Le paillage, en quoi consiste-t-il ?

Pailler au jardin
Pailler au jardin

Au jardin naturel, le paillage consiste à couvrir le sol, autour des plantations, avec des paillis constitués par différents matériaux d’origine naturelle organique ou minérale. L’homme reproduit ici ce qui se fait naturellement sur un sol forestier.

La technique du paillage se fait au potager, au verger, dans les massifs de fleurs vivaces et annuelles, au pied des haies, des jeunes arbres et arbustes, mais également pour les plantes en pot et en jardinières.

Pourquoi pailler ?

Limiter les arrosages

Lorsque la terre est nue, les pertes d’eau par évaporation sont très importantes. A ces pertes s’ajoutent celles dues à la transpiration des végétaux dont les racines subissent un fort échauffement en été. Le paillage fait écran à ces pertes d’eau.

Lors d’une forte pluie d’orage, le paillis se comporte comme une éponge et évite que l’eau ravine la terre sans y pénétrer, il garde le sol frais et meuble en été. Pailler son jardin vous permettra de partir tranquille en vacances au printemps et en été quelque soit la météo : s’il a plu, les mauvaises herbes n’auront pas envahi votre potager et vos massifs de fleurs. Au contraire ; si la sécheresse était au rendez-vous, les végétaux n’auront pas souffert car l’évapotranspiration aura été considérablement limitée. La pluie a des effets négatifs sur les sols argileux non recouverts par la végétation. En séchant, il y aura formation d’une croûte en surface à travers laquelle l’eau des pluies suivantes ne pénétrera pas.

Limiter le désherbage

Sans lumière, les mauvaises herbes ne peuvent ni germer, ni se développer. Dans la mesure où on a pris soin de ne pas épandre le paillage sur un sol déjà envahi, les désherbages réguliers à la binette n’auront plus lieu d’être.

Améliorer la structure du sol

Avec le temps, les paillis organiques se transformeront en humus, élément capital dans la fertilité des sols.

Améliorer la croissance et l’état sanitaire des végétaux

Le rôle tampon du paillage sur les conséquences des aléas de la météo a un effet très favorable pour les végétaux, il évite des stress souvent à l’origine de troubles de croissance ou de sensibilisation aux attaques parasitaires. Quels sont les principaux paillis

Utilisables au jardin naturel

Paillis organiques

En plus de l’effet couverture du sol, ils assurent une fonction fertilisante du fait de leur transformation en humus.

Paillis à longue durée de vie : + de 3 ans

Principalement pour les cultures pérennes : arbres, arbustes et massifs de vivaces. Ils ne sont pas adaptés à une utilisation au potager car tout travail du sol nécessiterait au préalable un ratissage du paillis.

Copeaux de bois
Ils sont colorés ou non, précompostés ou non. Plus le calibre est petit, plus l’écran à la lumière sera important, donc la lutte contre les pousses de mauvaises herbes sera efficace.

Les écorces de pin
Ils sont conseillées pour les plantes acidophiles, elles ne sont pas pratiques au potager car elles nécessitent, comme les copeaux de bois, d’être retirées avant de travailler la terre.

Tailles de haies, d’arbres et d’arbustes broyées pré-compostées
On peut les utiliser au jardin d’ornement, au potager, au verger. C’est un excellent paillis qui enrichira le sol en humus.

Paillis à courte durée : - de 3 ans

Pour tous types de végétaux, ils sont recommandés également pour les cultures à cycle court, car ces paillis peuvent être incorporées à la terre.

Ce sont : les tontes de gazon, les composts pas encore complètement mûrs, les paillettes de lin et les paillettes de chanvre, les coques de fèves de cacao (recommandées pour les massifs de vivaces ou d’annuelles et également pour le potager), les feuilles mortes (à déposer au pied des végétaux sauf pour les feuilles de noyer qui ont un effet herbicide) et feutre de paillage en fibres d’origine végétale.

Feutre de paillage en fibres d’origine végétale

Il laisse passer l’eau et l’oxygène, mais pas la lumière. Il peut être utilisé à la création d’un massif de vivaces ou d’une haie, il est très pratique au potager car contrairement à tous les autres paillis, il présente l’avantage de pouvoir être utilisé sur un sol déjà envahi par des mauvaises herbes. Au bout de quelques mois, en absence de lumière, les adventices auront disparu en se transformant en humus. En retirant le feutre, vous constaterez que la terre est aussi meuble qu’un terreau. Vous pourrez semer ou planter après juste un simple griffage et votre feutre sera réutilisable pour l’année prochaine !

Le saviez-vous ?

Plutôt que de mettre votre vieux tapis à la déchèterie, utilisez-le comme indiqué ci-dessus,  vous serez surpris du résultat !

La durée de vie des différents paillis organiques

  • de 5 à 10 ans : Écorce de pins, copeaux de bois.
  • de 2 à 3 ans : Écorce de feuillus, paillette de lin, coques de cacao.
  • Environ 1 an : Suivant leur calibre, la paille, les feuilles.
  • Quelques semaines : Les tontes de gazon

Lire aussi
Le paillage Le paillage

Le paillage est une technique de jardinage offrant de nombreux avantages au jardin. Il est apparu dans les années 50 aux Etats-Unis et est désormais utilisé aujourd'hui par de nombreux...

Un binage vaut deux arrosages... Oui mais avec un bon paillage ! Un binage vaut deux arrosages... Oui mais avec un bon paillage !

Tous les jardiniers ont entendu un jour ou l'autre le fameux adage ventant les vertus du binage. Bien que tenace cette croyance ne doit pas forcément être prise au pied de la lettre....

Utiliser du carton pour le paillage Utiliser du carton pour le paillage

Le paillage présente de nombreux bénéfices aussi bien au jardin d'ornement qu'au potager. Pourquoi ne pas recycler de vieux cartons en paillage improvisé ? Faciles à mettre en place, ils sont aussi...

Le paillage organique Le paillage organique

Outre sa fonction technique de protection, d'amélioration et de fertilisation du sol, le paillage organique peut aussi avoir un aspect esthétique dans les créations paysagères pour jouer avec les...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Nanou (Sud ouest)
    Merci pour vos bons conseils.
    Répondre à Nanou
    Le 29/05/2016 à 15:36