A LA UNE »
Cyprès ou thuya ?

Palmier bambou du Costa Rica

Palmier bambou du Costa Rica, Chamaedorea costaricana

Botanique

N. scientifique Chamaedorea costaricana
Origine Costa Rica, Honduras, Panama
Floraison printemps
Fleurs jaune
Typepalmier
Végétationarbustive
Feuillage persistant
Hauteur2 à 4 m, voire 6 m

Planter et cultiver

Rusticité peu rustique, -4°C
Exposition soleil à mi-ombre
Solriche et humifère
Acidité acide à neutre
Humidité toujours frais
Utilisationintérieur
Plantationprintemps
Multiplicationsemis
Palmier bambou du Costa Rica, Chamaedorea costaricana

Chamaedorea costaricana, le palmier bambou du Costa-Rica, est un petit palmier subtropical appartenant à la famille des Arécacées. Il est originaire des forêts chaudes et humides du Honduras, de Panama et du Costa Rica, croissant parfois en zone semi-ouverte et en altitude. Dans ces diverses conditions climatiques, l’espèce Chamaedorea costaricana se montre assez variable, mais aussi plutôt tolérante en culture.

Palmier bambou est une appellation générique pour les palmiers qui développent plusieurs stipes, et donc un groupe de plusieurs palmiers, à partir d’une tige rampante : un palmier qui s’étale modérément en produisant quelques rejets. Le palmier bambou le plus connu est Chamaedorea seifrizii, qui n’est pourtant pas le plus beau. Chamaedorea costaricana est un palmier bambou bien plus attrayant.

Description du palmier bambou du Costa-Rica

Chamaedorea costaricana est un petit palmier au stipe  fin et élancé. Si dans son pays d’origine, il atteint les 6 m, en culture il se limite  généralement à une hauteur entre 2 et 4 m. Le tronc, ou stipe, mesure au plus 5 cm d’épaisseur ; la couronne  de feuilles, 1 à 2 m de large. Le stipe du palmier bambou du Costa-Rica est annelé par les cicatrices foliaires de chaque ancienne palme.  Les anneaux sont séparés d’une dizaine de cm ou plus. Le stipe s’emble segmenté (à tort) comme les cannes d’un bambou. Les entre-nœuds étant espacés, la croissance de ce Chamaedorea est assez rapide. Les palmes les plus développées mesurent 1 m de longueur, elles portent un grand nombre de fin folioles, vert vif, rangés à plat sur deux rangs.

Lorsque le stipe mesure une cinquantaine de centimètre de hauteur, il commence à produire plusieurs rejets à sa base.  Durant la jeunesse du palmier bambou, les rejets sont assez nombreux,  puis le nombre de drageons s’amenuise avec l’âge. Dans le petit bosquet ainsi produit, il y a donc des palmiers de différentes tailles lorsqu’il est jeune, qui finissent tous par atteindre leur taille maximale à maturité.

Les hampes florales se développent à partir de cicatrices foliaires à la base de la couronne.  La plante est dioïque. Il faut donc un pied mâle et un pied femelle pour obtenir une fructification. Les fruits sont de petites baies vertes qui deviennent noires à maturité. Elles renferment une unique graine.

Culture du palmier bambou du Costa-Rica

Chamaedorea  costaricana croît dans un sol acide à neutre, assez riche, qui reste frais à humide toute l’année, tout en conservant un bon drainageLe pot ou conteneur choisi doit être assez profond, pour  y installer au fond un lit drainant de billes d’argile et assez large pour que le palmier puisse drageonner. Il apprécie une exposition semi- ombragée, tout en supportant éventuellement le plein soleil avec un sol qui reste frais.

Il préfère une atmosphère relativement humide, et peut être brumisé éventuellement en été une fois par semaine à l’eau douce. Durant la saison de croissance, un apport d’engrais tous les 10 jours est bienvenu.

Le  palmier bambou du Costa-Rica est éventuellement  installé en extérieur pendant les saisons chaudes, où il profitera d’une atmosphère plus humide sous le couvert de grands arbres.  Par contre, sa culture en pleine terre est limitée aux régions peu gélives, il est rustique jusqu’à -4 °C, sans dégâts sur les feuilles.

Multiplication du palmier bambou du Costa-Rica

Il est multiplié par semis. Les graines sont trempées 24 à 48 h dans l’eau tiède, bien nettoyées puis plantées dans un mélange de sable et de tourbe, maintenu humide et chaud. La germination intervient en 3 à 4 semaines.

Espèces et variétés de Chamaedorea

Le genre comprend une centaine d'espèces
Chamaedorea metallica, curieuse espèce au feuillage bleu
Chamaedorea micospadix, le palmier bambou du Mexique
Chamaedorea elegans, palmier nain
Chamaedorea seifrizii, le palmier bambou
Chamaedorea radicalis, plus rustique que les autres
Chamaedorea plumosa, aux palmes plumeuses
Chamaedorea geonomiformis, aux belles et larges feuilles entières

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Palmier nain, Palmier de montagne, Chamédorée, Chamaedorea elegans Palmier nain, Palmier de montagne, Chamédorée, Chamaedorea elegans

Chamaedorea elegans, palmier nain, palmier de montagne, ou encore parfois appelé chamédorée est un petit palmier qui fait une excellente plante d'appartement. Appartenant à la famille des...

Scutellaire écarlate, Scutellaire du Costa Rica, Scutellaria mociniana Scutellaire écarlate, Scutellaire du Costa Rica, Scutellaria mociniana

Scutellaria mociniana, la scutellaire écarlate ou scutellaire du Costa Rica est une plante vivace appartenant à la famille des Lamiacées, donc apparentée aux sauges. Originaire des forêts...

Palmier de Formose, Palmier de Taiwan, Palmier à sucre nain, Arenga engleri Palmier de Formose, Palmier de Taiwan, Palmier à sucre nain, Arenga engleri

Arenga engleri, le palmier de Formose est un palmier de petite taille, appelé parfois palmier à sucre nain, en référence à Arenga pinnata, producteur de sucre roux. Il appartient à[...]

Palmier chanvre, Palmier de Chine, Palmier moulin, Trachycarpus fortunei Palmier chanvre, Palmier de Chine, Palmier moulin, Trachycarpus fortunei

Palmier de Chanvre ou palmier de Chine, Trachycarpus fortunei est l'une des espèces de palmier les plus rustiques que l'on peut acclimater même sur la moitié nord de la France.[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire