Les acariens, les araignées rouges

Les acariens, Tetranychus cinnabarinus
Les acariens, Tetranychus cinnabarinus

Les acariens ne sont pas des insectes. Ils appartiennent à la classe des arachnides. L'adulte, de taille inférieure au millimètre, a généralement 8 pattes. On les rencontre partout car de nombreux facteurs favorisent leur dispersion : le vent, les outils de travail, les oiseaux…

Certains acariens sont des parasites d'animaux comme les tiques, des parasites de l'homme comme les aoûtats. Mais d'autres sont utiles, ils consomment des moisissures, favorisent la décomposition de la matière organique, on les retrouve même dans certains de nos fromages, et grâce à eux ces derniers prennent toute leur saveur.

Malheureusement, on trouve aussi des acarien phytophages, ils attaquent nos végétaux d'extérieur, nos plantes d'intérieur.

Les acariens phytophages

Araignée rouge

Ils se développent généralement à la face inférieure des feuilles. Par l'intermédiaire d'un stylet, ils piquent les feuilles, injectent une salive pour fluidifier le contenu des cellules et l'absorber plus facilement. Les cellules ainsi vidées se remplissent d'air. Les feuillage prend alors un aspect plombé.

La plupart des acariens phytophages se reproduisent par l'intermédiaire d'œufs. Ils sont pondus soit en hiver, ils résistent alors au froid, ou en été. La quantité d'œufs pondus par jour dépend de l'espèce et de la période. Cela peut aller d'1 œuf / jour à 10 / jour.

Des larves en sortent et se développent sur 1 à 3 semaines, selon les conditions de milieu. Puis elles se transforment en adulte. Ils ont une durée de vie de 10 jours à 1 mois.

Les dégâts sont de plusieurs types : présence de toile, décoloration des feuilles, réduction de croissance, de la floraison, des déformations, formation de galles etc…

Méthodes de lutte

Les méthodes de lutte sont diverses :

  • Méthodes culturales : Elles ne permettent pas d'éradiquer les acariens, mais évitent la prolifération.
    Ex : Le bassinage des plantes (les acariens ne supportent pas une atmosphère humide).

  • Méthodes chimiques : Utilisation d'acaricides. A utiliser avec précaution car les acariens ont la faculté de rapidement exploiter le produit qui est censé les détruire, donnant ainsi des souches résistantes.

  • Méthodes biologiques : Utilisation d'auxiliaires : Phytoseiulus persimilis, Amblyseius californicus….

Un ravageur bien connu, l'araignée rouge ou Le Tetranyque tisserand

On le rencontre sur de nombreuses plantes, sous serre et en plein air. De différentes couleurs (verte, brun, jaune, orange) les 2 taches foncées au milieu du corps sont typiques. L'adulte mesure de 0,3 à 0,5 mm, de forme ovoïde, recouvert de soies. L'œuf est sphérique, jaunâtre et lisse. La femelle pond à la face inférieure des feuilles. Dès l'éclosion, la larve pique les tissus. Les toiles tissées protègent les œufs, les formes mobiles.

Méthodes chimiques

3 périodes d'intervention:

  • Avant la reprise d'activité: Pour toucher les oeufs et les femelles hivernantes.
  • A la reprise d'activité: Visant les larves à l'éclosion.
  • En pleine activité: Les produits utilisés doivent pouvoir toucher tous les stades présents: oeufs, larves, adultes.

Pour éviter l'apparition de souches résistantes aux produits, il est préférable d'alterner les différents produits, d'éviter les traitements systématiques, et les acaricides présentant une trop longue rémanence.

Méthode biologique: Phytoseiulus persimilis / Exemple

PhytoseiulusAcarien d'origine du Chili. On le trouve un peu partout dans le monde.

Le menu de cet acarien prédateur se compose essentiellement d'araignées rouges. S'il manque de nourriture, il attaque alors ses congénères. L'adulte mange tous les stades de l'araignée rouge et chaque jour, il peut dévorer 20 œufs ou larves.

Grâce à son développement rapide et sa voracité , il peut exterminer entièrement un foyer de tétranyque . Pour favoriser son activité, il est nécessaire de vaporiser les végétaux régulièrement car il est sensible aux températures élevées.

Lorsqu'il est utilisé en serre froide ou en extérieur, contrairement à l'araignée rouge, il disparaît durant l'hiver, les conditions climatiques lui sont trop défavorables.

On l'utilise toute l'année en intérieur. A noter que lorsqu'on l'introduit sur des plantes vertes, il n'y a aucun risque de le retrouver dans les tapis, la literie, la tapisserie.

Lire aussi
Préserver les araignées Préserver les araignées

Le terme effraie, la vision hérisse et pourtant les araignées sont des auxiliaires précieux pour le jardinier. Sachez les préserver ! Araignée, qui es-tu ? Les araignées ne sont pas des insectes...

Éloigner les araignées Éloigner les araignées

Nous les savons pour la plupart inoffensives surtout sous nos latitudes, cependant, de vieilles peurs, parfois même exacerbées sous la forme de phobies, nous empêchent de supporter la présence des...

Acariens, araignées rouges Acariens, araignées rouges

Les acariens sont de minuscules araignées de moins d’1 mm de long. Il en existe plusieurs types. Les ériophyes, à l’aide d’une substance chimique, provoquent l’agglomération...

Les autres arthropodes, araignées, mille pattes Les autres arthropodes, araignées, mille pattes

Les arthropodes forment un embranchement d'animaux invertébrés. Le corps des arthropodes est formé de segments (ou métamères) articulés, recouverts d'une cuticule rigide, qui constitue leur...

Vos commentairesAjouter un commentaire