Rouille grillagée

Rouille grillagée, Gymnosporangium sabinae

Les dégâts en résumé

Responsable : Gymnosporangium sabinae une maladie cryptogamique.
Dégâts apparents : Cercles jaunes vifs, rouges, ou oranges sur les feuilles qui grandissent avec le temps. Ensuite tumeurs verruqueuses coniques filamenteuses et poudreuses sur la partie inférieure des feuilles. Renflements entourés d'excroissances sur les rameaux, tâches orangées sur les fruits.
Période des dégâts : Dès que les températures sont supérieures à 15°C.
Plantes les plus sensibles : Poirier, genévrier.
Conditions favorables : chaleur et humidité, pluie.

Les traitements

Traitement préventif

Bouillie bordelaise en pulvérisations (20 g/l) à partir de début mai et en automne à la chute des feuilles de poirier.

Arrachage et brûlage des plantes hôtes (genévriers).

Traitement biologique

La bouillie bordelaise fait partie des solutions biologiques. Des pulvérisations de purin de prêle en préventif aideront à lutter contre la tavelure.

Traitement chimique

Systémique à base de fongicides de type mancozèbe, manèbe.

Conseils

La rouille grillagée est une maladie cryptogamique provoquée par un champignon nommé Gymnosporangium sabinae. Il a besoin de la présence d'une plante hôte en hiver pour réaliser son cycle végétatif. Le genévrier est donc son hôte primaire, puis au printemps les spores transportés par le vent, les insectes et la pluie s'installent sur leur hôte secondaire, le poirier.

Voilà pourquoi si votre verger est souvent victime de cette maladie, il est préconisé d'arracher et de brûler tous les genévrier atteints. Notons que le même phénomène se produit entre les pins et les groseilliers.

La rouille grillagée se reconnaît aux cercles couleur rouille s'agrandissant petit à petit. Ils ne sont jamais noirs. Les protubérances verruqueuses qui suivent en été au revers des feuilles constituent un autre indice ainsi que les renflements entourés d'excroissances brunes ou violettes sur les rameaux qui finissent par sécher.

Comme nous l'avons vu, la manière préventive d'éviter la maladie la plus efficace est de se débarrasser des hôtes primaires c'est à dire des genévriers.

Ramassez et brûlez les feuilles tombées au sol et ne laissez pas de fruits momifiés. En automne, juste après la chute des feuilles, pulvérisez de la bouillie bordelaise sur vos poiriers. Répétez l'opération dès le débourrage au printemps, tous les 15 jours excepté en période de floraison.

Le purin de prêle ou d'ortie est une solution bio et douce pour prévenir les attaques de rouille et d'autres maladies fongiques. Il doit être pulvérisé sur toutes les parties aériennes de la même manière que la bouillie bordelaise. Les arrosages avec du purin d'ortie sont très bénéfiques au printemps car ils fortifient l'arbre.

Lire aussi
Rouille, Puccinia recondita Rouille, Puccinia recondita

La rouille est un champignon qui effectue parfois son cycle de développement sur plusieurs plantes (certaines rouilles n'ont besoin que d'une seule plante). C'est pour cela qu'il faut éviter à tout...

Eglantier rouge, Rosier rouille, Rosa rubiginosa Eglantier rouge, Rosier rouille, Rosa rubiginosa

Rosa rubiginosa, l’églantier rouge ou rosier rouille, est une espèce botanique de la famille des Rosacées. Rosa rubiginosa est un rosier sauvage présent en France, arbuste pionnier des...

Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ? Les 3 principales contraintes...

Un potager au balcon Un potager au balcon

Nulle raison de se priver de la joie de récolter des légumes frais cultivés de façon naturelle sous prétexte que vous ne possédez qu'un simple balcon. A la fois décoratif et utile, cet aménagement...

Vos commentairesAjouter un commentaire