Pin parasol, Pin pignon, Pinier

Pin parasol, Pin pignon, Pinier, Pinus pinea

Botanique

Nom latin  : Pinus pinea
Synonyme  : Pinus sativa
Famille  : Pinacées
Origine  : pourtour de la Méditerranée
Période de floraison : avril
Couleur des fleurs  : cônes
Type de plante : conifère
Type de végétation : arbre de haut jet
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 20 à 30 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique jusqu'à -12°C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : drainant, siliceux
Acidité du sol  : neutre à basique
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : en isolé, en bosquet, en bonsaï
Plantation, rempotage : novembre à mars
Méthode de multiplication : semis
Maladies et ravageurs : le charançon du pin, la chenille processionnaire

Pinus pinea, le pin parasol ou pin pignon, est un conifère de haute taille, appartenant à la famille des Pinacées. Il est originaire du pourtour méditerranéen, mais son origine est imprécise, car ce bel arbre à la silhouette harmonieuse et producteur des excellents pignons de pin est cultivé depuis longtemps dans de nombreuses régions.

En France, il se rencontre dans les associations végétales méditerranéennes avec le chêne vert, mais il aussi présent, dans le sud, et le sud-ouest, presque jusqu’à la Loire. La culture du pin parasol reste limitée aux climats doux ou maritimes, car les arbres jeunes sont assez sensibles au froid.

Description du pin parasol

Pinus pinea est un arbre majestueux qui atteint souvent 20 m de hauteur, rarement 30. Il montre un tronc élancé droit ou parfois tourmenté, coiffé à maturité d’un houppier large de 10 m, plat et arrondi sur le dessus. Jeune, le pin parasol est ramifié dès la base, puis les branches basses meurent. A 4 ans, il mesure environ 2 m de hauteur et porte en hauteur un petit houppier en forme de boule. C’est au-delà d’une dizaine d’années, qu’il prend sa forme définitive si caractéristique en forme de parasol.

Les feuilles sont des aiguilles vert clair, persistantes, longues de 8 à 18 cm, assemblées par deux. Les aiguilles sont relativement souples, peu piquantes.

Les fleurs s’épanouissent au printemps, assemblées sous forme de cônes, petits pour les fleurs mâles, plus imposants pour les femelles. Les fleurs femelles se développent en pomme de pin, large de 10 cm en tous sens, plutôt arrondie. La pomme de pin reste trois années sur l’arbre avant de libérer ses grosses graines noires. Ces graines renferment une amande comestible : le pignon de pin.

Culture de Pinus pinea

Le pin parasol demande la pleine lumière, il ne supporte pas la concurrence. Son emplacement doit donc être prévu en fonction de sa taille adulte. Il forme à terme un tronc haut et un houppier qui s’étale sur 10 m, mais sans occuper la place au sol. Pinus pinea, surtout jeune, est fragile au gelée, il est considéré rustique jusqu’à -10, voire -12°C. Il apprécie un sol drainant, plutôt minéral, de type siliceux ou calcaire. Le sol doit être de ph neutre à basique. Ce beau conifère est planté de novembre à mars, mais plutôt fin mars, dans les régions les plus froides. Bien que devenant très résistant à la sécheresse une fois installé, le jeune pin parasol doit être arrosé au moins durant son premier été, afin de favoriser un enracinement rapide et vigoureux.

Les branches basses du pin parasol meurent petit à petit lorsqu’elles sont supplantées par les couronnes de branches plus hautes. Elles seront taillées au fur et à mesure pour dégager le tronc. Le bourgeon apical ne doit surtout pas être taillé, ou pincé. S’il est abimé par accident, il faudra choisir parmi les branches qui se développent celle qui reprendra le rôle de domination apicale et tailler toutes les autres au ras du tronc.

Lorsque le pin parasol développe ses branches charpentières, un élagage des branches les moins belles est possible pour obtenir une silhouette mieux dessinée.

Multiplication du pin parasol

Les graines germent après une stratification à froid : semez à l’automne et laissez le pot subir le froid de l’hiver.

Espèces et variétés de Pinus

Le genre comprend environ 120 espèces
Pinus mugho, le pin mugho ou pin des montagnes

Pinus nigra, le pin noir d’Autriche
Pinus pinaster, le pin maritime

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Plutée en parasol, Pluteus petasatus Plutée en parasol, Pluteus petasatus

convexe, blanc crèmeLes prairies à la végétation courte, l'été et l'automne, attirent les pas des chercheurs de rosé-des-prés. Mais la promenade empruntant un petit bois, une rencontre insolite...

La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire