La pie bavarde, un oiseau bruyant

La Pie Bavarde
La Pie Bavarde

Oiseau très commun, la pie bavarde est facilement reconnaissable à son costume blanc et noir caractéristique. Très bruyante, son cri typique est un autre signe distinctif de ce corvidé.

Un costume tout en contraste

La pie bavarde (Pica pica) est un gros oiseau faisant partie de la famille des corvidés tout comme le corbeau ou la corneille. Plus petite que ces deux espèces, elle mesure tout de même jusqu'à 50 cm de longueur pour un poids de 150 à 250 g selon les sujets.

Le corps bien proportionné, est prolongé par une longue queue noire aux reflets violets près de son extrémité.

La tête, le dos, le plastron et le bas ventre sont noirs, toutes les autres parties sont blanches ce qui assure un très beau contraste. Les yeux sont bruns foncés presque noirs, tout comme le puissant bec et les pattes.

Il n'y a pas de dimorphisme sexuel flagrant entre la femelle et le mâle, si ce n'est que ce dernier est un peu plus grand.

Quand elle se trouve en groupe, la pie bavarde, est très bruyante et pousse des cris qui peuvent devenir lassants. Elle n'est grégaire que hors de la période de reproduction.

La pie bavarde peut vivre une quinzaine d'année dans de bonnes conditions.

Un habitat diversifié

On trouve la pie bavarde dans tous les types d'habitats. Elle se plaît aussi bien dans les vastes prairies dégagées que dans les zones boisées ou dans les parcs.

Elle fait des incursions en ville mais fréquente aussi les zones agricoles ou les bosquets surtout en période de nidification. Elle y trouve alors le logis et le couvert.

Reproduction

Le couple, une fois formé reste soudé et travaille à la construction du nid, à la protection et au nourrissage des petits. Le nid, fait de brindilles de bois et tapissé de boue et d'herbes, est installé à quelques mètres au dessus du sol dans un arbre ou un grand buisson.

La femelle pond de 4 à 9 œufs dont l'incubation dure de 15 à 21 jours. Les oisillons seront nourris par les deux parents, ils ne quitteront le nid qu'un mois plus tard, mais resteront à proximité de leurs parents au moins jusqu'à l'automne.

Alimentation

Nous avons tous l'image de pies bien installées sur le dos des bovidés dans les champs. Elles se nourrissent en fait des divers parasites (puces, tiques...) présents sur ces animaux.

Le régime alimentaire de la pie est omnivore avec une préférence marquée pour les insectes, mais elle met aussi à son menu des baies et des graines et ne dédaigne pas quelques petits rongeurs ou même des œufs pour le dessert.

Lire aussi
Héliconia pince de Homard, Faux oiseau du paradis, Héliconia rostré, Heliconia rostrata Héliconia rostré, Pince de homard, Heliconia rostrata

Heliconia rostata, l’héliconia pince de homard, est une plante vivace persistante appartenant à la famille des Héliconiacées, bien qu’il fut classé au préalable chez les Musacées...

Césalpinie de Gilles, Oiseau de paradis jaune, Caesalpinia gilliesii Césalpinie de Gilles, Oiseau de paradis jaune, Caesalpinia gilliesii

Étonnant arbuste se couvrant de fleurs aériennes, le Caesalpinia gillesii fait entrer une note d'exotisme au jardin. La culture de cette plante frileuse est à réserver aux régions les plus...

Fougère nid d'oiseau, Asplenium nidus Fougère nid d'oiseau, Asplenium nidus

Un feuillage vert tendre et brillant formant une grande rosette, une relative facilité de culture : la fougère « nid d'oiseau » à décidément tout pour plaire ! Une fougère très ornementale...

Oiseau de paradis, Strélitzie, Strelitzia reginae Oiseau de paradis, Strélitzie, Strelitzia reginae

L'oiseau de paradis... voilà un nom qui laisse rêveur ! Un nom qui provient de la forme curieuse de ses fleurs, semblables à une tête d'oiseau. Cette particularité fait de Strelitzia Reginae une...

Vos commentairesAjouter un commentaire