Règles d'or pour un bon compost

Le composteur ouvert, en haut les déchets récents, en bas le compost mûr
Le composteur ouvert, en haut les déchets récents, en bas le compost mûr

Quelques règles pour bien réussir votre compost qui sera apprécié par votre jardin et sa petite faune.

Les déchets servant au compostage doivent être variés et alternés pour que tout fonctionne bien. Pour produire un compost de qualité, il faut alterner les apports Azote et Carbone soit des éléments humides et des éléments secs. Votre compost ne doit pas être ni trop sec ni trop humide. Au début on tâtonne un peu et avec la pratique, tout devient facile ! Les déchets riches en Azote sont des éléments humides, verts, mous comme les épluchures, les fans de radis, tontes de gazon fraîches. Ils sont produits toute l’année. Les déchets riche en Carbone sont des éléments secs, bruns, rigides tels que les feuilles mortes,  la sciure, tiges, papier, carton.

Idéalement, il faudrait mélanger chaque déchet nouveau dans le composteur avec ceux de la couche précédente. Cette manipulation permet d’aérer et de favoriser une décomposition plus rapide afin d’obtenir un compost homogène. Mélanger avec un bâton, une fourche ou une griffe suffit. On peut aussi améliorer l’oxygénation en faisant des trous avec un bâton dans l’épaisseur des déchets en cours de compostage 1 fois tous les quinze jours.

Plus les déchets sont de petites tailles, plus ils se dégradent facilement. N’hésitez pas à les écraser, les couper, broyer les apports de déchets.

Un compost de bonne qualité est légèrement humide, des filaments blanchâtres sont le signe d’un compost trop sec, si c’est le cas arrosez avec de l’eau de pluie. Par contre, assécher quand c’est trop humide en y incorporant des éléments qui vont absorber l’excès d’eau avec du papier, carton sans encre, feuilles sèches, sciure, tonte sèche de gazon.

Le tas sent mauvais, donnez-lui de l’air, rendez la matière plus meuble en brisant les mottes, retournez-le pour favoriser l’aération et incorporez de petits branchages fins et secs. Regardez son aspect. Si il y a encore des bouts de feuilles ou qu’il reste  des morceaux d’épluchures dans votre compost, c’est que tout n’a pas été dégradé.

Votre compost stagne, ne change pas, n’hésitez pas à le mélanger à nouveau afin de relancer le processus et éventuellement de remouiller un peu le tout car ce sont les vers du compost principalement qui terminent la maturation. Si le milieu est trop sec, les vers l’abandonneront.

Les moucherons sont en abondance, éviter de mettre dans le composteur pendant quelques semaines des déchets ménagers ou verts et aérer le composteur.

Bonus : l’ortie est un activateur de compost remarquable ! Intercalez-en donc une fine couche de temps en temps si vous en avez.

Le compost est fini !

Vous saurez reconnaître un compost prêt ; sans morceaux et d’une couleur sombre et d’un aspect homogène, le compost mûr est installé à l’automne et au printemps aux pieds des plantes ou au potager et recouvert d’un paillage. Par contre, le compost qui n’est pas arrivé à maturité suffisante peut éventuellement être utilisé aux pieds d’arbres d’adultes mais certainement pas sur le potager, il risquerait de brûler vos plantes.

Un compost “mûr” a une couleur brune ou noire. S’il est verdâtre ou brun clair, il devra être laissé encore quelques temps tranquille. Son odeur doit être proche de celui de “l’humus forestier”, l’odeur des sous-bois lorsque vous vous promenez en forêt au petit matin. Si vous reconnaissez une odeur de chou, de pomme de terre ou d’oignon, attendez avant de le récolter.

Il faut attendre environ 6 mois pour obtenir un compost mûr.

Fabriquer son compost est un geste éco-citoyen, non seulement vous nourrissez votre jardin avec des matières naturelles, mais vous recyclez également vos déchets organiques.

Lire aussi
10 astuces pour cacher le tas de compost 10 astuces pour cacher le tas de compost

Forcément inesthétique, le tas de compost mérite d'être masqué des regards dans un jardin. De l'aménagement spécifique à la barrière végétale, explorons ensemble les diverses possibilités. 1-...

Comment faire du bon compost ? Comment faire du bon compost ?

Recycler ses déchets ménagers est un geste pour un jardinage durable et apporte au sol de la matière organique nécessaire aux végétaux, mais comment faire un bon compost ? Le compost est le...

Le thé de compost Le thé de compost

Le thé de compost est un liquide qui regorge de bien des merveilles pour nos plantes. Quelles sont ses propriétés ? Comment le fabriquer et l'utiliser ? C'est ce que nous allons éclaircir ensemble....

Compost ou compostage Compost ou compostage

Un bon moyen d'apporter de l'engrais de qualité à votre potager ou à votre jardin d'ornement est de réaliser un compost dans un coin de votre jardin. Le compost apportera l'humus nécessaire au...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Ifriqya (Msila / algerie)
    Merci pour ces bons conseils
    Répondre à Ifriqya
    Le 15/10/2016 à 15:19