Épinard vivace grimpant, Épinard du Caucase

Épinard vivace grimpant, Épinard du Caucase, Hablitzia tamnoides

Botanique

Nom latin  : Hablitzia tamnoides
Famille  : Amaranthacées
Origine  : Caucase
Période de floraison : été
Couleur des fleurs  : vert-jaune
Type de plante : plante grimpante
Type de végétation : annuelle
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 2 à 4 m

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, jusqu'à -39°C
Exposition  : mi-ombre à ombre claire
Type de sol : riche et  humifère
Acidité du sol  : acide à légèrement basique
Humidité du sol  : normal
Utilisation : légume ancien, feuillage ornemental, permaculture
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis, bouture de racine, marcotte

Hablitzia tamnoïdes, l’épinard du Caucase est une plante vivace grimpante appartenant à la famille des Amaranthacées, anciennement Chénopodiacées, donc apparentée au chénopode, à la betterave ou encore au tamier. Hablitzia tamnoides est originaire de Turquie, où les formes sauvages habitent les forêts composées d’épicéas et hêtres. Son histoire en tant que légume oublié est intéressante : introduit dans les pays nordiques (Suède et Norvège) pour son beau feuillage à la fin du 19e siècle, ses qualités gustatives se sont rapidement révélées, et cette plante-légume s’est trouvée sélectionnée pour son gout comme pour sa rusticité. Puis l’Hablitzia est tombé en désuétude. Dans les années 2000, cet épinard vivace et grimpant a été sauvé de quelques vieux jardins nordiques. L’épinard du Caucase est donc un légume ancien retrouvé ! C’est une plante typiquement adaptée aux jardins de permaculture.

Description de l’épinard du Caucase

Hablitzia tamnoïdes est une plante vivace. Elle développe chaque année un grand nombre de tiges herbacées volubiles, qui s’enroulent sur les supports qu’elles trouvent : branches, grillage, pergola, ou s’étalent et s’appuient sur les buissons. L’épinard du Caucase produit un puissant système racinaire ainsi qu’une souche ligneuse. C’est une espèce caduque : chaque automne, toutes les tiges vertes meurent complètement, et au printemps les nouvelles pousses, rougeâtres, repartent à partir de la souche.

Les feuilles d’Hablitzia tamnoïdes sont belles, elles sont en forme de cœur, vertes et luisantes, aux nervures bien marquées. En fait, la plante ressemble assez au Tamier commun. Ses tiges s’allongent jusqu’à 3 à 4 mètres. Les fleurs s’épanouissent à l’aisselle des feuilles supérieures. Elles sont minuscules, vertes à jaunes, disposées en panicules ramifiés très fin, qui rendent la silhouette de l’épinard du Caucase un peu plus flou en été. Les graines sont petites, rondes et noires.

Comment cultiver l’épinard du Caucase

Sélectionné dans les jardins nordiques, Hablitzia tamnoides est extrêmement rustique, supportant des températures descendant jusqu’à -39 °C. Il se plait dans un sol ordinaire, moyennement drainant, acide à légèrement basique, profond et riche en matière organique.

On lui trouve une exposition de préférence ensoleillée au printemps, pour que ses nouvelles pousses puissent être dégustées le plus tôt possible, mais en ombre lumineuse ou mi-ombre en été. Le soleil brulant de midi peut griller les pointes des tiges et les feuilles.

Hablitzia tamnoides est installé pour un grand nombre d’années. En planter 2 ou 3 permet de récolter une bonne quantité sans trop affaiblir les plantes. L’épinard vivace est installé dans un sol ameubli et enrichi de fumier ou de compost, de préférence au printemps. On le laisse s’installer 2 à 3 ans avant de récolter. Chaque année, le sol doit être amendé par du compost ou du fumier.

Comme ce légume est encore rare, il est peut-être plus aisé de l’obtenir par semis.

La récolte de l’épinard du Caucase

Les nouvelles pousses sont récoltées lorsqu’elles mesurent entre 5 et 10 cm, donc très tôt au printemps. Sur une plante mature, les pousses peuvent être récoltées 3 fois de suite (ce qui fait jusqu’à 100 pousses par an). Après, il faudra laisser Hablitzia tamoindes pousser et se régénérer : ses lianes seront alors souvent moins longues. Elles font une salade croquante, mais peuvent également être cuites.

Plus tard, les jeunes feuilles tendres peuvent être encore cueillies, en veillant à ne pas épuiser l’hablitzia.

Semer Hablitzia tamnoïdes

Les graines sont trempées une semaine dans l’eau puis semées en automne en extérieur. Elles ont besoin d’une stratification froide pour germer, et s’il gèle, c’est aussi bien.

Des graines obtenues au printemps bénéficieront d’une stratification froide en plaçant les pots au réfrigérateur (4 °C) pendant 4 à 6 semaines.

Espèces et variétés de Hablitzia

Il n’y a pas encore d’autres espèces ou variétés  décrites cultivées

Lire aussi
Pesto d'épinard aux amandes et sésame Pesto d'épinard aux amandes et sésame

Dans un mini robot, versez les amandes, les graines de sésame, le curcuma et une pincée de fleur de sel. Mixez jusqu'à obtenir une poudre fine. Réservez. Équeutez les feuilles d'épinards, lavez-les...

Le basilic vivace Le basilic vivace

Bernard BUREAU des pépinières HORTIFLOR nous présente le basilic vivace. Un basilic vivace, un basilic perpétuel Le basilic vivace est un basilic pérenne dans son milieu d'origine (Afrique), mais...

Tailler un rosier grimpant Tailler un rosier grimpant

Très imposants, les rosiers grimpants intimident parfois le jardinier au moment de la taille. Pas de panique ! Avec de la méthode, ils sont aussi faciles à tailler que les autres rosiers. Quand...

Chèvrefeuille grimpant, bignone, un petit coup de jeune ! Chèvrefeuille grimpant, bignone, un petit coup de jeune !

Comment redonner un coup de jeune à votre chèvrefeuille grimpant ou à votre bignone en place depuis bien longtemps ? Et une coupe pour le chèvrefeuille grimpant ! Les chèvrefeuilles grimpants sont...

Vos commentairesAjouter un commentaire