A LA UNE »
10 plantes chameaux

Géranium maculé, Géranium sauvage américain, Géranium tacheté

Géranium maculé, Géranium sauvage américain, Géranium tacheté, Geranium maculatum

Botanique

Nom latin  : Geranium maculatum
Famille  : Géraniacées
Origine  : Amérique du Nord
Période de floraison : entre avril et juillet
Couleur des fleurs  : rose, mauve, blanc  
Type de plante : ornementale pour le feuillage et les fleurs
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 30 à 70 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, -34 °C
Exposition  : mi-ombre, ensoleillée
Type de sol : tolérant, riche à moyennement fertile
Acidité du sol  : acide à basique
Humidité du sol  : normal à humide
Utilisation : massif, couvre-sol
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : divisions, semis

Geranium maculatum, le géranium maculé ou géranium sauvage américain, est une plante vivace appartenant à la famille des Géraniacées. Geranium maculatum est originaire d’Amérique du Nord, présent en haute latitude (jusqu’au Canada) et donc particulièrement rustique. Il croît dans les clairières ou en lisières forestières avec une prédilection pour les lieux humides. Il peut s’afficher en herbier remarquablement large dans son milieu naturel, qui est caractéristique d’une clairière très ancienne et non perturbée. Le géranium maculé est une excellente plante vivace, du genre qui n’a pas besoin d’entretien, utile dans les mixed-border ou en couvre-sol.

Description du géranium sauvage américain

Geranium maculatum malgré son nom latin, n’a pas grand-chose de tachetée à première vue. C’est une plante haute de 30 à 70 cm, au rhizome court et charnu, qui s’allonge et se ramifie lentement. Une jeune plante florifère est large d’environ 45 cm.

Geranium maculatum dispose d’un très beau feuillage. Ses feuilles sont longuement pétiolées avec un limbe palmatilobé, large jusqu’à 15 cm, divisés en 5 lobes. Les feuilles sont légèrement gaufrées sur le dessus et velues au niveau des nervures en relief au revers.

Le géranium maculé offre un feuillage régulier d’un très bel aspect, qui disparaît en hiver non sans avoir pris de vives couleurs automnales.

La floraison s’étale sur un mois environ entre avril et juillet suivant le climat. Bien au-dessus du feuillage, les tiges florales dégagent une inflorescence en corymbe lâche de 2 à 5 fleurs ; les fleurs ont une forme de coupes plates, avec 5 pétales spatulés roses, blancs ou violacés. La corolle est large de 3 à 4 cm. Les fruits sont les becs de grue déhiscents, typiques des géraniums vivaces. Ils explosent et expulsent leurs graines lorsqu’ils deviennent sombres, 3 à 5 semaines après la fleur.

Variétés horticoles du géranium vivace américain :

Geranium maculatum f. albiflorum ou ‘Album’, aux fleurs blanches.

Geranium maculatum ‘Expresso’, aux feuillage bronze et fleurs roses.

Geranium maculatum ‘Elizabeth Ann’ présente un feuillage sombre, couleur chocolat et des fleurs aux larges pétales lavandes. Ses feuilles sont un peu plus sombres que la forme ‘Expresso’ et plus brillantes.

Geranium maculatum ‘Vickie Lynn’ et Geranium maculatum ‘Crane Dance’ sont des variétés à belles feuilles larges et moins découpées qui deviennent rouge vif en automne.

Comment cultiver et utiliser le géranium maculé ?

Bien que d’un développement lent, Geranium maculatum est une plante vivace fiable, satisfaisante et de longue durée. Il est très tolérant pour ses conditions de culture, donc facile à contenter. Il accepte les sols moyennement riches, plus ou moins lourds ou drainants, acides à basiques, il peut même se développer en zone humide. Par contre, il craint la sécheresse et a aussi besoin d’une exposition ensoleillée au minimum la moitié de la journée pour fleurir.

Geranium maculatum est extrêmement rustique et supporte, une fois bien installé, des températures jusqu’à -34 °C. Il est transplanté aisément en fin d’été/automne ou au printemps, avec un apport de terreau, car un sol enrichi en matière organique permet d’obtenir plus rapidement une belle plante. Les plantes achetées en fleur et donc repiquées tardivement seront arrosées chaque semaine durant  leur premier été.

Geranium maculatum peut être utilisé en couvre-sol. Pour un résultat rapide, il faut  compter cependant de planter un géranium vivace tous les 50 cm. Il n’a pas besoin d’entretien et s’associe facilement en massif, ou son beau feuillage est un faire-valoir pour ses voisines et  où ses fleurettes allègent les floraisons plus imposantes. Il n’est pas envahissant ni étouffant et si quelques semis spontanés apparaissent, ils sont assez rares et souvent bienvenus, même s’il faut les déplacer.

Comment multiplier Geranium maculatum ?

Le saviez-vous ?

Geranium maculatum était utilisé en tant que plante médicinale par les Amérindiens. Il est antiseptique, très astringent, diurétique, hémostatique et tonique.

Espèces et variétés de Geranium

300 espèces souvent originaires de zones tempérées et donc rustiques.

  • Geranium pyrenaicum, le géranium des Pyrenées
  • Géranium robertianum, l’herbe à robert
  • Geranium sanguineum, le géranium sanguin
  • Geranium hymalayense, aux grandes fleurs bleues
  • Geranium psilostemon, solide plante vivace aux fleurs rose vif
  • Geranium macrorrhizum, un géranium rhizomateux excellent pour végétaliser le bas des haies
  • Geranium sylvaticum, Géranium des bois
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Le géranium rosat Le géranium rosat

Laurent BOURGEOIS de la pépinière AROM'ANTIQUE nous présente le géranium rosat (Pelargonium graveolens) Le géranium rosat est un géranium très odorant, son parfum est très puissant qui rappelle...

Bien choisir son géranium Bien choisir son géranium

Le printemps s'installe et avec lui, un choix très vaste de pélargoniums sur les étals. Nous allons vous aider à y voir plus clair afin de pouvoir plus facilement choisir celui qui vous conviendra...

Le géranium de Madère Le géranium de Madère

Bernard BUREAU des pépinières HORTIFLOR nous présente le géranium de Madère Le géranium de Madère : un géranium gélif Le géranium de Madère est un géranium vivace mais non rustique dans nos...

La rocaille, une évocation sauvage La rocaille, une évocation sauvage

Le jardin de rocaille est une évocation reconstituée de la nature sauvage comme on la trouve en montagne dans les pentes caillouteuses, où les plantes colonisent le moindre interstice entre les...

Vos commentairesAjouter un commentaire