Comment limiter la prédation du chat ?

Un chat surpris dévorant sa proie, un oiseau
Un chat surpris dévorant sa proie, un oiseau

Un matou, même bien grassouillet, peut se laisser aller à quelques actes de prédation sur la faune du jardin. Rongeurs, reptiles, batraciens, et bien sûr oiseaux, sont des proies de choix qui comblent son instinct de chasse. Pour limiter les dégâts, il existe quelques astuces !

Pour protéger la petite faune sauvage présente dans votre jardin, il faut tout d'abord apprendre à bien connaître votre chat et observer son comportement. 

Un chat bien nourri, avec qui l'on joue souvent sera déjà bien moins enclin à capturer tout ce qui bouge dans votre jardin.

Des études ont démontré qu'un chat domestique bien nourri croque environ 27 proies par an, alors que pour un chat errant, le chiffre est supérieur à 275, sans parler des chats harets véritables 'killers', avec plus de 1000 proies annuelles ! Ceci démontre donc que le chat ne chasse pas seulement par instinct, ni pour jouer mais bien pour se nourrir.

Alors comment bien nourrir son matou pour éviter qu'il ne se serve au jardin ? C'est assez simple : il suffit de lui laisser de la nourriture équilibrée, adaptée à son âge, à son poids, et à sa catégorie (chaton, chatte gestante, chat stérilisé, senior...) en libre service car un chat prend jusqu'à 20 petits repas par 24h. Si vous ne lui offrez que 2 repas par jour et de mauvaise qualité, le félin ira 'cueillir' ce qui lui manque au jardin !

Autre caractéristique qu'il faut prendre en compte : le jeu ! Un chat en bonne santé est généralement très joueur. Il se peut donc que, même bien nourri, il chasse des proies pour s'amuser. Pour éviter ce comportement, jouez chaque jour avec votre chat. Une simple boulette de papier, ou un jouet du commerce l'aidera à dépenser son trop plein d'énergie et à partager des moments privilégiés avec vous. Il n'aura plus besoin d'aller se défouler sur la faune du jardin.

D'une manière générale, gardez votre chat le plus souvent avec vous et notamment lors des périodes à risque comme le crépuscule, au moment de l'envol des jeunes oiseaux, ou après un épisode de pluie prolongée.

Si malgré tout, vous avez envie de le laisser profiter du jardin, il existe des techniques pour l'éloigner des mangeoires et des lieux où les oiseaux nidifient. Un collier spécifique placé sur les troncs d'arbres, une barrière stop minou, un arrosage se déclenchant au moindre mouvement ou un appareil à ultrason peuvent aider à sauvegarder la faune. Quant à la clochette pendue au collier du chat pour alerter la faune sauvage, elle a son efficacité !

Vous pouvez aussi jouer sur les odeurs répulsives en plantant des végétaux dont les effluves le feront fuir. Plectranthus caninus, certaines menthes, ou les agrumes ne lui plaisent pas du tout ! Sur un balcon vous pouvez aussi pulvériser des huiles essentielles de citron ou d'eucalyptus pour le détourner des zones où il n'est pas le bienvenu.

Enfin, au jardin, pensez à aménager des refuges pour la faune sauvage en laissant des tas de brindilles piquantes par exemple, ou en plantant des haies défensives d'arbustes épineux auxquels le chat n'ira pas se frotter. Les oiseaux pourront y nidifier ou venir s'y cacher en paix !

Lire aussi
Comment photographier son chat ? Comment photographier son chat ?

Confortablement installé dans le canapé, le chat s’est endormi  avec son jouet entre les pattes. Vite l’appareil photo ! Clic, la photo est prise. Malheureusement la réalisation...

Comment punir un chat ? Comment punir un chat ?

Les félins sont bien connus pour leur caractère un peu particulier et pour leur extrême sensibilité au faits et gestes de leurs maîtres. Targués souvent à tord d'indépendants et de capricieux, ils...

Comment récompenser son chat ? Comment récompenser son chat ?

Le chat est un animal sensible et ayant une mémoire redoutable, la récompense est donc une très bonne idée pour fixer un comportement positif et pour l'éduquer. Comportement du chat Souvent...

L'herbe à chat L'herbe à chat

Le terme « herbe à chat » regroupe plusieurs plantes n'ayant pas toutes les mêmes effets sur nos chats. Elles offrent un alternative aux plantes vertes pour les chats d'appartement trop souvent...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Amélie (Var)
    Bien nourri, mon chat me ramène quand même lézards, couleuvres et rats malgré tout ! Je vais tenter le grelot autour du cou
    Répondre à Amélie
    Le 12/05/2018 à 16:29
  • Papik (Hauts de Seine)
    Ma femme avait un chat. J'avais installé une chatière pour qu'il puisse entrer et sortir quand bon lui semble. Aussi, régulièrement, vers 5h du matin il nous apportait une souris vivante. Bien nourri, il ne chassait que pour le plaisir. Et nous rapportait ses proies pour nous montrer ses capacités de chasseur...
    Répondre à Papik
    Le 10/05/2018 à 21:45
  • Janot831 (Tarn et Garonne )
    Un chat bien nourri tue quand même tout ce qui est à sa portée, oiseaux, écureuil, petits lapins, tortues, petits hérissons, insectes. Pour lui c'est un plaisir et un jeu, même de faire souffrir ses proies. De nombreux oiseaux dans le monde en sont les premières victimes. Le chat n'est pas une espèce en voie de disparition bien au contraire, contrairement aux oiseaux qu'il faut absolument protéger.
    Répondre à Janot831
    Le 10/03/2018 à 13:15
  • Janot831 (Tarn et garonne )
    Nous avons très peu d'oiseaux dans notre région. Malgré tout je les nourris au mieux. Deux couples de bergeronnettes, des rouge-gorges, des merles et grives. Malheureusement les chats des voisins sont aussi au rendez vous, et je retrouve des plumes, et de moins en moins d'oiseaux. Un petit écureuil en a fait les frais et des petits lapins je n'ai retrouvé que les pattes !
    Répondre à Janot831
    Le 10/03/2018 à 12:57