Le furet, un petit animal fort sympathique

Un furet domestique se reposant
Un furet domestique se reposant

Petit animal fort sympathique, le furet fait de plus en plus d'adeptes en tant qu'animal de compagnie. Joueur, facétieux, affectueux et plein d'énergie, il demande la présence de son maître pour être pleinement heureux.

Origine du furet domestique

Les premiers furets présents auprès des hommes auraient été domestiqués en Égypte Ancienne il y a près de 3000 ans de cela. Ils étaient déjà de redoutables chasseurs de rongeurs en tous genres et étaient utilisés à cet effet. Car non, le furet n'est pas un rongeur herbivore comme on le croit trop souvent ! Il s'agit d'un mustélidé absolument carnivore.

Furet qui es-tu ?

Mustela putorius furo, puisque tel est son nom latin, est un petit animal pouvant mesurer de 30 à 50 cm selon le sexe, le mâle pouvant être bien plus imposant que la femelle. Le poids de cette dernière atteint 500 g alors qu'un gros mâle peut allègrement peser 2 kg !

Le corps du furet est allongé et porté par 4 petites pattes. Il est prolongé par une queue de taille moyenne généralement assortie à la robe qui peut être blanche, beige, fauve ou grisâtre.

Sur les sujets gris, un masque noir entoure parfois les yeux donnant une allure fort sympathique à l'animal. Il existe des furets albinos à la robe immaculée et aux yeux rouges, mais aussi des furets à poils longs, plus rares.

Le furet peut vivre jusqu'à 12 ans s'il se plaît dans son environnement.

Le furet en tant qu'animal de compagnie

Le furet a besoin d'attention et de câlins ; n’acquérez ce type d'animal que si vous avez du temps à lui consacrer. Une cage spacieuse sera mise à sa disposition pour son repos. Vous pourrez le laisser sortir en votre compagnie. Attention car laissé seul, il peut détruire le mobilier et s'attaquer aux fils électriques. Offrez-lui des jouets pour qu'il puisse évacuer son trop plein d'énergie et sortez-le au jardin avec un harnais, il pourra ainsi creuser et profiter du grand air. Méfiance avec les jeunes enfants, le furet a tendance à mordre, il devra être éduqué.

Concernant la propreté, le furet ne pose pas de souci car il utilise une litière pour faire ses besoins à la manière des chats.

Par contre, le furet dégage une odeur de musc parfois dérangeante. Pensez à nettoyer très souvent sa cage. Sporadiquement, les glandes annales émettent une odeur nauséabonde, cela peut être le cas en période de stress ou lorsqu'il ressent une vive douleur, ce qui reste somme toute assez rare.

Le furet peut facilement cohabiter avec les autres animaux de la maison s'il est adopté jeune.

Alimentation

Comme nous l'avons vu le furet est un animal strictement carnivore. Dans la nature, il chasse les petits rongeurs et parfois même les lapins. Il a besoin de faire de nombreux petits repas par jour car son métabolisme est rapide. Procurez-lui une nourriture adaptée sous forme de viande, voire, comme pour les serpents, de rats ou de souris congelés. Pour ceux que cela rebuterait, il existe des aliments 'Spécial furets' sous forme de croquettes ou de pâtés.

Lire aussi
Un petit étang Un petit étang

Une demande de Michelle de la Louvière en Belgique Pourriez-vous me donner une idée d'aménagement d'un petit etang avec la décoration du contour ? Notre proposition d'aménagement Rossano

L'orvet, un curieux animal L'orvet, un curieux animal

L'orvet est un curieux animal de la famille des lézards que l'on rencontre couramment dans nos jardins. Inoffensif pour l'homme, l'orvet est un ami du jardinier puisqu'il dévore toutes sortes...

Optimiser l'espace pour créer un petit jardin Optimiser l'espace pour créer un petit jardin

L'aménagement un espace extérieur perdu ou d’une ancienne cour en jardin est souvent affaire d'organisation et d'optimisation de l'espace. Jouez avec les effets de perspective, les couleurs,...

Un petit jardin en bocal Un petit jardin en bocal

La culture de plantes en terrarium ou en bocaux voire en grandes bouteilles offre des possibilités multiples à intégrer dans la décoration de votre intérieur. Spécificités de la culture sous verre...

Vos commentairesAjouter un commentaire