Sorgho cultivé, Sorgho commun

Le sorgho cultivé, Sorghum bicolor est une céréale alimentaire importante et sans gluten, avec bien d’autres usages y compris dans un jardin. Sélectionné pour des climats tempérés, il peut être une excellente alternative au maïs, aussi productif, mais moins gourmand en eau.

Sorgho cultivé, Sorgho commun, Sorghum bicolor

Botanique

N. scientifique Sorghum bicolor
Origine Afrique
Floraison juillet à septembre
Fleurs jaune, rougeâtre
Typegraminée céréalière, fourragère, éventuellement ornementale
Végétationannuelle ou vivace très brève
Feuillage caduc
Hauteur1 à 4 m

Planter et cultiver

Rusticité croît en dehors des périodes de gel
Exposition soleil
Soltolérant
Acidité acide à basique
Humidité préfère un sol normal à frais, mais supporte la sécheresse
Utilisationagriculture, amélioration du sol, graines
Plantationfin du printemps
Multiplicationsemis
Sorgho cultivé, Sorgho commun, Sorghum bicolor

Sorghum bicolor, le sorgho commun ou cultivé est une céréale domestique appartenant à la famille des Poacées, donc une graminée au sens strict. Son berceau est africain, bien qu’on ne connaisse pas vraiment son origine précise tant il est cultivé depuis longtemps et échappé à nouveau des cultures sous une forme sauvage.

Cette annuelle tropicale, la 5céréale la plus consommée au monde, très utilisée en Afrique, prend son rôle dans l’agriculture des climats tempérés, se développant à présent jusqu’au Canada. De nombreuses variétés et hybrides existent dont certains sont capables d’accomplir leur cycle végétatif en climat plus froid. En France, le sorgho est cultivé de manière intensive dans le sud-est.

Description du sorgho commun

Sorghum bicolor est une plante haute et étroite, monotige, généralement annuelle, mais parfois vivace à vie brève : elle germe croît, fleurit, produit des graines et meurt. Dans certaines régions tropicales, 2 récoltes sont possibles par an.

Le sorgho commun s’élève de 1 à 4 m, dépassant rarement 3 m en Europe. Il produit un puissant chevelu racinaire qui descend profondément dans le sol.

Ses canes robustes portent des feuilles alternes, longues de 30 à 100 cm et larges de 2 cm, glabre et recouverte d’une pruine cireuse, qui limite les déperditions d’eau.

Les fleurs en épillet plus ou moins dense et imposant selon les variétés sont minuscules, mais nombreuses. Elles produisent un pollen très abondant qui attire les insectes butineurs. Autofertile le sorgho est pollinisé pour 70 % par le vent et pour 30 % par les insectes.

L’inflorescence, imposante, devient ornementale (on en fait des bouquets secs) en prenant des couleurs au fur et à mesure que la saison avance. Chez certaines variétés elles deviennent pourpres en grain.

Les graines mesurent 4 mm environ, elles sont d’abord laiteuses, puis pâteuses, mais molles, et enfin dures, matures en 30 jours environ après la floraison.

Le sorgho est une plante en C4, possédant un métabolisme adapté pour supporter les déficits en eau.

Il existe plus de 70 variétés de sorgho ainsi que des hybrides F1 distribuées par les semenciers. Les variétés sont fonctions du type de récolte que vous espérez, grain, feuilles, sucre... mais aussi adaptées aux différents climats, tropical ou tempéré. De plus, parmi les variétés cultivables en France, il y en aura des précoces, semi-précoces et tardives. Les tardives conviennent pour le sud-est, les précoces seront intéressantes dans le nord.

Utilisation du sorgho cultivé

  • Excellent producteur de biomasse, le sorgho est utilisé en culture bioénergétique éventuellement pour la production d’éthanol.

  • Les graines du sorgho cultivé sont utilisées en farine (très blanche) et servent dans la production de pain, de céréales pour le déjeuner, mais aussi de pâtisseries, de bières et autres préparations qui peuvent être considérées alors sans gluten. Les graines peuvent être cuites et consommées comme du riz. Elles sont également souvent utilisées fermentées (boisson). La graine germée est intéressante et il existe aussi du sorgho à pop corn.

  • Dans un jardin, les graines se récoltent matures (stade dur). Les épis sont collectés entiers puis mis à sécher pendant 1 semaine, avant de séparer les graines des pailles.

  • Les graines peuvent servir également dans l’alimentation du bétail. De même, du sorgho ‘à feuilles’ est cultivé pour produire du fourrage. Le feuillage frais est toxique, mais devient inoffensif et nourrissant une fois séché ou transformé en ensilage.

  • Un sirop est fabriqué à partir de variétés de sorgho sucrier, sorgho blanc ou sorgho doux : les cannes sont coupées à ras de terre lorsque le grain en est au stade laiteux. Les feuilles sont ensuite broyées et pressées pour en extraire le sirop.

  • Un type de sorgho, à longues inflorescences est cultivé pour sa fibre, notamment pour faire des balais.

  • Dans un jardin, le sorgho est une graminée haute et plutôt décorative, plantée dans les massifs, mais qui peut servir aussi à occuper un terrain pour l’améliorer le temps d’aménager votre jardin, ou encore, si la terre a été déstructurée par de gros travaux ; il ne se ressèmera pas ou très peu spontanément en climat tempéré.

Écologie du sorgho

  • il entretient des relations bénéfiques, voire de symbiose avec de chrysopes, des scarabées, punaises et coccinelles, syrphes et nombre d’hyménoptères, dont les abeilles qui y prélèvent du pollen vers 7 h du matin, heure où les fleurs sont à leur optimum d’épanouissement.

  • il nourrit une quantité d’insectes

Amélioration du sol

  • le sorgho peut avoir un effet allopathique sur les cultures postérieures ; il produit des éléments chimiques qui favorisent par exemple le blé dans les champs ou des légumes repiqués dans le potager en limitant la germination d’adventices.

  • en outre, ses racines très développées ont un effet décompactant. Dans le cadre d’une utilisation au jardin pour améliorer le sol, il faudra éviter les apports de produits phytosanitaires et d’engrais, pour que la rhizosphère puisse se repeupler au maximum. Ensuite, laisser le feuillage se décomposer sur la terre l’enrichira naturellement en azote.

Comment se cultive le sorgho ?

Le sorgho ne croit que pendant la saison chaude : il meurt en dessous de 3 °C, et cesse de croître sous 8 °C. Il réclame une exposition ensoleillée et chaude. En dehors de ces exigences, il supporte un peu tout : sol salé, acide ou calcaire (variétés spécialisées dans les sol basiques) ainsi que tout type de sol : limoneux, sablonneux ou argileux.

Il tolère d’être momentanément inondé, mais particulièrement bien aussi les sécheresses, avec son métabolisme en C4, son enracinement profond et ses feuilles pruinées. S’il fait vraiment trop sec, il se met en pause, et repart dès la première pluie.

Sorgho bicolor ne germe qu’à partir du moment où le sol s’est réchauffé à 12 °C, il sera donc semé en pleine terre en mai/juin. Les graines sont semées par poquet de 4, enterrées de 3 cm et espacées de 30 cm.

Pour quelques plantes décoratives ou une petite récolte au jardin, le sorgho peut être hâté en pot à l’intérieur. Les graines germent très vite à 20 °C ou plus. Dès que possible, les plantules sont repiquées individuellement dans un pot et placées à pleine lumière, puis installées au jardin de fin mai à juin.

Espèces et variétés de Sorghum

Une trentaine d’espèces dans ce genre

  • Sorghum halepense, sorgho d’Alep
  • Sorghum propinquum, plante rhizomateuse
Lire aussi
Cerfeuil cultivé, Cerfeuil commun, Anthriscus cerefolium Cerfeuil cultivé, Cerfeuil commun, Anthriscus cerefolium

Anthriscus cerefolium, le cerfeuil commun, est une plante annuelle appartenant à la famille des Apiacées, autrefois famille des Ombellifères. Anthriscus cerefolium est originaire d'Europe centrale,...

Fleur ananas, Eucomis bicolor Fleur ananas, Eucomis bicolor

Les amateurs de plantes insolites seront comblés par cette bulbeuse étonnante produisant des fleurs ressemblant à un ananas. Un bulbeuse Sud Africaine L'Eucomis bicolor est une plante bulbeuse...

Noyer commun (Noix), Juglans regia Noyer commun (Noix), Juglans regia

Le noyer commun est un arbre champêtre que l'on ne présente plus. Cultivé pour son bois ou pour ses fruits, les noix, dans toute l'Europe tempérée, sa silhouette massive est[...]

Le lombric, ver de terre commun Le lombric, ver de terre commun

Le ver de terre commun ou lombric commun (embranchement des annélides, famille des Lumbricidés) est un grand travailleur, il joue un rôle fondamental dans la biologie de notre sol.

Vos commentairesAjouter un commentaire