Le brunissement des thuyas

Le brunissement d'une haie de thuyas

Souvent planté en haies, le thuya est un conifère à la croissance rapide. Il est malheureusement de plus en plus fréquent de constater le brunissement du feuillage de cette plante. Quelles en sont les causes ? Comment y remédier ? Explications...

Thuya qui es-tu ?

Le thuya est un conifère appartenant à la famille des Cupressacées. Il est reconnaissable à son feuillage écailleux et persistant vert franc, parfois doré, selon les variétés. Très résistant à la sécheresse et au froid cet arbre est généralement utilisé pour former des haies car sa croissance est très rapide.

Thuja occidentalis qui peut atteindre près de 20 mètres de hauteur est l'espèce la plus employée pour former des haies. Thuja orientalis, qui ne dépasse pas 10 mètres de hauteur, et son cousin de Californie Thuja plicata, un géant qui peut atteindre 50 mètres, sont moins présents dans le commerce et donc dans nos jardins.

Le brunissement du feuillage

Les thuyas plantés en haies souffrent souvent de la promiscuité des autres sujets, mais aussi de la pauvreté du sol qui devra être amendé au printemps avec du compost bien décomposé. Les arbres en souffrance sont parfois attaqués par des maladies et des parasites responsables du brunissement du feuillage. Pour en connaître les causes procédez par élimination :

  • Si le sol est très lourd, argileux et qu'il retient l'eau en excès, le Phytophthora, un redoutable champignon, peut être le responsable. En prévention, drainez bien ce type de sol et faites des apports de sable et de compost bien décomposé avant la plantation.
    Pour les arbres déjà en place, il est possible de traiter à l'alliette de façon préventive en automne.

  • En été, par temps chaud et sec le feuillage peut légèrement brunir à cause d'une invasion d'araignées rouges. Ces acariens forment de microscopiques toiles observables au revers du feuillage. En cas d'attaque, coupez et brûlez le feuillage atteint. Pulvérisez ensuite du purin d'ortie. En préventif, vous pouvez bassiner le feuillage le soir au jet d'eau, les acariens n'apprécient pas l'humidité.

  • Si les conditions de culture semblent optimales mais que le feuillage brunit de façon étrange, examinez l'écorce afin de déterminer la présence de petits trous qui pourraient laisser envisager la présence du terrible bupreste. Ce coléoptère aux reflets bleu métallique, pond en été ses œufs sur les branches. Les larves pénètrent alors sous l'écorce pour s'y développer à l'abri des prédateurs. Elles creusent des galeries qui bloquent le passage de la sève, causant la mort de la partie touchée. La larve se développe jusqu'à atteindre 7 cm de longueur puis se transforme en adulte qui formera un trou caractéristique de forme ovale pour sortir de l'écorce. Les arbres ainsi attaqués sont très difficiles à sauver. Il faudra en un premier temps couper et brûler les branches atteintes, mais si le mal est étendu, vous n'aurez pas d'autre choix que d'arracher vos thuyas pour les remplacer par des arbustes plus diversifiés.

Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire