Garrya elliptique, Buisson quinine, Garrya à glands soyeux

Garrya elliptica, une croissance lente et harmonieuse, beau feuillage persistant et remarquable floraison originale qui ‘pleure’ en plein hiver sont autant de qualités qui font de cet arbuste rare une plante de choix. Il est de plus tolérant et résistant au sec.

Garrya elliptica 'James Roof'

Botanique

N. scientifique Garrya elliptica
Famille
Origine Amérique du Nord
Floraison décembre, janvier, février
Fleurs gris argenté
Typearbuste ornemental
Végétationarbustive
Feuillage persistant
Hauteur3 m en culture

Planter et cultiver

Rusticité rustique, jusqu'à -12 °C
Exposition ensoleillée, mi-ombre, ombre
Soldrainant et modérément riche
Acidité moyennement acide à moyennement basique
Humidité normal à sec, résistante à la sécheresse
Utilisationisolé, fond de massif, haie
Plantationautomne, printemps
Multiplicationbouture, semis
Garrya elliptica 'James Roof'

Garrya ellitica est un petit arbre ou arbuste au feuillage persistant appartenant à la famille des Garryacées, tout comme les Aucubas. Il est originaire d’Amérique du Nord, distribué localement sur la côte ouest des États-Unis, présent de l’Oregon jusqu’en Californie. Le milieu naturel où croit Garrya elliptica est le chaparral, une sorte de maquis composé de broussailles et de buissons qui habillent les pentes sèches.

Garrya elliptica est une remarquable espèce paysagère, une sorte d’arbuste ou petit arbre dense et peu encombrant surtout extrêmement original et fabuleux lorsqu’il fleurit au cœur de l’hiver.

Description du garrya elliptique

Garrya elliptica est un petit arbre ou un arbuste haut de 3 à 5 m, très ramifié au point de prendre une silhouette sphérique. Il porte des feuilles persistantes et fait un bel écran compact.

Bien que son feuillage est persistant, parfois un hiver plus froid peut les faire tomber avant le renouvellement du printemps.

Ces feuilles opposées ont une belle texture : épaisses, coriaces et luisantes. Leur limbe ovale long de 6 à 12 cm est crénelé, un peu comme une feuille de houx sans les piquants. Elle est caractérisée par ses bords ondulés et une forme ourlée un peu convexe.

Garrya elliprtica est dioïque : chaque arbre est soit mâle, soit femelle, et s’ils fleurissent tous les 2 en chatons, ils le font très différemment.

Le garrya elliptique mâle fleurit de décembre à février en épis linéaires et argentés, souvent assemblés par 3,  composés de groupes étagés de petites fleurs entourées d’une coupe soyeuse, empilées les uns sur les autres. Ces nombreux épis pendent de 20 à 30 cm et font tout l’attrait hivernal de cette espèce.

Le Garrya elliptica femelle est moins décoratif : ses épis soyeux et argentés sont plus épais, plus courts et plus raides, longs de 6 cm à 15 cm (pendant la fructification). La fructification n’est cependant pas dénuée d’intérêt : immature, les fruits presque ronds sont vers argenté et velouté, mais matures, ils prennent une douce teinte violine. Malgré une peau dure, ces baies sont pulpeuses en dedans et sont un repas de choix pour les oiseaux. Elles contiennent 1 à 2 graines.

Garrya elliptica est un arbuste de croissance lente, ne mesurant que 3 m de hauteur en 10 ans, et se limitant entre 4 et 5 m à 25 ans.

Il faut veiller à se procurer le bon sexe si vous n’en plantez qu’un et que vous souhaitez profitez sa merveilleuse floraison en pluie. D’où l’intérêt de se procurer un clone variétal précis :

Variétés horticoles du garrya elliptique

  • Garrya elliptica ‘James Roof’ est un cultivar mâle dont les fleurs montrent une teinte un peu plus chaude à la floraison et surtout dont les chatons mâles peuvent dépasser 30 cm de longueur ! Il a gagné la Prix du mérite de la Royal Horticultural Society.

  • Garrya elliptica ‘Evie’ est un autre cultivar mâle aux longues inflorescences argentées, mais avec des entre-nœuds très court, et plus ramifié ; il est donc plus compact que ‘James Roof’ et à tendance à devenir plus large que haut.

Comment cultiver Garrya elliptica ?

Le garrya à feuilles elliptiques est assez tolérant sur la nature du sol, une terre ordinaire pas trop compacte lui convient tout à fait. Il devient résistant à la sécheresse une fois bien enracinée.

C’est un arbuste rustique jusqu’à -12 °C, mais qui nécessite une exposition tout de même protégée des vents glacés en hiver, au moment de sa floraison, par exemple protégé des vents dominants par une haie.

Il peut vivre en plein soleil, à mi-ombre ou en ombre claire, cependant, plus il dispose de soleil, et plus il sera florifère ; d’un autre côté, en région méridionale, on préférera pour lui un endroit où il ne reçoit pas le soleil brûlant du milieu de journée.

Garrya elliptica est particulièrement adapté au climat côtier (océanique ou méditerranéen), il supporte d’ailleurs les embruns.

Plantez le garrya à feuilles elliptiques en automne dans les régions aux hivers doux ou au printemps si les hivers sont plus rudesCela doit être fait sans perturber ses racines, car il ne le supporte pas. Pour cette raison, préférez implanter des arbustes jeunes et évitez de les transplanter une fois qu’ils sont établis : ça ne fonctionne pas.

La motte est enterrée telle quelle dans une large fosse et la terre qui est ramenée autour doit être la terre du jardin mélangée avec du terreau de plantation. Tassez immédiatement le sol avec un arrosoir complet.

Garrya elliptica deviendra résistant à la sécheresse, mais son premier été, il devra être arrosé régulièrement pour qu’il s’enracine en profondeur. De même, en climat où sa limite de rusticité est mise à l’épreuve, lors des fortes gelées durant son premier hiver, on peut lui appliquer un voile d’hivernage. Attention, ce voile ne doit pas toucher le feuillage, et être ôté dès que la gelée dure est terminée.

Cet arbre rare doit prendre une place d’honneur dans le paysage, choisie avec soin et surtout bien en vue durant les mois d’hiver. Il ne demande que quelques soins finalement pour son acclimatation. Après il devient un arbuste solide dont la croissance est rarement débordante.

Faut-il tailler le garrya elliptique ?

Vu sa croissance lente et son port naturellement harmonieux, sauf à ôter les rameaux morts ou malformés, tailler Garrya elliptica est rarement nécessaire. Si cela doit être fait cependant, il le supporte très bien. La taille est donc faite en mars/avril, après la floraison et avant que les nouvelles croissances de feuilles ne démarrent.

Comment multiplier le garrya elliptique ?

Garrya elliptica peut se propager par bouturage en 2 méthodes :

  • avec des boutures semi-lignifiées en août, d’une longueur d’environ 10 cm, prélevées avec un talon et placées à l’étouffée.
  • avec des boutures à talon lignifiées (bois dur) en novembre d’environ 10/15 cm de long.

La graine, que l’on obtient seulement si on dispose de plants mâles et femelles, germe après une stratification froide. Semée dès qu’elle est mûre (débarrassées de sa pulpe), elle pourra nécessiter 2 cycles de saison soit au moins 2 printemps pour germer.

Espèces et variétés de Garrya

Une trentaine d’espèces arbustives

  • Garrya congdonii, Garrya fremontii et Garrya flavescens diffèrent légèrement par les feuilles.
Lire aussi
Buisson papier, Edgworthie à fleur d’or, Edgworthia chrysantha Buisson papier, Edgworthie à fleur d’or, Edgworthia chrysantha

Edgworthia Chrysantha, le buisson papier est un petit arbuste appartenant à la famille des Thyméleacées, proche des Daphnés. Originaire de Chine, le buisson papier est relativement rustique, sa...

Buisson ardent, Pyracantha Buisson ardent, Pyracantha

Le buisson ardent hybride que l'on peut cultiver est résistant aux maladies. Profitons de ce végétal persistant, florifère et plein de fruits en automne et en hiver.

Eremophila soyeux, Eremophila nivea Eremophila soyeux, Eremophila nivea

Eremophila nivea, l'eremophila soyeux est une plante arbustive de la famille des Scrophulariacées. Originaire d'Australie, cet arbuste persistant se rencontre à l'état sauvage dans les régions...

Buisson de beauté, Kolkwitzia amabilis Buisson de beauté, Kolkwitzia amabilis

Elégant, généreux et facile à vivre, le buisson de beauté se couvre de ravissantes clochettes roses et se révèle aussi très élégant dans une haie.

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Javaux (Belgique ( Liège) )
    Je suis content de vos publications
    Répondre à Javaux
    Le 01/06/2022 à 23:33