J'ai testé... Le lombricomposteur (suite)

J'ai testé... Le lombricomposteur (suite)
J'ai testé... Le lombricomposteur (suite)

Suite de la mise en place de notre lombricomposteur par notre jardinier en herbe Antoine.

» J'ai testé... Le lombricomposteur (1ère partie)

Antoine met en place les lombrics

Antoine met en place les lombrics sur la litière composée de fibres de coco. Il n'en perd aucun et les regarde disparaître rapidement dans le substrat.

Antoine remplit le plateau avec des restes de cuisine et un peu de carton Et le tout est recouvert d'un tapis qui permet de conserver l'humidité.

Les lombrics en place, Antoine remplit le plateau avec des restes de cuisine et un peu de carton provenant de l'emballage du colis. Rien ne se perd ! Le scotch et les étiquettes sont retirées au préalable de l'emballage. Ensuite ce premier plateau est mis en place sur le fond du lombricomposteur. Et le tout est recouvert d'un tapis qui permet de conserver l'humidité.

Antoine referme le couvercle du lombricomposteurLe lombricomposteur au garage

Voilà Antoine place le couvercle car les lombrics apprécie humidité et obscurité. Ils ont plus qu'à travailler pour nous ! Le plateau sera complété régulièrement des déchets de la cuisine et lorsqu'il sera plein, il suffira d'ajouter un nouveau plateau dessus avec des déchets pour attirer les lombrics vers celui-ci et récupérer le compost produit dans celui du dessous, et ainsi de suite...

Le premier colis contient également 2 sachets. Le premier est de la nourriture pour les lombrics et le second permet d'éviter que le substrat soit acide car les lombrics n'apprécient guère.

Le lombricomposteur est installé au garage, mais il pourrait être installé sur un balcon ou une terrasse. Maintenant que tout est en place, Antoine en profite pour lire les conseils du guide fourni, notamment la FAQ ou on y trouve des réponses à toutes les questions que l'on pourrait se poser, mais aussi il y a une page de trucs pour bien composter avec nos lombrics et une autre pour bien utiliser notre compost.

Nous apprenons que le lombricomposteur est particulièrement adapté aux déchets de la cuisine et moins à une utilisation pour les déchets verts du jardin. Pour le jardin, le composteur reste le meilleur outil pour les tontes, les branchages et les feuilles.

Antoine vous donne rendez-vous dans quelques mois pour constater du résultat ! Merci Antoine.

Lire aussi
J'ai testé... Le lombricomposteur J'ai testé... Le lombricomposteur

Antoine va tester pour nous l'installation d'un lombricomposteur acheté sur le site Jardins Animés. Nous avons demandé à Antoine, notre jardinier en herbe de mettre en place notre lombricomposteur...

Le lombricomposteur, 1 an après Le lombricomposteur, 1 an après

Retrouvons notre lombricomposteur qu'Antoine avait mis en place il y a un an maintenant. Ce lombricomposteur a été installé dans un garage non chauffé et a été rempli régulièrement des déchets de...

Jean-Christophe Courte, assembleur de pixels et photographe amateur (suite) Jean-Christophe Courte, assembleur de pixels et photographe amateur (suite)

Suite de notré échange avec Jean-Christophe COURTE, assembleur de pixels et photographe amateur » Début de l'interview de Jean-Christophe COURTE Quelle est votre plante préférée ? Je n’en ai...

Des abris pour les amis du jardinier (suite) Des abris pour les amis du jardinier (suite)

» Des abris pour les amis du jardinier La maison des abeilles et des guêpes solitaires Les abeilles et les guêpes solitaires contribuent à la pollinisation des fleurs, arbres fruitiers, légumes......

Vos commentairesAjouter un commentaire