A LA UNE »
10 plantes chameaux

La haie bocagère

Une haie bocagère
Une haie bocagère

Jouant un rôle exceptionnel dans la biodiversité végétale et animale, la haie bocagère tombée en désuétude à la fin du siècle dernier, revient en force dans les pratiques culturales. Écosystème complexe, elle joue un rôle protecteur pour le sol, les cultures et le bétail mais présente aussi une fonction ornementale.

Qu'est-ce-qu'une haie bocagère ?

Une haie bocagère est une haie composée de plusieurs essences d'arbres et d'arbustes disposés en strates différenciées. Généralement, elle est constituée de végétaux locaux, indigènes, qui poussent sans souci et sont adaptés à la fois au climat et au sol de la région. Autrefois, cette haie servait de délimitation de propriété entre les parcelles cultivées mais aussi de clôture naturelle pour le bétail. Ce type de haie était à la base des fameux bocages qui modelaient le paysage dans de nombreuses régions, fournissant du bois de chauffage et délimitant si joliment les parcelles.

Les grands projets économiques de remembrements intensifs entre 1960 et 1980 ont eu raison de ce paysage si particulier, laissant place aux déserts verts de l'agriculture intensive et à tous les problèmes qui leur sont liés.

Composition d'une haie bocagère

Cette haie très diversifiée comprend une partie arborée avec des arbres de haut jet (frênes, hêtres, sorbier, chênes...), une zone arbustive composée de buissons et d'arbustes comme l'aubépine, la viorne, le genet, le houx, le fusain, le prunellier ou la ronce, et d'une zone herbacée à son pied avec des plantes locales poussant spontanément comme la mauve, le coquelicot, le vulpin ou le trèfle. Cette diversité végétale offre de nombreux gîtes à une faune très variée et utile. Dans la strate arborée, les oiseaux (dont les rapaces) veillent sur les cultures capturant les insectes parasites, mais aussi les rongeurs et autres petits mammifères. Les arbres de haut jet sont parfois remplacés ou associés à des arbres en cépées comme le charme, l'aulne, le saule blanc ou le pommier sauvage.

La strate arbustive abrite une faune très variée, d'oiseaux mais aussi d'insectes et de mammifères ; Elle sert souvent de zone de nidification. Fleurissant sur une longue période et mettant à disposition des baies variées durant de longs mois, elle constitue un garde-manger de choix pour la faune qui est attirée en masse.

La zone herbacée attire les insectes pollinisateurs, mais sert aussi de zone de reproduction et de couloir biologique pour les déplacements des animaux, notamment dans les zones agricoles. Plus cette bande est large, plus les animaux auxiliaires seront présents en nombre.

Souvent la zone herbacée est située au pied d'un talus, aménagement très courant dans les bocages. Le talus compense certains effets du vent et les module. Il a aussi pour fonction de freiner l’écoulement des eaux de pluie et de limiter l'érosion du terrain.

Plus bas encore, à la base du talus, un fossé est souvent aménagé pour stopper la progression des racines des arbres en surface (qui feraient concurrence aux cultures) et favoriser leur enracinement vertical. Il sert de zone de drainage et de stockage des eaux de pluies et abrite souvent une faune très diversifiée de batraciens, d'insectes et de reptiles.

Intérêts de la plantation d'une haie bocagère

Ce type de haie très diversifiée regroupe de nombreux avantages autant sur le plan technique , qu'économique et environnemental.

Avantages techniques et économiques

  • La haie bocagère sert de clôture naturelle et ne demande qu'un entretien restreint ;

  • Elle peut être une source de bois de chauffage et d'ouvrage à réaliser sur place (piquets, cabane à outil, portillon...) ;

  • Elle assure une récolte de fruits et de baies selon les essences plantées ;

  • Elle protège du vent ;

  • Elle a un aspect esthétique indéniable dans le paysage et constitue un élément identitaire dans certaines régions.

  • Des loisirs et activités pédagogiques sont organisés par les acteurs du tourisme autour du concept de la découverte de cette forme d'aménagement que sont les bocages et les haies qui les constituent. Création de chemin de randonnées, de VTT, de balades à cheval, de circuits d'observation ornithologique et faunistique, mais aussi de sentiers de découverte sur les diverses techniques de tailles très typiques (têtards, charmilles, plessage...) attirent de nombreux touristes dans ces régions rurales.

Avantages environnementaux

Lire aussi
Conseils pour la plantation d'une haie libre Conseils pour la plantation d'une haie libre

La haie libre apporte une haie variée qui vous gratifiera de couleurs et de formes différentes tout au long de l'année. À quelle période planter une haie ? De mi-octobre à fin mars, vous pouvez...

Créer une haie brise-vent Créer une haie brise-vent

Rien n'est plus désagréable qu'un jardin exposé aux vents violents. Les cultures malmenées par le froid accentué en hiver et par l'action desséchante du vent en été ont besoin de protection. La...

Composer une haie à thème Composer une haie à thème

Une haie ne doit pas forcément être un mur vert uni et sans surprise ! Écologique, parfumée, fleurie, champêtre... La haie se décline en de multiples possibilités et autant de thèmes. Petit tour...

Planter une haie d'arbustes persistants Planter une haie d'arbustes persistants

Une haie d'arbustes au feuillage persistant à bien des avantages : à la fois brise-vent et occultante elle a aussi pour avantage d'offrir un abri aux petits animaux du jardin. Quels arbustes...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Bernardlecolibri (Bretagne)
    Je confirme la grande utilité des haies bocagères j'habite dans le finistére Sud ou nous avons la chance d'avoir de nombreuses buttes bocagères (peu de remembrement sur le Sud Finistère). C'est un trésor de vie du sol que j'entretiens en mettant des morceaux d'écorce des déchets verts, des bûches percées de trous pour les abeilles solitaires, un petit coin humide pour les crapauds et salamandres, 1 abri hérisson, plusieurs nichoirs, des parterres avec les fleurs mellifères etc... Que du bonheur !
    Répondre à Bernardlecolibri
    Le 11/05/2019 à 13:28
  • Nono (Loir et Cher )
    Habitant Blois, mais ayant été pendant 1 an, en 1998 dans le nord du département tous les jours pour une formation médico-social, la région du Perche offrait beaucoup de ces haies de bocage. Je ne sais pas si c'est toujours d'actualité.
    Répondre à Nono
    Le 10/05/2019 à 04:30