Ail paradoxal

Ail paradoxal, Allium paradoxum

Botanique

Nom latin Allium paradoxum
Synonyme Scilla paradoxa
Famille Amaryllidacées
Origine Iran, Caucase
Floraison avril, mai
Fleurs blanc
Typeplante à fleur herbacée
Végétationbulbe
Feuillage caduc, le feuillage dépérit en été
Hauteur20 à 30 cm

Planter et cultiver

Rusticité moyennement rustique, - 6° C
Exposition très tolérant
Solriche, limoneux ou argileux
Acidité tolérant
Humidité normal
Utilisationmassifs, sous-bois
Plantationété, lorsque la plante est en dormance
Multiplicationdivision des bulbes, semis, bulbilles
Ail paradoxal, Allium paradoxum
» Proposer une photo

Allium paradoxum est une espèce d’ail utilisé dans les jardins car très décoratif, mais aussi en cuisine pour sa saveur, cru ou cuit. Cette plante bulbeuse fait partie de la famille des alliacées, une famille gigantesque comprenant aussi bien des plantes comestibles, comme le poireau, l’oignon, l’ail, que des plantes ornementales, aux jolies fleurs printanières.

Description de l’Ail paradoxal

Allium paradoxum est un ail de petit développement. Il atteint une hauteur de 20 à 30 cm. Ses feuilles sont rubanées et dégagent une forte odeur aillée. Dans un bois où cette plante s’est installée, il n’est pas rare de la sentir avant de l’apercevoir. Les bulbes sont petits, ils mesurent 1 cm de diamètre.

Deux sous-espèces naturelles existent.

  • La forme Allium paradoxum paradoxum est une variété qui ne fleurit quasiment pas mais se reproduit à l’aide de nombreux bulbilles. Les bulbilles sont de minuscules bulbes produits par la hampe florale à la place des fleurs. Cette variété, particulièrement prolifique, est déclarée invasive en Angleterre dans les zones de climats doux. Une plante invasive est une plante non indigène qui met en péril les espèces locales. Elle peut se montrer envahissante au jardin.

  • La forme Allium paradoxum normale est une jolie plante ornementale. Sa tige florale de 30 cm porte un bouquet de fleurs blanches retombantes, pleines de charme. Cet ail n’est pas invasif. Ses qualités gustatives n’ont rien à envier à l’autre sous-espèce mais Il sera moins productif, puisque non envahissant. Cette forme produit des graines qui germent facilement.

Ces graines sont dispersées par les fourmis.

Culture et cycle de l’Allium paradoxum

Cet ail est au repos à partir du début de l’été. La plantation ou la division des plantes interviendra donc pendant cette période de dormance. Il doit donc être planté au plus tard en septembre, bien profondément, en groupe pour un plus bel effet. Dès novembre, les feuilles pointent hors de la terre, elles se développent et persistent tout l’hiver. La floraison est printanière, en avril- mai.

S’il est très tolérant concernant le sol et l’exposition, Allium paradoxum supporte mal les grands froids. En dehors des régions côtières où les hivers sont moins froids, pensez à le planter à un endroit protégé du vent de nord. Malgré cette précaution, il y a toujours un risque qu’il disparaisse au cours d’un hiver rigoureux.

Utilisation culinaire d’Allium paradoxum

Feuilles, fleurs et bulbes sont considérés comme comestibles.

  • Les feuilles cuites peuvent servir de substitut de poireau. On les récolte de novembre jusqu’au printemps ; Elles ont une saveur douce, plus fine que celle de l’oignon. Cependant, plus la plante avance dans la saison, plus le gout sera fort.

  • Les bulbes ou oignons se récoltent lorsque la plante a fini son cycle végétal, que feuilles et fleurs sont sèches. Ils s’utilisent comme condiment.

  • Les fleurs décorent joliment les salades. Elles sont douces et savoureuses.

Comment multiplier l’ail paradoxal à fleur ?

En divisant les bulbes en été, pendant leur période de dormance. Les bulbes divisés seront replantés aussitôt.

En semant les graines, dès leur récolte sous châssis froid. La germination démarre au printemps. Au bout d’un an, si les petits bulbes sont suffisamment grossis, ils sont transplantés dans le jardin en été, sinon le repiquage est repoussé à l’année suivante.

Espèces et variétés de Allium paradoxum

Le genre environ 700 espèces différentes, dont certaines comestibles : Allium sativum et d’autres Européennes comme Allium ursinum

2 sous-espèces naturelles :

  • Allium paradoxum var paradoxum
  • Allium paradoxum var normale
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

La plante à bulbe La plante à bulbe

Mais qu'est-ce qu'une plante bulbeuse ? Quelques explications s'imposent avant un petit tour d'horizon des plantes à bulbes... Qu’est qu’un bulbe ? Le bulbe est un organe végétal...

Le bambou, une plante facile à vivre Le bambou, une plante facile à vivre

Muriel NEGRE, présidente et propriétaire de LA BAMBOUSERAIE nous présente les bambous et nous conseille sur leur culture. La bambouseraie est un parc très ancien construit en 1956 par Eugène Mazel,...

Vos commentairesAjouter un commentaire