Le ficus ginseng, un bonsaï facile

Bansaï à partir d'un ficus ginseng
Bansaï à partir d'un ficus ginseng

Très facile à trouver dans le commerce, le ficus ginseng, est une des espèces les plus faciles à cultiver en bonsaï. Ses racines apparentes bien charnues, son écorce marbrée et son feuillage vert brillant ajoute encore au charme de cette plante qui aura tout de même besoin de certains soins spécifiques.

Ficus ginseng qui es-tu ?

Le ficus ginseng (Ficus retusa, syn. Ficus microcarpa) fait partie du vaste genre Ficus qui comprend des centaines d’espèces originaires des forêts tropicales.

Ce ficus souvent proposé sous la forme de bonsaï peut atteindre près de 25 m de hauteur pour autant d'étalement lorsqu'il est cultivé en pleine terre en zone tropicale. Il s'agit d'un arbre à feuillage persistant vert brillant au port très étalé, formant des racines aériennes qui s'enracinent en touchant le sol. Le tronc grisâtre est aussi très ornemental car strié de bandes blanches.

Un latex blanc toxique et irritant pour la peau s'écoule lors d'une opération de taille, attention aux éventuelles réactions allergiques en le manipulant.

Comment cultiver le ficus ginseng ?

Le ficus ginseng est une plante souvent proposée dans le commerce, on le trouve même en supermarchés. Préférez toujours acheter une plante issue d'un producteur spécialisé ou acquise chez un fleuriste. En grandes surface, les conditions de transport, de stockage et de vente sont souvent inadaptées et la plante subit un stress très important. Voilà pourquoi, très souvent, elle perd ses feuilles peu après son arrivée chez vous. Les ficus sont très sensibles aux variations de températures brutales, aux courants d'air et aux changements de luminosité. Traités comme de vulgaires boîtes de conserves dans les hangars des supermarchés, ils ont parfois du mal à reprendre.

Si la plante perd ses feuilles, pas de panique ! Une fois installée dans de bonnes conditions, elle devrait très vite se remettre.

Luminosité

Placez votre ficus dans une pièce très lumineuse, non loin d'une fenêtre. Quelques heures de plein soleil tamisé par jour le matin ou le soir ne lui feront pas de mal.

Température

Évitez d'exposer votre ficus à une température inférieure à 15°C. Attention le ficus craint les courants d'air !

Arrosage et engrais

Veillez à ce que le fond du pot soit bien percé pour permettre une bonne évacuation de l'eau et éviter la pourriture des racines. Arrosez une à deux fois par semaine en période de croissance et laissez sécher le mélange avant d'arroser à nouveau. Ajoutez un peu d'engrais 'Spécial plantes vertes' toutes les 3 semaines du printemps à l'automne.

En hiver, arrosez modérément, mieux vaut trop peu qu'en excès...

Rempotage

Rempotez tous les deux ans dans un mélange d'akadama.

Taille

Ficus retusa supporte bien la taille et peut être rabattu sévèrement si nécessaire pour lui donner une belle forme. La taille de formation, tout comme la taille de structuration se pratiquent au printemps sur rameaux aoûtés. Vaporisez ensuite les plaies pour éviter l'écoulement de latex.

Lire aussi
Le Bonsaï, l'arrosage fait (presque) tout ! Le Bonsaï, l'arrosage fait (presque) tout !

Parce que l'eau est la principale nourriture d'un bonsaï, de la qualité de l'arrosage dépend la santé et la beauté de l'arbre. Quelques conseils pour ne pas se tromper et réussir la culture de son...

Le Bonsaï, une histoire millénaire Le Bonsaï, une histoire millénaire

Né en Egypte, développé en Chine puis codifié au Japon, l'art de la culture des arbres en pot remonte à 4 000 ans. Une formidable épopée planétaire qui n'a touché l'Europe finalement qu'assez...

Bonsaï, différentes espèces utilisées Bonsaï, différentes espèces utilisées

Si tous les arbres et buissons peuvent être conduits en bonsaï, certaines essences se prêtent mieux à la structuration que d'autres. Si théoriquement il n'existe pas d'arbres spécifiques à l'art du...

Le Bonsaï, l'art de la taille Le Bonsaï, l'art de la taille

Un arbre miniature parfaitement structuré s'obtient en le sculptant régulièrement par une taille décidée des feuilles et des racines. Ce geste est l'essence même de l'art du bonsaï ! Outre la...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Claudia (Gironde)
    Je trouve vos explications très intéressantes sur les bonsaïs, merci
    Répondre à Claudia
    Le 06/09/2016 à 11:37