Espostoa laineux, Vieil homme péruvien

Espostoa laineux, Vieil homme péruvien, Epostoa lanata

Facile à vivre et lent à croitre, l’espostoa laineux ou le vieil homme péruvien est un très beau cactus à cultiver en pot, en véranda ou serre, en intérieur lumineux ou installé dehors durant la belle saison.

Botanique

Nom latin  : Epostoa lanata
Origine  : Équateur, Pérou
Période de floraison : juin, juillet, septembre
Couleur des fleurs  : blanchâtre à violet
Type de plante : cactus colonnaire arborescent
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : pas de feuilles
Hauteur : 4 m

Planter et cultiver

Rusticité  : peu rustique, jusqu'à -3 °C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : drainant
Acidité du sol  : légèrement acide à basique
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : serre, véranda, plante d'intérieur, extérieur en été
Plantation, rempotage : printemps, été
Méthode de multiplication : semis, bouture

Généralités

Espostoa lanata, l’espostoa laineux, ou vieil homme péruvien est un cactus colonnaire arborescent appartenant à la famille des Cactacées. Il est originaire d’Amérique du Sud, sa distribution étant limitée au sud de l’Équateur et au nord du Pérou. Il croit dans les zones ouvertes des forêts sempervirentes et sur les pentes sèches, dans les vallées hautes, semi-désertiques. Facile à vivre et lent à croitre, l’espostoa laineux est un très beau cactus à cultiver en pot, en véranda ou serre, en intérieur lumineux ou installé dehors durant la belle saison.

Description de l’espostoa laineux

Espostoa lanata est un cactus colonnaire, haut d’environ 4 m. Il montre un cierge érigé de 5 à 20 cm de diamètre, solitaire jusqu’à une hauteur de 50 à 100 cm, avec une croissance moyenne de 5 cm de hauteur par an, puis se ramifiant en candélabre ou à partir de la base, avec des rameaux un peu plus étroits (5 à 15 cm de diamètre).

Ses tiges comportent 20 à 30 côtes régulières, avec des aréoles denses portant de nombreux aiguillons jaunâtres, dont 2 radiaires parfois très longs, et, ce qui le caractérise le plus : de longues soies blanches qui couvrent entièrement son épiderme et voilent ses aiguilles lorsqu’il est juvénile. Le vieil homme péruvien est donc très blanc, mais s’il semble doux et cotonneux, il pique tout de même. Les soies blanches de l’espostoa ont un rôle dans la protection de l’épiderme contre les rayons du soleil, mais servent aussi à récolter et absorber l’eau de la rosée.

Les floraisons interviennent durant la belle saison sur des sujets matures, ayant généralement atteint les 2 m. Elles se développent au niveau d’un céphalium latéral, une zone verticale où les soies blanches sont beaucoup plus abondantes et protègent les boutons de fleurs. Les fleurs sont tubulaires et comportent un grand nombre de pétales ; nocturnes, elles s’ouvrent en une corolle large de 5 cm environ, de teinte blanc rosé à pourpre violacée. Pollinisées, ces fleurs produisent ensuite un fruit rouge vif, renfermant de nombreuses graines.

Comment cultiver Espostoa lanata ?

L’espostoa laineux est vraiment très décoratif et souvent vendu juvénile pour sa belle toison blanche. Il est facile à cultiver et accepte toute terre drainante, appréciant même les sols humifères.

Il est généralement cultivé en pot, mais lorsqu’il commence à atteindre une stature de 50 cm, il gagne à être cultivé en pleine terre en serre, ou dans un énorme conteneur en véranda. En effet, même si le vieil homme péruvien est rustique jusqu’à -3 °C, il faut pour qu’il résiste à ces températures que l’atmosphère soit très sèche en hiver, car son coton blanc absorbant l’humidité de l’air, bien souvent, le haut des tiges est plus sensible au froid. C’est pourquoi, on conseille de maintenir Espostoa lananta en hiver entre 8 et 12 °C.

Acheté dans un pot de 5 cm, Espostoa lanata doit être rempoté immédiatement dans un pot plus grand et dans une terre un peu plus compacte que le terreau de vente. Il sera installé en exposition très lumineuse, derrière une fenêtre ou dehors durant la belle saison, peu sensible aux brulures du soleil direct.

De fin avril à septembre, l’espostoa laineux est arrosé régulièrement et abondamment, de manière à imbiber entièrement la terre de son pot, mais en laissant s’écouler les excédents d’eau, puis on laisse sécher le substrat complètement avant l’arrosage suivant. Sans excès, il peut être nourri à l’engrais ou simplement rempoté dans une terre neuve chaque printemps.

À la fin de l’été, les arrosages sont suspendus, et Espotoa lanata reste complètement au sec tout l’hiver.

Les floraisons en Europe sont très rares.

Comment multiplier Espostoa lanata ?

Il se sème en avril/mai, en surface sur une terre bien humide et maintenue à 25 °C jusqu’à la germination.

Les branches peuvent être éventuellement bouturées en été. La bouture de tête est également possible si votre espostoa laineux devient trop haut pour vous. La bouture doit sécher au minimum une semaine en étant maintenue verticale. Elle est ensuite déposée (toujours debout) sur une terre sablonneuse un peu humide jusqu’à l’apparition des bourgeons de racines sur la coupe.

Espèces et variétés de Epostoa

  • Epostoa guentheriune plante colonnaire moins laineuse
  • Epostoa melanostele, une plante colonnaire blanche d’1 à 2 m
  • Epostoa blossfeldiorum, à la colonne souvent solitaire
  • Epostoa nana, une forme de melanostlele bien blanche en plus naine
  • Espostoa mirabilis, sans soies blanches mais avec de grands aiguillons
Lire aussi
Arracher un vieil arbuste Arracher un vieil arbuste

Au beau milieu de votre jardin, un vieil arbuste défraîchi fait grise mine. Il est temps d'envisager son arrachage afin de profiter de la place laissée vacante. Nous allons détailler l'opération...

La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le bambou, une plante facile à vivre Le bambou, une plante facile à vivre

Muriel NEGRE, présidente et propriétaire de LA BAMBOUSERAIE nous présente les bambous et nous conseille sur leur culture. La bambouseraie est un parc très ancien construit en 1956 par Eugène Mazel,...

Vos commentairesAjouter un commentaire