Comprendre la rotation des cultures

Gérard BOURGES nous aide à comprendre ce qu'est la rotation des cultures au potager.

Je m'abonne 

Qu'est-ce que la rotation des cultures ?

La rotation des cultures signifie simplement que l'emplacement des cultures tourne au sein du jardin ou d'une parcelle. Le principe est simple  : on ne remet jamais une plante au même endroit.

Pourquoi faire tourner les cultures ?

Pour ne pas épuiser le sol

Les plantes cultivées absorbent des éléments minéraux contenus dans le sol mais pas toutes dans les mêmes proportions. Le poireau, par exemple, consomme beaucoup d'azote. Si après sa culture, on installe au même endroit, de nouveau une plante gourmande en azote, (chou... ), cette dernière risque de ne pas pouvoir combler tous ses besoins car le stock d'azote du sol sera en partie épuisé.

Pour nourrir le sol

L'azote est produit naturellement par la décomposition des matières organiques. Il peut être apporté par le compost, ou bien grâce aux légumineuses (les fèves, les pois, les haricots, etc.) qui fixent l'azote de l'air dans le sol. Et ce sont les cultures suivantes qui en profitent. Ainsi, après une culture de pois ou de haricots, il est intéressant de cultiver des légumes feuilles qui ont, généralement, besoin d'azote (exemple : choux, salades, poireaux, etc.).

La rotation des cultures sous-entend donc qu'il est possible de faire vivre son jardin de façon autonome, sans intrant, en dehors du compost.

Éviter la propagation des maladies

L'exemple des nématodes présents dans les racines des pieds de tomate est parlant : les plants de tomates peuvent héberger, au niveau des racines, des nématodes (vers microscopiques). Sur une année ou deux, cela ne pose pas de gros problèmes. Mais, au bout de plusieurs années de culture, ils vont proliférer et se développer au détriment des plants. La rotation des cultures permet d'éviter cela, si on prend bien soin d'installer une plante appartenant à une autre famille botanique. Car si la culture suivante appartient à la même famille botanique, les problèmes peuvent perdurer (par exemple, on ne fait pas suivre une culture de radis après une culture de choux : les deux appartenant à la famille des crucifères).

Pour une mise en place simple de la rotation des cultures

Pour que la mise en place des rotations ne deviennent pas un vrai casse-tête, dessinez un plan de votre jardin, en le découpant en 4 ou 5 parcelles. Puis, répartissez les différentes catégories de légumes (feuilles, racines, fruits...). L'année suivante, décalez les cultures d'une parcelle.

Lire aussi
Principes d'une bonne rotation des cultures Principes d'une bonne rotation des cultures

Idéale pour améliorer la structure du sol et éviter la propagation de maladies et parasites, la rotation des cultures devrait être mise en place dans tous les potagers sur les[...]

La rotation des cultures ou l'assolement La rotation des cultures ou l'assolement

Les légumes du potager n'ont pas tous les mêmes besoins nutritifs et ils ne vont pas non plus les rechercher à la même profondeur, d'ou l'intérêt de pratiquer une rotation[...]

Comprendre l'écosystème du jardin Comprendre l'écosystème du jardin

Gérard BOURGES nous aide à comprendre l'écosystème du jardin que forment les êtres vivants qui y vivent, en relation avec leur environnement.

Comment protéger ses cultures des limaces ? Comment protéger ses cultures des limaces ?

Comment protéger ses cultures des limaces ? Gérard BOURGES nous explique le rôle joué par les limaces dans le jardin et comment les tenir à distance de nos cultures.

Vos commentairesAjouter un commentaire