Eglantier rouge, Rosier rouille

Eglantier rouge, Rosier rouille, Rosa rubiginosa

Botanique

Nom latin  : Rosa rubiginosa
Famille  : Rosacées
Origine  : Europe
Période de floraison : juin -juillet
Couleur des fleurs  : rose
Type de plante : rosier botanique
Type de végétation : arbustive
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 1 à 2 ,50 m

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, -25 °C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : minéral, caillouteux et pauvre
Acidité du sol  : neutre à basique
Humidité du sol  : normal à légèrement sec
Utilisation : haie défensive, lisière
Plantation, rempotage : automne, printemps
Méthode de multiplication : boutures, marcottes, semis, divisions

Rosa rubiginosa, l’églantier rouge ou rosier rouille, est une espèce botanique de la famille des Rosacées. Rosa rubiginosa est un rosier sauvage présent en France, arbuste pionnier des milieux ouverts sur sols calcaires, distribué dans toute l’Europe. Etant une espèce utilisée pour ses fruits et ses huiles essentielles, elle a été introduite sur plusieurs continents, considérée aujourd’hui comme invasive en Nouvelle-Zélande.

En France, cette plante indigène est utilisée en tant qu’ornementale, pour ses fleurs et ses fruits, prouvant le regain d’intérêt pour les espèces botaniques et les jardins plus naturels. C’est une vigoureuse plante qu’on utilise en haie défensive ou en haie libre.

Description de l’églantier rouge

L’églantier rouge forme un arbuste caduc, haut de 1 m à 2m 50, dense et de forme arrondi, plus large que haut, aux branches légèrement retombantes. Il présente de longues tiges ramifiées, très épineuses et glanduleuses. Les feuilles vert jaunâtre sont alternes, composée de 5 à 7 grandes folioles allongées de 2,5 cm. Les limbes sont dentées, très glanduleux au revers, ils dégagent une odeur caractéristique de pomme lorsqu’on les froisse.

Les fleurs, légèrement parfumées, sont larges de 2,5 cm à 4 cm, aux pétales rose vif, blancs à leur base. Les fleurs fécondées par les insectes produisent de gros fruits rouges très décoratifs qui murissent d’aout à octobre et reste longtemps sur l’arbuste. Ces fruits longs de 1 cm à 1,5 cm, contiennent de nombreuses graines entourées de poils à gratter. Fruit et graines sont riches et vitamines A, E et C, et sont utilisés en médecine douce. Ils sont disséminés par les oiseaux.

Cultiver et planter l’églantier rouge

Le rosier rouille aime les sols neutres à basiques, supportant les sols très calcaires. Il demande un sol drainant, de sec à humide, mais ne se gorgeant jamais d’eau. Il croît même dans un sol pauvre et minéral, sablonneux à caillouteux. Il est très rustique et supporte des températures inférieures à -25°C. L’exposition doit être lumineuse, ensoleillée au moins la moitié de la journée. Cette espèce, en dehors du fait qu’elle supporte mal les sols acides, est très vigoureuse et tolérante.

Rosa rubiginosa se plante au jardin lorsqu’il est en repos, quand les feuilles sont tombées, soit de novembre à mars-avril. On lui prépare une jauge profonde où la terre est soigneusement appliquée autour des racines grâce à un arrosage immédiat. La première année, quelques arrosages copieux dès qu’il fait secs en été permettent aux racines de s’enfoncer dans le sol. Une fois repris, l’églantier rouge devient un rosier vigoureux et résistant aux maladies.

Taille et entretien

La taille n’est pas indispensable, si ce n’est pour enlever le bois mort mais l’églantier rouge peut être élagué de temps en temps, soit pour limiter sa taille, soit pour lui imposer un rajeunissement. Cette taille se fait alors en fin d’hiver.

Les branches peuvent se marcotter naturellement, ou la souche produire quelques rejets de racines, qu’il faut éventuellement enlever pour limiter son encombrement.

Multiplier l’églantier rouge

Les boutures à talon reprennent facilement en été. Les marcottes s’enracinement en une année. Elles sont transplantées au printemps.

Le semis est possible, soit avec des graines fraiches, encore non séchées. Sinon, elles peuvent nécessiter de subir 2 hiver avant de daigner germer.

Espèces et variétés de Rosa

150 espèces et des milliers de cultivars
Rosa banksia, le rosier de Banks
Rosa rugosa, hérissé d’épines
Rosa gigantea, de 30 m de hauteur parfois
Rosa moschata, le rosier musqué
Rosa  foetida, le rosier fétide
Rosa wichuraiana, le rosier de Wichura
Rosa pimpinellifolia, le rosier pimprenelle
Rosa hugonis, aux fleurs jaunes

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Lapin mariné aux aromatiques et au vin rouge Lapin mariné aux aromatiques et au vin rouge

La veille, découpez le lapin, épluchez la carotte et coupez-la en fines lamelles Epluchez l’oignon et coupez-le en quatre puis figez-y les 2 clous de girofle Epluchez l’ail et...

Vinaigre de vin rouge Vinaigre de vin rouge

Versez votre vin rouge dans le vinaigrier et déposez votre mère de vinaigre en surface. La mère doit surnager. Si vous ne disposez pas d'une mère de vinaigre de vin rouge, ajoutez à votre vin du...

Rouille, Puccinia recondita Rouille, Puccinia recondita

La rouille est un champignon qui effectue parfois son cycle de développement sur plusieurs plantes (certaines rouilles n'ont besoin que d'une seule plante). C'est pour cela qu'il faut éviter à tout...

Tâches noires du rosier, Marssonina rosae Tâches noires du rosier, Marssonina rosae

La meilleure prévention possible contre la maladies des tâches noires du rosier consiste à ne retenir que des espèces ou variétés peu sensibles à cette maladie, car les variétés sensibles sont...

Vos commentairesAjouter un commentaire