Le héron cendré, un échassier pêcheur

Le héron cendré (Ardea cinerea) est un échassier pêcheur très timide. Il se laisse observer de loin dans les marais et au bord des rivières d'Europe. Protégé depuis 1975, ce grand héron majestueux est le héron le plus commun d'Europe.

Le héron cendré (Ardea cinerea)
Le héron cendré (Ardea cinerea)

Haut de près d'un mètre pour un poids de 2 kilos adulte, le héron cendré est le plus grand héron d'Europe. Cet oiseau échassier se reconnaît entre tous par sa taille mais aussi par son plumage gris cendré (d'où son nom), son cou blanc et son poitrail tacheté de noir. Sa tête blanche est soulignée de lignes noires partant de l'arrière du cou pour s'étirer jusqu'à l'œil. Les juvéniles présentent les mêmes caractéristiques physiques que les adultes mais en plus terne.

Le héron cendré est pourvu d'un long bec d'un jaune soutenu qui s'avère être une arme redoutable pour ses proies. Chasseur et pêcheur hors pair, le héron cendré se nourrit essentiellement du produit de sa pêche en rivière mais aussi de grenouilles, de reptiles et d'insectes aquatiques et de petits mammifères comme des souris, des campagnols, des mulots ou encore des taupes. Cet échassier qui est très commun en Europe est un migrateur partiel. Seuls les grands froids l'incitent à déménager provisoirement.

Dans certaines contrées clémentes où la nourriture est abondante, le héron cendré est un sédentaire. Son vol lourd est gracieux mais lent (40 km/heure au maximum). On le trouve dans certains pays d'Europe comme les Pays-Bas, la Scandinavie, l'Angleterre, l'Allemagne, mais aussi plus au Sud au Portugal, dans le Nord de l'Italie et en Grèce. En France, il niche essentiellement dans le Nord-Est ainsi que dans les vastes étendues marécageuses de l'Ouest (Poitou-Charente et Vendée).

Le héron cendré est un animal timide qui ne se laisse pas facilement observer de près. A l'arrivée d'un intrus, il s'envole pour rejoindre un coin plus tranquille. Si cet oiseau est généralement un grand solitaire, à l'époque des amours, il rejoint ses congénères au sein de grandes colonies, les héronnières, perchées au sommet des arbres. La nidification débute tôt dans la saison à partir de février et jusqu'en juillet. C'est le mâle qui choisit l'endroit où seront pondus les œufs. La couvée compte de 4 à 5 œufs bleus clairs. Les deux parents se relaient pendant les 25 jours d'incubation. Le premier envol des juvéniles intervient environ 50 jours après l'éclosion. L'émancipation des petits est rapide puisqu'en 3 semaines après l'envol, ils doivent être capables de se débrouiller seuls.

Lire aussi
Eloigner le héron Eloigner le héron

Contre le héron, placez un poisson rouge en plastique dans le bassin, que vous aurez au préalable attaché à une grosse pierre, le héron ne reviendra plus.

Trucs contre le héron Trucs contre le héron

Retrouvez vos trucs et astuces pour éloigner le héron...

Mes astuces contre le héron Mes astuces contre le héron

Notre étang fait environ 120m2 est naturel sans bâche et fait 80cm de profondeur prés des berges ce qui empêche le héron de se promener dans l'eau de plus nous[...]

Plante du pêcheur, Diosmè hirsute, Buchu, Diosma ericoïdes Plante du pêcheur, Diosmè hirsute, Buchu, Diosma ericoïdes

La plante du pêcheur est une plante ornementale au contour soigné. Sa floraison qui débute tôt en hiver, dure ensuite plusieurs mois. C'est une plante pour climat méditerranéen, idéale aussi[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire