Les céréales pérennes

Demeurant plusieurs années en place, les céréales pérennes repoussent après la récolte, contrairement aux céréales que nous consommons actuellement massivement dans le monde. Étudiées depuis quelques années, ces graminées vivaces vont peut être permettre de changer les choses au niveau de l’agriculture intensive.

Le kernza (Thinopyrum intermedium) ou agropyre intermédiaire fait partie de ces céréales à haut potentiel
Le kernza (Thinopyrum intermedium) ou agropyre intermédiaire fait partie de ces céréales à haut potentiel

Qu'est-ce qu'une céréale pérenne ?

Issue de la famille des Poacées, ces plantes ont la particularité de pouvoir être semées, de rester en place plus d'une saison et de produire à nouveau après la première récolte.

Étrangement, seules les céréales qui présentent un cycle annuel ont été domestiquées et cultivées pour nourrir la planète. Maïs, orge, blé ou riz dominent le monde agricole malgré le travail du sol que cela demande chaque année (avec toutes les perturbations qui en découlent), les tonnes de produits phytosanitaires et de fertilisants que cela représente et les soucis liés aux déserts verts qui contribuent à la perte de biodiversité et des équilibres naturels. Efficacité, productivité, rapidité, voilà pourquoi les céréales annuelles sont préférées depuis des décennies !

Néanmoins, les céréales pérennes, pourraient constituer une solution à de nombreux maux dont la terre est affublée.

Pour s'intéresser de plus près à ces céréales vivaces, il existe deux manières de procéder : la domestication d'espèces sauvage ou l’hybridation d'espèces annuelles avec des espèces pérennes.

La domestication demande du temps et de la constance. Le rendement est souvent trop faible sur les espèces sauvages compte tenu de nos besoins énormes. La plante subit donc des autofécondations ou des hybridations infraspécifiques afin de sélectionner les hybrides qui seront dignes d'intérêt au niveau du rendement et de la facilité de culture.

L'hybridation entre cette plante domestiquée avec une espèce ou variété annuelle connue pour son rendement très élevé suivie d'une fécondation naturelle ou assistée donnera une espèce pérenne hybride avec toutes les caractéristiques requises pour satisfaire les besoins de l'agriculture moderne et produire des récoltes pluriannuelles. La céréale pérenne nouvelle génération est née !

Quelles sont les céréales pérennes utilisables en agriculture ?

  • Le kernza (Thinopyrum intermedium) ou agropyre intermédiaire fait partie de ces céréales à haut potentiel, grâce à sa rusticité, sa capacité d'adaptation à de nombreux types de sols, sa faculté à couvrir le sol, à s'étaler et sa résistance à de nombreuses maladies.

    Il peut être utilisé à la manière du blé, pour le réduire en farine qui entrera dans la composition de nombreux aliments. Seul bémol : un rendement qui n'est pas à la hauteur des espérance et que les chercheurs tentent d'améliorer.

  • Le blé pérenne est le résultat d'une hybridation. Thinopyrum x Triticum, puisque tel est son nom, est à l'étude et présente lui aussi cette faculté de récoltes pluriannuelles et de pérennité.

  • Actuellement des recherches sont menées non seulement par les chercheurs nord-américains pionniers depuis quelques années, mais aussi au Canada, en Australie, en Asie, où le riz pérenne serait à l'étude, ainsi qu'en Afrique où l'on s'intéresse tout particulièrement au sorgho.

En France, c'est l'ISARA de Lyon qui se penche actuellement sur ces céréales d'avenir.

Mais pourquoi cet intérêt pour les céréales pérennes ?

La prise de conscience mondiale face à une nature rendue exsangue par de mauvaises pratiques et un avenir plus qu'inquiétant pour les générations futures commence à faire réagir les consommateurs et par la force des choses, les producteurs. Outre les pollutions diverses infligées par les épandages de pesticides sur l'environnement, le consommateur s'interroge aussi sur ce qu'il retrouve dans son assiette et sur le taux de substances nocives qu'il ingurgite. Il est donc temps de changer les choses !

Mais alors quel rapport avec nos céréales pérennes ? Comme nous l'avons vu, le fait que ces plantes perdurent plusieurs années consécutives sur le sol permet de retrouver de nombreux équilibres naturels perdus.

Le sol, protégé contre l'érosion et la fuite des nutriments revient à la vie. Les engins ne le retournent plus à la fin de chaque récoltes. Sa biomasse est considérablement améliorée ce qui permet par effet ricochet d'utiliser bien moins d'intrants chimiques pour nourrir les plantes.

Plus vigoureuses grâce à un sol rendu plus fertile naturellement, ces plantes ont également bien moins besoin de produits de traitements contre les maladies d'autant qu'elles sont justement sélectionnées pour cette caractéristique.

Certaines de ces céréales assurent plusieurs récoltes par an et sont également utilisées comme fourrage pour les animaux ce qui constitue un attrait de plus.

Avec le temps, le système racinaire très fourni et profond (jusqu'à 10 m) de ces céréales pérennes, va ameublir le sol et permettre une meilleure pénétration de l'eau et des nutriments. En outre, les racines vont capturer les nitrates qui ne se disperseront plus dans les nappes phréatiques, elles vont aussi stocker du carbone qui permettra ensuite un meilleur accès aux ressource du sol (le carbone étant transformé par les micro-organismes vivants dans le sol).

Quel avenir pour les céréales pérennes ?

Les résultats des recherches tendraient vers une utilisation concomitante des céréales annuelles et pérennes sur une même parcelle qui serait morcelée. Par exemple dans les zones en fortes pentes difficiles à travailler et où l'érosion est forte, des céréales pérennes seraient plantées tout comme dans les zones tampons avant les cours d'eau pour assurer une filtration de l'eau, mais aussi en bordures de parcelles annuelles pour servir d'abris à la biodiversité.

Une mixité qui sera bienvenue si bien sûr, elle est pratiquée selon des concepts respectueux de l'environnement.

Lire aussi
Céréales gourmandes aux fleurs d'été Céréales gourmandes aux fleurs d'été

Voici une recette de salade de céréales qui apportera de la couleur dans vos assiettes estivales, mais pas seulement. Les fleurs ont aussi des saveurs subtiles qui seront rehaussées avec[...]

Les céréales Les céréales

Utilisées depuis des temps immémoriaux pour nous nourrir et alimenter le bétail, les céréales sont aujourd'hui produites et consommées en quantités phénoménales. De quelles plantes sont-elles...

Crème avocat banane et pancake châtaigne coco Crème avocat banane et pancake châtaigne coco

Une banane et un avocat pour une crème onctueuse, des céréales pour un topping croustillant, et de la farine de châtaigne et de coco pour de savoureux pancakes ; voilà des[...]

Fumeterre officinale, Herbe à jaunisse, Fiel de terre, Herbe à la veuve, Pisse-sang, Fumaria officinalis Fumeterre officinale, Herbe à jaunisse, Fiel de terre, Herbe à la veuve, Pisse-sang, Fumaria officinalis

La fumeterre (Fumaria officinalis) est une plante annuelle faisant partie de la famille des Papavéracées. Envahissante, elle colonise les champs de céréales, les potagers, les grandes cultures,...

Vos commentairesAjouter un commentaire