A LA UNE »
Les guêpes maçonnes

Bambou noir

Bambou noir, Phyllostachys nigra

Botanique

Nom latin  : Phyllostachys nigra
Synonymes  : Bambusa nigra
Famille  : Poacées, Graminées
Origine  : Chine
Période de floraison : espèce monocarpique
Couleur des fleurs  : insignifiante
Type de plante : bambou, graminée
Type de végétation : arbustive
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 6 à 7 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique jusqu'à - 20°C
Exposition  : ensoleillée à ombre légère
Type de sol : sol meuble
Acidité du sol  : acide à légèrement basique
Humidité du sol  : normal
Utilisation : massif, haie
Plantation, rempotage : printemps, fin d'été, automne
Méthode de multiplication : division, semis

Le bambou noir, Phyllostachys nigra est une graminée arbustive, un bambou, appartenant à la famille des Poacées.  Le bambou noir est originaire de Chine, croissant naturellement dans les forêts ouvertes, ou sur les pentes ensoleillées dans un sol riche et humide.

Phyllostachys nigra est un bambou de moyen développement, très populaire  grâce à ses cannes qui deviennent d’un noir d’ébène en vieillissant. Les chaumes noirs luisants offrent un contraste saisissant avec le feuillage bien fourni.

Description de Phyllostachys nigra

Le bambou noir est de stature moyenne. Ses chaumes à maturité, lorsque les conditions de culture sont optimales, mesurent de 6 à 7 m de hauteur. Les cannes les plus épaisses sont larges de 6 à 7 cm, mais elles font souvent plutôt entre 4 et 6 cm de diamètre. Les jeunes cannes se développent à partir du mois de mai sur un rhizome traçant souterrain. Ce rhizome se développe jusqu’à 50 à 60 cm de profondeur sous la terre rend le  bambou noir capable de  devenir envahissant si on ne prend pas ses précautions. Les racines restent relativement superficielles, et n’entre pas trop  en concurrence avec les grands arbres déjà formés.

Les jeunes pousses montrent des cannes vert tendre la première année, elles brunissent à partir de la deuxième année, pour prendre enfin sous les rayons du soleil cette si belle patine noire et luisante en 3 à 4 ans. Le feuillage  est dense sur le haut des tiges bien ramifiées. Ses petites feuilles allongées sont vert foncées, un peu sensible à la dessiccation par le vent brulant ou glacé. Les feuilles au pourtour desséchées, bien que persistantes seront renouvelées chaque année, jusqu’à ce que la canne  devienne trop âgée.

La floraison  est suivie par la mort ou un affaiblissement de la plante. Elle est heureusement très rare : tous les bambous noirs d’une grande partie du monde fleurissent simultanément ; par exemple il y a eu une floraison en Chine en 1993 et en Europe en 1935..

Planter  et limiter Phyllostachys nigra

Le bambou noir est une espèce très facile à cultiver. Il apprécie toutes sortes de sols, de argileux à sablonneux, du moment que celui-ci soit meuble. Il est rustique jusqu’à -20 °C. Le bambou noir croît au soleil ou à mi-ombre, mais apprécie une situation abrité des vents desséchants.  Il devient assez résistant à la sécheresse une fois bien enraciné.

Phyllostachys nigra est installé en fin d’été, en automne ou au printemps. Il est un peu lent à s’installer et à donner toute sa mesure. C’est pourquoi, il est parfois décrit à tort, comme  d’un envahissement non agressif, malgré ses rhizomes traçants. Pourtant après une dizaine d’années, il est capable de tracer 15 m sous terre pour se déplacer.

Il faut donc dès la plantation penser à limiter son développement par une BAR (Barrière Anti Bambou), soit une bâche épaisse de 2 mm, soit de la maçonnerie, de 60 cm de profondeur, et penchée de telles sorte que les rhizomes soient obligés de remonter vers la surface. Dans les grands espaces, un fossé de 60 cm  de profond autour du pied de bambou noir permet  de surveiller et de couper chaque tentative d’évasion.

Multiplier le bambou noir

Les divisions sont possibles au printemps lors du démarrage des nouvelles pousses. Les divisions plus petites reprennent mieux, mais  elles nécessitent beaucoup d’arrosages.

Le saviez-vous ?

Les jeunes pousses de Phyllostachys nigra (de même que ses variétés) peuvent être consommées, mais après avoir été blanchies pendant 7 à 10 minutes pour éliminer toute amertume ; la cuisson est terminée dans une nouvelle eau.

Espèces et variétés de Phyllostachys

Environ 80 espèces dans ce genre :
Phyllostaschys aurea, le bambou doré
Phyllostachys bambusoides, très grand, aux pousses comestibles
Phyllostachys sulphurea f. viridis, aux cannes vert bleuté
Phyllostachys nigra ‘Henonis’, aux cannes vertes ou jaunes
Phyllostachys nigra ‘Boryana’, une forme plus haute aux chaumes jaunes tachetées de brun-rouge

Nos fiches
Lire aussi
Le Lucky bambou Le Lucky bambou

Devenu un objet de décoration à part entière s'intégrant parfaitement dans les intérieurs modernes et épurés contemporain, le Lucky bambou trouvera sa place chez vous. Souvent offert par des amis...

Le savon noir au jardin Le savon noir au jardin

Utilisé depuis des millénaires, le savon noir est plus connu comme produit d'entretien à la maison ou comme soin corporel que comme produit de traitement au jardin et pourtant ! Qu'est-ce que le...

Le bambou, ami ou ennemi ? Le bambou, ami ou ennemi ?

Les plantes sélectionnées pour un aménagement paysager n’échappent pas aux phénomènes de mode. Cependant, comme pour toutes les nouveautés, il est important d’avoir un minimum de...

Un jardin en noir et blanc Un jardin en noir et blanc

Toujours sobre et élégant, le jardin en noir et blanc assure un effet graphique hors pairs. Mélangées, ces deux teintes très contrastées font toujours leur effet ! Intérêt du jardin en noir et...

Vos commentairesAjouter un commentaire