Les porte-greffes du cognassier et du néflier

Cognassier avec ses coings
Cognassier avec ses coings

Tour d'horizon des portes-greffes  du cognassier et du néflier...

Les porte-greffes du cognassier

Le cognassier (Cydonia oblonga) a pour origine le Caucase, l’Iran, l’Arménie. Il fût introduit très tôt chez nous, surtout dans le secteur méditerranéen.

Porte greffes les plus usités :

Cognassier sydo d’Angers ®. De petite vigueur c’est une amélioration du cognassier d’Angers. Il est un peu moins vigoureux que ce dernier. Il a été créé par l’I.N.R.A. en collaboration avec les pépinières Lepage, en 1975. Il craint les sols argileux mais supporte l’humidité, le froid. Bonne affinité avec les variétés tant de poires que de coings. Il a un équivalent moins connu : le cognassier Adams, obtenu en Belgique dans les années 1980.

Cognassier de Provence BA29. De vigueur un peu plus élevée que sydo il accepte les sols secs, argileux. Il est même compatible avec les poiriers classiques et à poiré.

Cognassier franc. Pour sols argileux, frais, peu calcaires. Adapté à toutes les régions, il est bien productif. Mise à fruits rapide. Pour tiges et formes moins importantes.

Sorbier des oiseleurs. Il résiste très bien au froid. Se plait en sols légers, pauvres et peut mesurer jusqu'à 20 mètres de haut. Pour tiges.

Les porte-greffes du néflier dit d’Allemagne

Le néflier européen, dit d’Allemagne, originaire de l’Asie Mineure a été introduit sur notre territoire par les romains. Il peut mesurer jusqu’à 6 mètres de haut. Il aime les sols pas trop calcaires, sablonneux, riches. Il résiste à une température de moins 20°.

Il est possible de le greffer sur :

Cognassier EMC. Créé en Angleterre. Très peu vigoureux il est utilisé pour des formes moyennes ou petites.

Poirier franc. De forte vigueur, pour tiges et demi tiges. Ils admet les sols profonds et argileux.
Sorbier des oiseleurs. Il résiste très bien au froid. Se plait en sols légers, pauvres et peut mesurer jusqu'à 20 mètres de haut. Pour tiges.

Franc néflier de Smith. Il sert d’intermédiaire sur aubépine afin d’assurer la compatibilité lorsqu’on veut greffer un autre néflier. Pour tiges et demi tiges.

Lire aussi
Les porte-greffes du cerisier Les porte-greffes du cerisier

Tour d'horizon des portes-greffes du cerisier... L’apparition du cerisier primitif est due à des mouvements humains étrangers venus de l’Est de notre territoire (Asie Mineure,...

Les porte-greffes du prunier Les porte-greffes du prunier

Tour d'horizon des porte-greffes du prunier... Il y a une époque ou le Damas noir de Toulouse était utilisé comme porte-greffes en sols humides, lourds et calcaire. Sur haute-tige la mise à fruits...

Les porte-greffes du pommier Les porte-greffes du pommier

Tour d'horizon des portes-greffes du pommier... Dans notre pays les pommiers Malus acerba et Malus silvestri produisaient des pommes sauvages, déjà au quaternaire. Les empreintes de feuillage du...

Les porte-greffes du poirier Les porte-greffes du poirier

Tour d'horizon des portes-greffes du poirier... Le poirier se développe sur notre territoire depuis des temps immémoriaux et fit partie de la nourriture tant en fruits qu’en légumes....

Vos commentairesAjouter un commentaire