Comment semer et cultiver les petits pois ?

Les petits pois frais du jardin ? Absolument délicieux ! Leur culture démarre tôt au printemps ou en fin d’hiver et se déroule sur 3 mois. Le semis est facile et se fait directement au potager. Planter ses petits pois permet de profiter des variétés les plus fines.

Je m'abonne 

Si vous n’avez jamais dégusté les petits pois frais, cueillis dans le potager, vous n’avez jamais goûté de vrais petits pois ! Ce légume souvent accompagné de navets nouveaux, de carottes et de pommes de terre primeurs est un délice. 

Pour pouvoir en profiter, il n’y a guère d’autres solutions que de les cultiver dans votre jardin. En effet, les pois des champs sont généralement cultivés pour être mettre mis en conserve : pour ces variétés toutes les gousses sont produites simultanément pour permettre la mécanisation et elles sont souvent beaucoup plus fortes en goût. Tandis que vous, vous cultiverez dans votre potager les variétés tendres et sucrées, celles qui supportent mal le transport et la commercialisation, celles qui ne sont pas assez rentables à l’hectare : les meilleures…!

Quelles graines choisir ?

Pois lisses ou ridés, nains, demi-nains, à rames, hâtifs ou non… le nombre de bonnes variétés disponibles chez les grainetiers est important. Il faut savoir que les pois à rames ou grimpants, qui s’élèvent de 1 à 2 m de hauteur, en fonction des variétés, auront besoin qu’on leur aménage un support  qui peut être  par exemple des fils ou un grillage tendus entre quelques piquets, ou des rames.

D’autre part, les grains ridés seront semés un peu plus tard que les grains lisses et sont plus appropriés pour des climats plus doux ; en bref, ont besoin de plus de chaleur. Malheureusement, choisir la bonne variété adaptée à votre jardin et votre palet est assez empirique : il faut tester et/ou demander leur avis à des potagistes de la région.

De plus, si vous plantez des petits pois, c’est pour les manger frais, donc évitez les variétés prévues pour les conserves.

Par contre, la fraîcheur des graines, des pois secs, est importante aussi : achetez de nouvelles graines chaque année, et évitez de reprendre un reste de vieilles graines de l’année antérieure.

Les vieilles graines de pois auront une germination plus aléatoire, et même si une partie germe, les plantules, appauvries en hormones de germinations, seront plus lentes à se développer.

Quand semer les petits pois au potager ?

Les petits pois apprécient un climat tempéré frais, et sont donc semés entre mi-février et mi-avril, une période où il y a très peu besoin d’arroser, car les pluies sont encore généreuses, et où il peut geler, mais peu importe.

L’endroit où l’on sème les petits pois doit être ensoleillé une bonne partie de la journée et aéré. Ce qui est bien aussi à ce moment-là, c’est que la plupart des arbres ne portent pas encore d’ombrage.

Çà, c’est pour la saison du semis, mais dans cette saison, c’est important aussi de saisir les bons moments également, ceux où la terre est parfaite : ni gorgée d’eau par une récente pluie importante, ni gelée, ni trop desséchée en bloc par le vent. Il faut qu’elle puisse être facilement émiettée. 

Faire plusieurs récoltes

Pour étaler la récolte, vous pouvez semer plusieurs fois des petits pois, par exemple, 2 rangs tous les 2/3 semaines.

Quand les premiers finiront de produire, les suivants les relayeront.

Comment préparer la terre ?

On évite de planter du petit pois sur un terrain où il y a eu du fumier récemment. Le mieux est de les planter sur un sol amendé l’année précédente.

On peut travailler une fois la terre quelques semaines avant, notamment si elle est lourde, puis l’observer prendre la bonne texture (celle qui s’effrite assez facilement dans la main).

Lorsque c’est le cas, remuez-là jusqu’à ce qu’elle soit bien affinée sur une profondeur de 20/30 cm, enlevez éventuellement les blocs s’il y en reste.

Sillon et rangs

Creusez alors un sillon de 6 à 10 cm de profondeur. Si possible émiettez encore le fond du sillon. Une terre affinée enrobe mieux le grain, et permet une germination plus rapide. 

Le fond du sillon est noyé d’eau : la graine doit se gorger d’eau avant de germer.

Les rangs seront espacés de 60 à 80 cm : 70 cm, c’est le minimum pour des pois grimpants, car ils s’élargissent et il faut pouvoir passer entre eux au moment de la cueillette.

D’autre part, une bonne aération est nécessaire au niveau du feuillage des pois.

Semis 

Les pois sont enfoncés dans le sillon, un à un, à raison d’une graine tous les 2 ou 3 cm.

Le sillon est rebouché, tassé et à nouveau copieusement arrosé.

Une autre méthode consiste à semer par poquets, 4 graines à la fois, espacées de 10 cm.

La germination

Bien que cela soit fonction des températures, généralement 2 semaines plus tard, la plantule fend déjà la terre.

Durant ces 2 semaines, la graine ne doit jamais sécher ; ce qui a peu de chance d’arriver sous 5 cm de terre et à cette période de l’année. Mais en cas de sécheresse inhabituelle, dessèchement par le vent et le gel, par exemple, n’hésitez pas à arroser entre-temps.

Si vous habitez près des champs, vous aurez peut-être un problème de pigeons ramiers. Ils sont les spécialistes pour dévorer les plantules de petits pois : les symptômes sont des plantules qui disparaissent et des feuilles hachées par les becs.

Dans ce cas, il faut couvrir le semis de pois d’un filet pendant quelques semaines

Poser les rames ou autres supports à pois

Lorsque les pois grimpants ou à rames commencent à lancer leurs vrilles, c’est qu’ils ont besoin de s’accrocher. C’est donc le moment d’installer leur support.

Si on attend un peu trop, ils vont s’étaler et les rands côte à côte vont se mélanger en fouillis inextricable. Il vaut mieux éviter de trop manipuler les plants : ils sont tendres et cassants.

En combien de temps obtient-on une récolte ?

Du semis et la récolte, il faut compter entre 60 et 90 jours, en fonction de la variété et de la météo. 

Les gousses de petits pois sont récoltées en coupant la tige avec l’ongle ou en tenant la tige d’une main et en tirant sur la gousse de l’autre : en effet, les tiges sont cassantes, et il faut éviter de blesser toute la plante.

Le pois doit se deviner dans la gousse, mais il ne faut pas le cueillir trop gros, il perd en goût et devient farineux. Ces petits pois du jardin seront cependant plus gros que ceux des boites de conserve. Si vous avez un doute, goûtez le petit pois cru (c’est très bon !) : un pois trop petit est creux et un pois trop gros est moins bon, ça vous permettra de mesurer la taille optimale. 

Une autre technique consiste à les cueillir juste au moment où les pois deviennent jointifs dans la gousse (on les voit par transparence dans la lumière).

La cueillette doit être régulière, 2 à 3 fois par semaine. Si en une fois vous n’avez pas assez de pois pour un plat, conservez-lez dans leurs gousses, ensachées au frais, pour attende la récolte suivante. Mais bien sûr, ils sont encore encore meilleurs lorsqu’ils viennent d’être cueillis, et d’ailleurs, ils cuisent plus rapidement.

Si on ajoute les semaines de récoltes, cela signifie que 4 mois après le semis, le terrain sera libéré pour une autre culture : pour de la salade, par exemple.

Lire aussi
Comment semer des petits pois ? Comment semer des petits pois ?

Gérard BOURGES nous conseille sur comment semer des petits pois au potager, la préparation du terrain et la plantation en attendant la récolte ...

Tuteurer les petits pois Tuteurer les petits pois

Pour tuteurer les petits pois, j'utilise les fils en plastique utilisés dans les travaux publics pour le repérage des canalisation d'eau ou les réseaux électriques. C'est rapide à mettre en[...]

Muffins patate douce et petits pois Muffins patate douce et petits pois

Apportez une pointe de sucré dans vos muffins salés, grâce à la patate douce et les petits pois. Moelleux, faciles et rapides à faire, ces muffins ont tout pour plaire ;[...]

Pois cultivé, Pois mange-tout, Pois gourmand, Pisum sativum Pois cultivé, Pois mange-tout, Pois gourmand, Pisum sativum

Le pois gourmand ou pois mangetout, Pisum sativum mangetout est un légume frais délicieux et de plus, assez facile à réussir au potager. Le pois gourmand est mal connu, et[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire