Genévrier commun, Genièvre

Genévrier commun, Genièvre, Juniperus communis
Genévrier commun, Genièvre, Juniperus communis

Botanique

Nom latin  : Juniperus communis
Famille  : Cupressacées
Origine  : Europe, Amérique du nord, Asie
Période de floraison : avril, mai
Couleur des fleurs  : insignifiante
Type de plante : conifère
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 4m, rarement jusqu’à 10 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique jusqu’à -29°C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : tolérant
Acidité du sol  : acide à basique
Humidité du sol  : humide à sec
Utilisation : massif, rocaille
Plantation, rempotage : automne
Méthode de multiplication : bouture, marcottage, greffe, semis

Le genévrier commun, Juniperus communis, est un conifère persistant et résineux. Réparti sur une grande partie de l’hémisphère nord, on rencontre Juniperus communis en France dans les zones naturelles chaudes et ensoleillées, souvent pâturées par les moutons. Tolérant sur le type de sol et la quantité d’eau disponible dans le milieu, Juniperus communis croit aussi bien sur les coteaux calcaires, que sur les landes à callunes, acides.

Le genévrier commun est de culture facile au jardin, de plus c’est aussi une espèce utilisée en cuisine, et ayant des propriétés médicinales. Plusieurs cultivars de genévrier commun ont vu le jour : des formes naines et compactes, des formes rampantes, colonnaires, en arbre pleureur, encore au feuillage coloré. Ces variétés sont d’autant plus résistantes aux maladies et ravageurs que l’espèce de base est indigène.

Description du genévrier commun

Cet arbrisseau, ou arbuste de 4 à 10 m de haut dans la nature est de croissance lente et vit longtemps. Il est de forme étalée, fastigié ou pleureur. Son bois est résineux et ses feuilles sont réduites à l’état d’aiguilles courtes de 5 à 15 mm. Les aiguilles présentent une bande médiane blanche sur leur face supérieure. Cette bande blanche est une double ligne de stomates : une structure qui régule les échanges gazeux indispensables à la respiration, la transpiration et la photosynthèse de la plante.

Juniperus communis est d’une floraison très discrète, sous forme de petits cônes, et dioïque : les fleurs mâles et femelles sont sur deux individus différents. Seuls les individus femelles vont produire la fameuse baie de genièvre de 4 à 8 mm de diamètre, globuleuse. Glauque, la première année, elle devient mature, noire à bleuâtre la deuxième année.

Culture du Juniperus communis

Juniperus communis supporte presque toutes les conditions de culture du moment qu’il est placé en situation ensoleillée plusieurs heures par jour. On le plante de préférence en novembre. Il est particulièrement résistant à la sécheresse une fois bien installé. Comme c’est un arbuste de croissance lente, c’est une bonne espèce pour les jardins, notamment les forme naines, si on veut des conifères de petite taille.

Usage et propriétés du genévrier commun

Les baies de genévrier commun sont condimentaires, au goût agréable et prononcé. Elles sont cueillies à leur maturité, soit au bout de 2 à 3 ans, quand elles sont devenues foncées.

  • Les baies de genièvre sont utilisées en cuisines : par exemple, elles épicent les plats à base de choux, tels que la choucroute ou le chou farci.

  • La baie de genévrier entre aussi dans la composition de boissons alcoolisées : notamment, le Gin et le fameux Genièvre qui sont des alcools de grains aromatisés aux baies de genévrier.

  • Juniperus communis est également une plante médicinale. Toutes les parties de la plante montrent des propriétés toniques, purifiantes, diurétiques, sudorifiques, et stomachiques.

Le bois de genévrier est rose et odorant. Se travaillant facilement, il est utilisé pour la fabrication de petits objets ou de meubles d’art, pour la marqueterie, et pour la sculpture.

Espèces et variétés de Juniperus

environ 50 espèces dans ce genre : Juniperus horizontalis, rampant, Juniperus recurva, grand arbre aux branches pendantes, le groupe horticole de Juniperus x media, issu de Juniperus sinensis
quelques variétés :
‘Hornibrooki’ montre un port étalé et ‘Hibernica’ une colonne dense et bleue
en variétés naines : Juniperus communis ‘Compacta’, fin et élancé, Juniperus communis ‘Depressa Aurea’ au feuillage doré

Nos fiches
Lire aussi
Le lombric, ver de terre commun Le lombric, ver de terre commun

Le ver de terre commun ou lombric commun (embranchement des annélides, famille des Lumbricidés) est un grand travailleur, il joue un rôle fondamental dans la biologie de notre sol. Un grand...

Le crapaud commun, un batracien utile pour votre jardin Le crapaud commun, un batracien utile pour votre jardin

Le printemps approche, lentement mais sûrement, et, pour certains, il est pour demain, après-demain; seules la température, l'humidité et la luminosité déclencheront le réveil après 3 à 4 mois de...

Frêne commun, Fraxinus excelsior : fiche botanique Frêne commun, Fraxinus excelsior : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au frêne commun, Fraxinus excelsior Le frêne commun se trouve partout en France excepté dans le sud-est. On peut en trouver du nord Picardie à la Champagne en passant par...

Châtaignier commun, Castanea sativa : fiche botanique Châtaignier commun, Castanea sativa : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au châtaignier commun, Castanea sativa Originaire du bassin méditerranéen, le châtaignier est présent dans de nombreuses régions françaises, cependant il est rare dans le...

Vos commentairesAjouter un commentaire