Doryphore

Le doryphore adulte

Dégâts

ResponsableL'espèce la plus commune est : Leptinotarsa decemlineata
DégâtsLes larves et les adultes s'attaquent aux parties aériennes des plantes essentiellement de la famille des Solénacées. Les feuilles sont parfois entièrement consommées, ne restent alors que les tiges.
PériodePrintemps et été.
PlantesPlantes appartenant à la famille des Solénacées avec une préférence évidente pour les pommes de terre. Le doryphore apprécie aussi les aubergines et les tomates.
ConditionsDes températures élevées et une nourriture abondante sont les déclancheurs des attaques. Un terrain ayant déjà été infesté aura plus de risque de « produire » des doryphore puisque les adultes hivernent dans le sol pour ne ressortir qu'à la fin du printemps. Un sol bien biné, meuble et frais permet la nymphose des larves.
Le doryphore adulte
» Proposer une photo

Traitements

Traitement préventif

Évitez de replanter des Solénacées sur une parcelle qui a été atteinte l'année précédente.

Observer le revers du feuillage pour supprimer les œufs avant qu'ils n'éclosent.

Maintenir la terre sèche en surface afin d'empêcher la nymphose à la mi-juillet.

Alterner rangée de pomme de terre et rangée de lin, ou planter des daturas et des ricins entre les pieds de légumes. Les doryphores en raffolent et seront attirés vers ces plantes qui les empoisonneront.

Traitement biologique

Pulvériser du purin d'ortie en prévention et en cas d'attaque. Détruire les feuilles dès qu'elles comportent des œufs.

Destructions manuelle des larves et des adultes.

Traitement local à base de Bacillus thuringiensis sur les premiers foyers qui aura pour avantage de ne tuer que les doryphores et pas la faune auxiliaire. Les pulvérisations de pyrèthre peuvent se révéler très efficaces.

Traitement chimique

Insecticides organophosphorés ou organochlorés, pyréthrines.

Conseils

Larves du doryphore

Le doryphore est un coléoptère de 10 à 12 mm de long tout en rondeur. On le reconnaît aisément à ses élytre bruns foncés rayés de bandes jaunes et à sa tête portant une large tâche jaune. Dès que la température augmente, au tout début du printemps, le doryphore qui a paisiblement hiverné dans le sol, sort et se remet doucement en ac

Voilà pourquoi il est si important de détruire les œufs dès leur apparition et de maintenir la terre un peu sèche aux pieds des plantes à cette époque afin d'empêcher la nymphose.tion. Il dévorera ainsi quelques feuilles de Solénacées pour reprendre des forces avant de s'accoupler. La femelle pondra alors une moyenne de 800 œufs qu'elle collera au revers des feuilles. Sachant que selon le climat, la bête pourra avoir jusqu'à trois cycles de reproduction, il est facile d'imaginer l'invasion future !

Les jeunes larves sont très voraces et peuvent détruire les parties aériennes d'un champs de pommes de terre en peu de temps en cas d'invasion massive. Le rendement sera alors affecté surtout si l'attaque survient sur une plante en plein développement. En cas d'attaque : détruire les feuilles et pulvériser une solution à base de Pyrèthre, ou employer Bacillus thuringiensis en traitement local.

Le Doryphore hivernant dans le sol, il est déconseillé de replanter des Solénacées l'année suivante sur une parcelle précédemment envahie.

Lire aussi
Le Datura contre le Doryphore Le Datura contre le Doryphore

Faire pousser dans son potager le Datura stramoine comme plante compagne de vos Solanacées, vous réduirez la population du doryphore ! En effet il renferme un produit toxique (un alcaloïde).[...]

Le doryphore Le doryphore

Le doryphore est un ennemi redoutable pour le jardinier puisqu'il dévore goulument les feuilles de pommes de terres, de tomates et d'aubergines ! Il existe environ 25 000 espèces de[...]

Cultiver les pommes de terre selon la lune Cultiver les pommes de terre selon la lune

Plantations, buttage des pieds, récoltes et conservation sont des opérations bien connues des jardiniers amateurs de ce légume racine qu'est la pomme de terre. En travaillant en phase avec la[...]

La paille au jardin La paille au jardin

Matériau facile à se procurer, la paille peut faire des merveilles au jardin. Protectrice, elle constitue aussi une base à certaines cultures. Voyons comment l'utiliser.

Vos commentairesAjouter un commentaire