Impatiens du mont Omei, Impatiens rustique, Balsamine du mont Omei

Impatiens omeiana 'Sango'
Impatiens omeiana 'Sango'

Botanique

Nom latin  : Impatiens omeiana
Famille  : Balsaminacées
Origine  : ouest de la Chine
Période de floraison : septembre, octobre
Couleur des fleurs  : jaune
Type de plante : plante vivace à fleurs
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 30 à 45 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique jusqu’à - 20°C
Exposition  : ombre
Type de sol : riche et drainant
Acidité du sol  : légèrement acide à légèrement basique
Humidité du sol  : normal à frais
Utilisation : couvre-sol, parterre ombragé
Plantation, rempotage : divisions, semis
Méthode de multiplication : automne, printemps
Maladies et ravageurs : pourriture

Impatiens omeiana est une espèce de balsamine rustique et vivace de la famille des Balsaminacées. Originaire de Chine, plus particulièrement endémique du mont Omei, l’impatiens du mont Omei fut découverte en 1983. L’espèce, bien qu‘assez facile est rare en culture et en danger dans son habitat.

Impatiens omeiana est une superbe plante couvre-sol pour sous-bois et jardin d’ombre. Outre ses intéressantes fleurs de fin de saison, elle est remarquable par son feuillage d’allure exotique.

Description d’Impatiens omeiana

L’impatiens du mont Omei est une plante rhizomateuse qui s’étend lentement en couvre-sol. Cette plante herbacée est caduque : toutes ses tiges meurent en hiver. Elle se met au repos, le rhizome souterrain abrité du gel ; ce qui la rend très rustique. Au printemps, les nouvelles poussent redémarrent et s’élèvent pour atteindre au plus 45 cm de hauteur. Les feuilles magnifiques sont lancéolées, dentelées, avec un limbe vert sombre, parfois au reflet bleuté rehaussé d’une ligne médiane claire. Tiges, pétioles et revers des feuilles sont pourpres.

Vers la fin de l’été les fleurs sont produites sur de petites hampes florales dans la partie supérieure de l’impatiens. Accrochée par un pédoncule fin qui la rend mobile, la fleur de l’impatiens du mont Omei est jaune, très allongée, bien différente de la fleur plate de l’impatiens de Nouvelle Guinée. Elle porte un calice en forme d’éperon, se terminant en boucle, affublant cette fleur d’un bonnet de lutin. Les pétales ont subi la résupination, une évolution de la forme de la fleur que l’on rencontre chez les Orchidées. Bien que les fleurs soient hermaphrodites, les étamines et le pistil ne sont pas matures simultanément. Ces fleurs compliquées sont particulièrement adaptées à la pollinisation par les insectes, attirés par l’éperon rempli de nectar.

Une fois pollinisées, les fleurs produisent un petit fruit, qui explose lorsqu’il est mature afin d’envoyer les graines germer plus loin. Ce mécanisme de déhiscence explosive est la raison pour laquelle les impatiens sont parfois surnommées ‘touch me not’ ou ‘ne me touche pas’.

Culture d’Impatiens omeiana

L’impatiens du mont Omei est assez facile de culture. Encore peu utilisée en Europe, elle est connue pour résister à des températures de -20°C. Impatiens omeiana s’implante dans les zones d’ombre, légère ou profonde. Elle demande un sol fertile, riche en matière organique. Bien qu’elle apprécie un sol frais toute l’année, le drainage est important, car un sol trop lourd de type argileux favorise la pourriture des rhizomes. Elle s’installe dans la durée, se naturalisant, offrant un magnifique feuillage de masse d’allure exotique. Impatiens omeiana reste cependant fragile aux autres plantes concurrentes, capables de l’étouffer rapidement.

Multiplier Impatiens omeiana

L’impatiens du mont Omei se multiplie par division au printemps ou en automne. Chaque division doit comporter une partie du rhizome souterrain. Le semis est également possible sous châssis froid. Il faut cependant réussir à récupérer les graines avant que les fruits n’explosent.

Espèces et variétés de Impatiens

1000 espèces dans ce genre, annuelles ou vivaces
Impatiens balfouri, la balsamine de Balfour, annuelle
Impatiens bicaudata, magnifique plante d’intérieur arbustive
Impatiens glandulifera, la balsamine de l’Himalaya, invasive annuelle très haute
Impatiens noli-tangere, la balsamine des bois
Impatiens X novae-guinea, impatiens de Nouvelle Guinée

Nos fiches
Lire aussi
Saucisse de Morteau au Mont d'Or Saucisse de Morteau au Mont d'Or

Préchauffer le four à 200 °C. Éplucher les pommes de terre. Les couper en gros morceaux et les mettre dans une casserole d'eau salée. Ajouter, dans la casserole, les saucisses de Morteau non...

Le fuchsia rustique Le fuchsia rustique

Laurent OLLIVIER des Pépinières OLLIVIER nous conseille sur la culture du fuchsia rustique Le Fuchsia : une plante nourricière Lorsque l'on évoque les plantes nourricières (intéressantes pour tous...

Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Vos commentairesAjouter un commentaire