Pomme de terre Vitelotte noire, Négresse, Truffe de Chine

Pomme de terre Vitelotte noire, Solanum tuberosum 'Vitelotte'

Botanique

Nom latin  : Solanum tuberosum 'Vitelotte'
Famille  : Solanacées
Origine  : Amérique du Sud, horticole
Période de floraison : juin
Couleur des fleurs  : mauve
Type de plante : variété potagère ancienne
Type de végétation : plante vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 60 cm environ

Planter et cultiver

Rusticité  : non rustique, 0 °C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : humifère, meuble et drainant
Acidité du sol  : acide à basique
Humidité du sol  : normal
Utilisation : légume
Plantation, rempotage : printemps, souvent en avril
Méthode de multiplication : tubercule

La pomme de terre vitelotte noire est une très ancienne variété du 19e siècle. Curiosité faisant l’objet de l’attention de quelques passionnés ou pomme de terre fidèle et solide dans la durée, la vitelotte noire a traversé les ans et la tyrannie de la sélection à la productivité, cachée dans quelques jardins amateurs. Elle réapparait à la faveur de l’engouement pour les légumes anciens, à l’honneur dans les assiettes où elle apporte de la couleur.

Description de la pomme de terre vitelotte

Nombreuses dénominations existent pour cette pomme de terre et peut-être aussi quelques variations :

La pomme de terre vitelotte noire se trouve sous de nombreuses appellations locales, âge oblige, telles que violette, négresse du Poitou, truffe bleue (auparavant les pommes de terre était appelées truffes), truffe de Chine, vitelotte noire ou vitelotte tout court.   Et parmi ces diverses appellations, il ne serait pas étonnant que cette pomme de terre varie  quelque peu : chaire plus ou moins marbrée, plus ou moins violette, forme... car en plus de 150 ans, ce matériel vivant évolue un peu.

Cependant la vitelotte garde des caractéristiques variétales très précises : yeux enfoncés, peau épaisse, forme oblongue à allongée, et surtout cette coloration violette si remarquable qui se maintient à la cuisson. Même son feuillage vert sombre se teinte de violine par endroit. La chair ferme est de type farineux. On lui prête une odeur de noisette et une saveur rappelant celle de la châtaigne.

Comment cultiver la vitelotte noire ?

La vitelotte noire n’est pas particulièrement productive en comparaison aux variétés nouvelles, mais se montre fidèle et facile à maintenir d’une génération sur l’autre comme l’implique son grand âge.

C’est une variété relativement tardive qui demande 4 à 5 mois de culture jusqu’à la récolte. C’est pourquoi elle est plantée le plus rapidement possible après les dernières gelées importantes, souvent en avril.

Avant la plantation, la germination de la pomme de terre vitelotte est hâtée en intérieur à une température comprise entre 5 et 10 °C et a la lumière durant 3 semaines environ.

La terre est ameublie, enrichie éventuellement de compost, puis séparée en sillons espacés de 60 à 70 cm. Chaque vitelotte germée est posée dans le sillon, germes vers le haut, elles sont espacées de 30 cm minimum. Le sillon est refermé sans arrosage. Les pommes de terre doivent être couvertes de 15 cm de terre. Les tiges sont butées lorsqu’elles dépassent de 15 cm, puis une seconde fois 3 semaines plus tard.

En cas de sécheresse, les vitelottes peuvent être arrosées, mais pas sur les feuilles, l’eau est versée entre les rangs.

La récolte a lieu lorsque les fanes de pomme de terre jaunissent. Sortis de terre, puis séchés au soleil quelques heures, les tubercules noirs sont débarrassés facilement des résidus de terre puis conservés en couche peu épaisse, à l’obscurité entre 4 et 7 ° C. Leur peau épaisse leur donne une excellente capacité de conservation durant l’hiver.

Comment utiliser la vitelotte noire ?

Un peu trop farineuse pour être appréciée en pomme de terre cuite à l’eau, elle fait d’excellentes purées très décoratives, se déguste en salade ou permet de réaliser de jolis gnocchis bleus. Ses chips ou ses frites sont rigolotes et plutôt moins grasses.

Espèces et variétés de Solanum

Le genre comprend environ 150 espèces

  • Solanum nigrum, la morelle noire
  • Solanum lycopersicum, la tomate
  • Solanum melongena, l’aubergine
  • Solanum quitoense, espèce tropicale aux énormes feuilles
  • Solanum rantonnetii, la gentiane en arbre
  • Solanum jasminoides, une espèce ornementale grimpante

La pomme de terre existe sous de très multiples variétés : Bintje, BF 15, Marabelle, Spunta, Belle de Fontenay, Viola, Rosa, bleu d’Artois, Miss Blush…

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
La pomme de terre française La pomme de terre française

Précoce ou de conservation, à grain fin ou à grain épais, la pomme de terre française est une institution depuis sa popularisation par Antoine Parmentier dès 1769. Environ plus de 200 espèces sont...

Comment planter la pomme de terre ? Comment planter la pomme de terre ?

Gérard BOURGES d'Au Jardin des Cistes nous présente comment planter des pommes de terre en utilisant la technique de la culture sous paille. Deux options sont possibles pour planter des pommes de...

Mildiou de la tomate et de la pomme de terre, Phytophthora infestans Mildiou de la tomate et de la pomme de terre, Phytophthora infestans

A titre préventif également contre le mildiou de la tomate et de la pomme de terre, recherchez des variétés de tomate ou pomme de terre dites tolérantes au mildiou. Sans être véritablement...

Gratin de chou-fleur & pomme de terre Gratin de chou-fleur & pomme de terre

Éplucher les légumes, les laver, puis les couper en morceaux. Faire bouillir de l'eau salée dans une casserole avec quelques branches de thym. Mettre les légumes à cuire dans l'eau bouillante une...

Vos commentairesAjouter un commentaire