Aloés à feuilles courtes, Aloès nain

Aloe brevifolia l’aloès à feuilles courtes est un charmant aloès nain dont les inflorescences orange vif semblent énormes par rapport à la taille de la plante. Très facile à cultiver en pot, cette plante grasse se prête à la culture pleine terre dans le sud de la France.

Aloés à feuilles courtes, Aloès nain, Aloe brevifolia

Botanique

N. scientifique Aloe brevifolia
Famille Asphodélacées
Origine Afrique du Sud
Floraison automne
Fleurs orange
Typeplante succulente
Végétationplante vivace
Feuillage persistante
Hauteur20 cm

Planter et cultiver

Rusticité peu rustique, jusqu'à -4 °C
Exposition plein soleil, mi-ombre
Solplutôt drainant
Acidité légèrement acide à neutre
Humidité sec à normal
Utilisationbord de fenêtre, serre, véranda, en extérieur pendant l'été et hiverné en climat gélif, toute l'année dehors sur la Côte d'Azur
Plantationavril à août
Multiplicationsemis, division
Aloés à feuilles courtes, Aloès nain, Aloe brevifolia

Aloe brevifolia appelé aloès à feuilles courtes est une plante succulente appartenant à la famille des Asphodélacées. Il est originaire d’Afrique, avec une distribution au Cap occidental où il devient malheureusement vulnérable, son milieu disparaissant au profit de l’agriculture. Il croit dans les régions aux hivers pluvieux, souvent dans des poches de terre argileuse au milieu des rochers.

Cette charmante plante grasse est naine par rapport aux autres du genre, elle est cultivée depuis longtemps comme une plante succulente facile à vivre et même de plein air sur la Côte d’Azur.

Description de l’aloès à feuilles courtes

Aloe brevifolia produit une rosette dense d’environ 10 cm de diamètre, aux feuilles triangulaires, courtes et épaisses se terminant en pointe. Les bords de chaque feuille sont bordés de minuscules dents courbées, et quelques-unes sont présentes aussi au revers des feuilles, dispersées ou alignées.

Aloe brevifolia est assez variable : en Afrique, elle est décrite en 3 sous espèces. En culture, vous trouverez des formes à l’épiderme plus ou moins bleu ou vert vif, et avec des feuilles plus ou moins trapues.

Cet aloès nain rejette avec l’âge, formant un coussinet de plusieurs rosettes, dont les plus anciennes sont susceptibles de fleurir.

L’inflorescence d’Aloe brevifolia est imposante sur cette petite plante. Haute de 50 cm ou plus, elle est non ramifiée et produit un épi dense de fleurs tubulaires orange retombantes, avec une ouverture plus pâle, jaune ou blanche. Il fleurit généralement en automne.

Parfois, la plante pourra produire des gousses de graines.

Comment cultiver Aloe brevifolia ?

L’aloès à feuilles courtes est très simple à maintenir en potée dans n’importe quel type de terre à tendance minérale : limon, sable, gravier ou même une argile pas trop collante qui sera plus nourrissante.

Pour qu’il se développe bien, donnez-lui un pot d’au moins 20 cm de profondeur.

Il demande ensuite une lumière vive : en intérieur avec le plus de soleil possible, dehors au soleil ou à mi-ombre. N’hésitez pas à le sortir l’été, d’abord 2 jours à l’ombre, puis au soleil. C’est là qu’il prendra de belles couleurs et deviendra plus compact, turgescent, exceptionnellement beau.

Il est rustique jusqu’à -4 °C, et parfois certains individus peuvent l’être davantage. Dans les régions peu gélives, il pourra être élevé en plein air toute l’année. On lui offre alors un sol drainant, avec éventuellement plus de gravier ou sable près du collet. Mais il ne faut pas oublier pour autant de l’arroser en été s’il ne pleut pas.

En pot, d’avril à septembre, l’aloès à feuilles courtes est arrosé abondamment, mais sans tremper. On laissera sécher la terre presque complètement entre chaque arrosage. En septembre, les arrosages sont interrompus jusque fin mars, sauf exceptionnellement et peu s’il semble que trop de feuilles du bas sèchent. Cette plante grasse est maintenue dans une pièce fraîche (entre -2 °C et 12 °C)

La floraison n’est pas toujours facile à obtenir s’il est maintenu toute l’année à l’intérieur, sauf en véranda.

Nourrissez-le 1 à 3 fois pendant l’été d’un engrais NPK équilibré, et rempotez tous les 2 ans.

Comment multiplier Aloe brevifolia ?

Les graines se sèment au printemps, au chaud et à la lumière.

Les rosettes latérales peuvent être séparées du pied mère et bouturées d’avril à août.

Espèces et variétés de Aloe

Environ 270 espèces dans ce genre :

  • Aloe vera, célèbre espèce médicinale
  • Aloe rauhi, une espèce malgache
  • Aloe variegata, aux feuilles en plume de perdrix
  • Aloe polyphyla, espèce rare aux feuilles disposées en spirale
  • Aloe haworthioides, petite espèce ressemblant à un Haworthia
  • Aloe pilansii, Aloès en arbre géant
  • Aloe arborescens, grande espèce arborescente
  • Aloe plicatilis, magnifique espèce dichotomique
  • Aloe ciliata, autre aloès buissonnant
  • Aloe x spinosissima, bel hybride vigoureux
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Aloès strié, Aloès de jardin, Aloès rustique, Aloe striatula Aloès strié, Aloès de jardin, Aloès rustique, Aloe striatula

Aloe striatula ou Aloès strié est considéré comme un aloès de jardin, car il est rustique. C'est l'Aloès le mieux acclimatable pour la pleine terre en France, capable de produire[...]

Aloès panaché, Aloès plume de perdrix, Aloe variegata Aloès panaché, Aloès plume de perdrix, Aloe variegata

Aloe variegata, l'aloès plume de perdrix, ou encore aloès panaché, aloès tigré, est une très jolie plante succulente appartenant à la famille des Asphodélacées. L'aloès à plume de perdrix est[...]

Aloès à feuilles rougissantes, Aloe erythrophylla Aloès à feuilles rougissantes, Aloe erythrophylla

Aloe erythrophylla, l'aloès à feuilles rougissantes, est une plante succulente appartenant à la famille des Asphodélacées. Originaire de Madagascar, cet aloès  croît accroché aux pentes...

Aloès spirale du Lesotho, Aloe polyphylla Aloès spirale du Lesotho, Aloe polyphylla

Aloe polyphylla, l'aloès spirale du Lesotho, est une plante succulente de la famille des Asphodélacées. Cet aloès, célèbre pour sa remarquable structure géométrique est malheureusement très rare en...

Vos commentairesAjouter un commentaire