La conception paysagère

Une maison, sa rocaille de succulentes et son jardin méditerranéen, le végétal apporte à l'ensemble
Une maison, sa rocaille de succulentes et son jardin méditerranéen, le végétal apporte à l'ensemble

Bien souvent, lors de l’acquisition d’une maison, neuve ou non, le secteur paysager est un critère qui peut s’avérer être déterminant. Le fait d’avoir un terrain arboré ou un parc paysager devient alors un argument de vente. L’aménagement de son terrain peut donc apporter, en plus d’un esthétisme, une certaine plus value. Il suffit de le réaliser selon des critères de base, la suite n’est qu’une question de personnalité et de goûts.

Plaire dès le début

Notre société actuelle nous amène à des principes souvent basés sur les apparences. Ce raisonnement s’applique à nos vêtements, nos véhicules, notre maison mais également au jardin. En effet le jardin permet souvent à lui seul de se faire une idée sur la personnalité de son propriétaire, sur le style de l’habitation et n’oublions pas que la première impression est souvent importante lorsque l’on arrive dans un endroit.

Un jardin accueillant avec des accès propres et pratiques, une porte d’entrée facile à trouver, des pieds qui restent au sec, des formes souples cassant les angles des bâtiments ainsi que des éléments décoratifs (massifs, arbres…) pour masquer les zones inesthétiques, et la première impression sera meilleure.

Lier l’utile à l’agréable

Actuellement la tendance est plutôt dans la souplesse et beaucoup de jardins sont dessinés avec des massifs ou des allées aux formes très souples. Il ne faut cependant pas oublier que nous devons respecter certaines mesures pratiques. Pour exemple, la longueur nécessaire à une voiture moyenne pour faire un demi-tour est de 11 mètres, un stationnement devra faire au moins 2,5 mètres par 5 mètres de long.

Pour des massifs de plantes nous savons également qu’un massif recouvert d’écorces et finissant en pointe fine ne gardera pas longtemps sa forme si nous ne mettons pas des bordures ou des pavés pour maintenir l’écorce. De plus, le passage de machines telles que la tondeuse peut se transformer en corvée si les allées, terrasses ou massifs ne sont pas de la bonne forme ou au bon endroit.

Il est important, au moment de l’implantation, de penser à l’entretien futur. Il faut prévoir au moins l’équivalent d’un passage de tondeuse et finir les zones de gazon au moins à angle droit par rapport à une terrasse ou une allée.

L’apport de vie, les plantes

Une fois, les cheminements dessinés, les terrasses en place, les massifs implantés et le style que l’on souhaite avoir dans son jardin déterminé, il ne reste plus qu’à sélectionner les végétaux.

Pour l’emplacement de ces derniers il est important de respecter les règles telles que la distance minimum de 2 mètres avec la mitoyenneté si la plante adulte dépasse 2 mètres de haut, ainsi que les règlements intérieurs des lotissements.

La disposition des arbres doit tenir comptes des pièces de la maison afin d’éviter qu’ils nuisent à leur clarté.

De plus, certaines plantes très jolies peuvent être urticantes ou piquantes, il faut alors éviter de les planter à proximité immédiate des allées.

Dans tous les cas chaque plante est unique et demande un espace différent pour se développer. Il faut prévoir des espaces suffisant ce qui permettra également de faire des économies.

Prévoir l’avenir en respectant certaines règles il est possible de réaliser un aménagement extérieur agréable tout en y ajoutant sa propre  personnalité. Elle s’exprime par l’agencement, le choix des matériaux, des végétaux et autres éléments décoratifs, il est toutefois utile de penser à l’avenir de son jardin qui ne cessera d’évoluer dans le temps.

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

La division d'une plante La division d'une plante

Non, il ne s'agit pas là de problèmes mathématiques mais bien d'une pratique de jardinage ! La division des souches, des touffes ou des racines est une méthode qui permet de multiplier une plante...

Vos commentairesAjouter un commentaire