Aleuria aurantia Pezize orangée, Aleuria aurantia

La Pézize orangée, étonnant champignon en forme de coupelle orange, se prête aux recettes sucrées, pour le plaisir des yeux autant que celui des papilles. Apprenez à reconnaitre ce champignon[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire