Les bonnes pratiques phytosanitaires

Les bonnes pratiques phytosanitaires

Communes ou particuliers ont parfois recours à l'emploi de produits phytosanitaires pour traiter ou désherber le jardin. Des alternatives plus respectueuses de l'environnement sont toujours préférables, mais en cas d'utilisation, ces produits souvent nocifs devront être manipulés avec précautions.

Précautions de base

Comme nous l'avons vu, les produits phytosanitaires ne sont pas sans effets sur notre environnement et sur notre santé, il faut donc suivre scrupuleusement la réglementation en vigueur et appliquer de bonnes pratiques pour en limiter les conséquences.

D'une manière générale, il ne faudra utiliser que des produits homologués, autorisés sur le marché et ne pas récupérer de vieilles bouteilles ou boîtes qui risquent de contenir une substance bannie pour des raisons de sécurité.

Autre paramètre très important : lisez toujours les étiquettes avant d'utiliser un tel produit, vous connaîtrez ainsi son impact sur l'environnement, la destination du produit, mais aussi les dosages à respecter et les conditions d'applications.

Responsabilité de l’applicateur

Avant d'utiliser un produit phytosanitaire, il est toujours préférable de tenter des méthodes alternatives (paillage ou méthode thermique à la place du désherbage chimique, lutte bio contre les parasites, etc...).

La préservation de la biodiversité vaut tous les produits de traitements, qui bien que puissants affaiblissent nos plantes qui deviennent alors bien plus sensibles aux maladies et parasites.

Parfois, par facilité, la solution rapide et efficace à court terme est préférée... Dans ce cas, l'utilisateur de produits phytosanitaires devra être responsable lors de l'application du produit et ce, quelque soit l'évolution des conditions météorologiques. Il ne devra pas envoyer les produits vers toute propriété ou bien appartenant à un tiers et devra respecter une distance avec les habitations, les cours d'eau, les parcs, les jardins, et les abords des ruches et des ruchers déclarés.

Notions de sécurité

L’utilisateur responsable doit se soumettre à quelques pratiques logiques afin de limiter son impact sur l'environnement mais aussi sur sa santé et celle de ses proches :

  • Se protéger avec des gants, des lunettes, une combinaison, un masque et des bottes ;

  • Ne pas appliquer de produits en présence d'animaux ou de personnes non protégées ;

  • Éloigner les enfants et interdisez leur l'accès à la zone traitée durant deux jours au moins ;

  • Bien respecter les doses et le mode d'emploi ;

  • Ne pas intervenir par temps venteux ;

  • Éviter d'utiliser ces produits lors des floraisons pour protéger les insectes pollinisateurs;

  • Bien rincer les outils notamment les pulvérisateurs ;

  • Stocker les produits dans un local fermé à clé et dans de bonnes conditions, bien éloignés de toute source de chaleur pour éviter les risques d'émanations de gaz toxiques ou même d'explosion.

Lire aussi
Les bonnes associations de plantes Les bonnes associations de plantes

Certaines plantes repoussent les insectes, d'autres au contraire les attirent, les éloignant ainsi des légumes… Profitons donc de leurs bienfaits en les associant dans le potager ! Associez...

Animaux et produits phytosanitaires Animaux et produits phytosanitaires

Les intoxications des animaux par des produits phytosanitaires sont souvent graves. Le risque est en général précisément sur l’emballage par des symboles assez parlants : une tête de mort...

Tomates : les bonnes et mauvaises associations de plantes Tomates : les bonnes et mauvaises associations de plantes

Issue de la vaste famille des Solonacées, la tomate est une plante originaire des régions andines côtières d'Amérique du Sud. Elle apprécie tout particulièrement les climats tempérés chauds et...

Les bonnes distances de plantation des arbres et des arbustes Les bonnes distances de plantation des arbres et des arbustes

On se pose trop rarement la question du développement d'un végétal lors de sa plantation. En sujet isolé près d'une construction ou conduits en haies, arbres et arbustes doivent avoir suffisamment...

Vos commentairesAjouter un commentaire