Bien tuteurer les tomates

Opération très importante au potager, le tuteurage met vos plants à l'abri de la casse. Il existe de nombreuses façons de les tuteurer, toutes ayant leur intérêt. Tentons d'y voir plus clair !

Des tuteurs pour les tomates !
Des tuteurs pour les tomates !

Pourquoi tuteurer les tomates ?

Il existe de nombreuses variétés de tomates ; Si les tomates cerises ne demandent qu'un tuteurage léger, les grandes espèces à port indéterminé doivent être solidement arrimées pour que la tige principale pousse bien droit et que le plant ne se casse pas sous le poids des fruits. Autre avantage : vous pourrez soigner vos tomates, les traiter, les tailler avec plus de facilité et accéder à vos plants plus facilement.

Quels type de tuteurs ?

Si vous avez l'âme bricoleuse et que vous préférez vous servir de ce que vous offre la nature, vous pouvez tailler vos tuteurs dans du bois de noisetier ou de châtaignier. Autre solution : acheter des piquets en bois, si possible imputrescible ou traité pour que vos tuteurs ne soient pas attaqués par les champignons et les insectes xylophages. En bambou, ils sont légers, très solides et seront eux aussi réutilisés d'une année sur l'autre. N'oubliez pas que les tuteurs en bois doivent être brossés et lavés à l'eau javellisée après chaque saison. Vous pouvez les badigeonner avec un fongicide pour éliminer les champignons qui hivernent dans les interstices.

Le fer est aussi très utilisé pour tuteurer les tomates. Les amateurs de récup' choisiront de simples fer à béton alors que les perfectionnistes préféreront les tiges spiralées bien plus esthétiques, mais aussi très pratiques pour conduire les tiges avec facilité et sans liens.

Le plastique a aussi ses adeptes, surtout grâce à son prix modéré, mais si le tuteur n'est pas fibré et traité anti-UV sa durée de vie sera moindre.

Comment tuteurer les tomates ?

Plantez toujours votre tuteur avant d'installer le plant de tomate afin de ne pas blesser les racines. Il devra être enfoncé d'1/3 de sa longueur pour bien tenir en place et résister au vent, un fois chargé du poids du plant adulte.

Si vous cultivez de longues rangées, n'hésitez pas à relier tous vos tuteurs par des câbles en fer horizontaux. Vous palisserez ainsi les tiges très aisément à la manière dont on le fait pour les framboisiers ou les vignes.

En serre ou en tunnel, les tuteurs sont constitués de fils de fer tendus entre l'armature supérieure de la structure et le sol dans lequel sont plantées des sardines.

Palissez la tige principale au fur et à mesure de sa croissance le long du tuteur en utilisant des liens spécifiques ou du raphia.

Ne serrez pas trop les liens autour de la tige pour ne pas la couper ou ralentir l'afflux de sève lorsque le plant prendra de la vigueur.

Profitez de la taille des gourmands pour attacher vos tiges.

Lire aussi
Tuteurer les petits pois Tuteurer les petits pois

Pour tuteurer les petits pois, j'utilise les fils en plastique utilisés dans les travaux publics pour le repérage des canalisation d'eau ou les réseaux électriques. C'est rapide à mettre en[...]

Protéger les tomates des maladies Protéger les tomates des maladies

Au dessus de mon carré de tomates j'installe une bâche transparente qui tient grâce à quatre tuteurs(ou plus). Ce qui rend malade les tomates s'avère être l'eau sur les feuilles[...]

Du fil de cuivre pour les tomates Du fil de cuivre pour les tomates

Avant le repiquage, percer les jeunes plants de tomates d'un fil de cuivre ( fil électrique dénudé) en transversale et laissez le définitivement, cela rendra plus fort vos tomates au[...]

Velouté de tomates, poivrons et basilic Velouté de tomates, poivrons et basilic

Tomates, poivrons, basilic : non, ce ne sont pas les ingrédients pour préparer une pizza, mais ceux du velouté de l'été ! Juteux et gorgés de soleil, les tomates et les[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire