Le bourdon des pierres

Le bourdon des pierres
Le bourdon des pierres

Très commun et présent dans nos jardins le bourdon des pierres est un formidable insecte pollinisateur. Apprenons à mieux le connaître pour mieux le préserver.

Comment reconnaître le bourdon des pierres ?

Plus de 30 espèces différentes de bourdons s'activent dans notre beau pays. Pour les différencier il existe quelques signes distinctifs notamment au niveau des couleurs et des rayures. Notre bourdon des pierres (Bombus lapidarius) se reconnaît aisément car son corps est tout noir et velu avec l'extrémité de son abdomen orangé. Point de striures ou de rayures chez ce petit insecte faisant partie de l'ordre des Hyménoptères et de la vaste famille des Apidae. Seule une légère bande jaune, très discrète située entre l'extrémité de la tête et le thorax permet de différencier le mâle de la femelle.

Celui-ci est d'ailleurs un peu plus gros qu'une femelle classique (15 mm contre 12mm), la reine peut quant à elle atteindre une taille plus importante (20mm).

Habitat

Le bourdon des pierres est un insecte commun dans toute l’Europe. On le rencontre dans les jardins mais aussi les friches, les prairies, les champs cultivés et même en lisière de forêt. La meilleure période pour l'observer s'étale d'avril à octobre lorsque son activité est intense.

La femelle commence alors la confection de son nid pour s'y reproduire. Elle choisira de préférence un lieu minéral, d'où le nom de 'bourdon des pierres'. Une fissure dans un muret, un vieux tas de pierres, une anfractuosité dans un mur en pierres sèches feront parfaitement l'affaire. Parfois, il lui arrive de coloniser un ancien terrier de petits rongeurs comme les campagnols ou les mulots, voire même un nichoir à oiseaux.

Reproduction

La nature étant bien faite, la reine hiberne durant la mauvaise saison dans un logis situé sur une pente orientée au Nord ou au Nord Ouest afin que les premiers rayons de soleil printanier puissent la faire entrer en activité.

Pendant 2 à 3 semaines elle va s'alimenter copieusement afin de reprendre des forces pour construire son nouveau nid qu'elle aménagera avec des herbes sèches et des mousses puis qu'elle tapissera de cire. L'habitat sera pourvu d'une réserve de pollen afin de nourrir la colonie qui pourra comprendre plus de 300 individus (des ouvrières stériles qui feront tout le travail de construction et d'approvisionnement en nourriture, des mâles utiles à la reproduction qui sortiront les premiers du nid pour ne plus y revenir et quelques reines).

Une activité intense

Le bourdon des pierres participe activement à la vie du jardin et ce, très tôt dans la saison et tard en automne car il supporte des températures plus fraîches que les abeilles. Il commence son dur labeur tôt le matin pour ne le terminer qu'au crépuscule ce qui fait de lui un auxiliaire pollinisateur de premier ordre !

Lire aussi
Le bourdon, un auxiliaire de culture Le bourdon, un auxiliaire de culture

Avec sa grande taille et ses très belles couleurs, le bourdon attire notre attention. Comme l'abeille domestique, le bourdon appartient à la famille des Apidae. Il en existe environ 200 espèces...

Des plantes pour les murets en pierres Des plantes pour les murets en pierres

Un muret en pierre est un atout esthétique majeur dans un jardin. Pour le mettre en scène ou tout simplement pour lui donner encore plus de cachet, la plantation de quelques végétaux à floraisons...

Construire un muret de pierres sèches Construire un muret de pierres sèches

Autrefois prisés pour délimiter les terrains, soutenir une pente ou pour contenir le bétail, les murs en pierres sèches deviennent de nos jours de véritables aménagements dans les jardins ; sources...

La faune des murets de pierres sèches La faune des murets de pierres sèches

Les murets de pierres sèches constituent de véritables refuges pour une faune sécrète qui aime trouver abri entre les roches. La plupart de ces animaux sont les amis du jardinier et l'aident dans...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Zab (Pays de la loire)
    Je viens de voir un insecte que j'identifie comme un bombus lapidarius sauf qu'il a l'air plus grand que 2cm et qu'il est entré sous une souche de bois sous laquelle on peut voir un petit tas de poussière de bois se former. Ça peut creuser un nid dans le bois ? Et est-ce qu'on va voir un jour 300 individus sortir de la souche ? Merci.
    Répondre à Zab
    Le 03/07/2017 à 17:22
    Odile (Marne)
    Je pense au xylocope, dans du bois un peu affaibli, il est tout noir à reflets bleus.
    Répondre à Odile
    Le 18/08/2017 à 19:45