La plante au bon endroit

La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en respectant les besoins de la plante, on aide la nature !

Les plantes ont des facultés d'adaptation extraordinaires. Depuis des siècles, les botanistes le prouvent d'ailleurs en testant de nouvelles conditions de vie pour certaines espèces en dehors de leurs lieux de vie habituels. Mais attention, à trop jouer avec la nature, les plantes finissent par dire stop ! Trop faibles pour se défendre, elles deviennent une proie de choix pour les ravageurs. Du coup, la tentation est grande de traiter et d'engraisser chimiquement... Et c'est là que les choses deviennent contre nature !

A coup d'engrais et de pesticides, le jardin devient un vrai repoussoir pour la biodiversité. Au final, les plantes qui n'arrivent pas à s'acclimater périssent et la terre gorgée de produits chimiques polluent !

En optant pour des plantes « indigènes » au bon endroit, le jardin peut être tout aussi réussi sans pour cela avoir besoin de recourir à des produits phyto. Tout l'art du jardinier repose donc sur le choix de ses plantes !

La bonne plante au bon endroit

S'il est toujours possible avec quelques précautions d'hivernage de planter des exotiques dans des contrées tempérées, mieux vaut s'abstenir lorsque les températures extérieures sont chaque année très froides. La plante ne résistera pas, tout simplement !

Pour une touche d'originalité dans un jardin de montagne par exemple, mieux vaut chercher ses plantes au sein des inventaires canadiens ! La nature des sols est aussi déterminante. Une plante qui a besoin d'un sol calcaire ne résistera pas sur un sol non adapté. Si bien évidemment la plante peut faire illusion pendant quelques mois, elle ne saura en aucun cas se développer comme il faudrait pour donner entière satisfaction à son jardinier.

La fréquence d'arrosage, l'exposition au soleil, la protection contre le vent sont autant de critères à respecter pour limiter l'affaiblissement des plantes du jardin. Sachant qu'il existe dans la nature de très nombreuses variétés aux besoins multiples, il est important avant de planter de mettre tous les atouts de son côté pour un développement serein, au rythme de la nature.

De plus en plus les paysagistes renouent avec ces notions de plante au bon endroit. Les parcs et jardins engagés dans une démarche qualité en vue d'une labellisation misent de plus en plus sur la conservation des espèces locales plutôt que sur l'ajout de plantes exotiques. Avant de planter, rien ne vaut donc mieux que d'observer son environnement pour planter les espèces les mieux adaptées localement.

Lire aussi
Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

La division d'une plante La division d'une plante

Non, il ne s'agit pas là de problèmes mathématiques mais bien d'une pratique de jardinage ! La division des souches, des touffes ou des racines est une méthode qui permet de multiplier une plante...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • St pierre (34150)
    Tu as trop arrosé et le climat d'ici pfffff...
    Répondre à St pierre
    Le 13/05/2016 à 19:33
  • Gael (Reunion)
    J'ai un petit soucis avec ma plante verte capillaire je l'arrose souvent mais depuis 2 jours il y a des petit truc blancs et la racine est en train de sécher. Comment la récupérer ?
    Répondre à Gael
    Le 30/11/2014 à 11:32