Quel mélange utiliser pour le rempotage ?

Le printemps est la grande période de rempotage des plantes. Trop souvent celles-ci sont installées dans un terreau de moindre qualité ou un substrat inadapté qui implique des erreurs de culture. Et si vous composiez vous-même le mélange idéal ?

Terreau de rempotage disponible dans le commerce
Terreau de rempotage disponible dans le commerce

Intérêts de composer son propre mélange

De nombreuses plantes ont des besoins un peu particuliers que ne couvrent pas forcément les sacs de terreau du commerce. En mélangeant divers éléments et en vous renseignant bien sur les besoins réels de chaque plante vous obtiendrez le substrat parfait pour chacune d'entre-elle avec parfois des économies à la clé !

Certains terreaux sont pauvres, d'autres pas assez acides ou drainants, en corrigeant ces paramètres les plantes profiteront des éléments dont elles ont réellement besoin et pousseront donc bien mieux !

Mélange pour les plantes vertes classiques

Les plantes d'intérieur, dites 'plantes vertes' parce que l'on privilégie la beauté des feuilles à celle des fleurs, nécessitent un mélange contenant de l'azote pour croître et justement demeurer bien vertes. Votre arme : la poudre de corne broyée, un engrais bio libérant de l'azote. Préparez un mélange constitué pour moitié de bon terreau universel, d'1/4 de terre de jardin non calcaire et d'1/4 de tourbe. Ajoutez la dose de poudre de corne broyée indiquée par le fabriquant selon la quantité de mélange préparé.

Mélange pour plantes succulentes

Les kalanchoés, crassulas ou echeverias ont besoin d'un substrat à la fois riche et drainant. Constituez un mélange composé, d'1/3 de terreau, d'1/3 de terre de jardin et d'1/3 de sable de rivière de granulométrie moyenne. N'oubliez pas d'utiliser un pot percé en son fond et de ménager un lit de graviers ou de billes d'argile au fond du pot pour que l'eau s'écoule plus facilement.

Mélange pour cactus

Les cactus ne supportent pas l'excès d'humidité. Le mélange de base devra donc être fort drainant. Comptez 1/3 de terreau ou de terre de jardin pour 2/3 de sable de rivière de granulométrie moyenne.  Drainez le fond du pot avec des graviers ou de petits galets plutôt qu'avec des billes d'argile qui retiennent trop l'humidité. Autour du collet des plantes, étalez une bonne couche de sable. Ce mélange est valable pour la majorité des cactus mais attention : certaines espèces comme les Ariocarpus ou les Lithops requièrent un mélange très minéral constitué d'encore plus de sable, de pouzzolane ou de perlite.

Mélange pour plantes acidophiles

Certaines plantes comme les azalées, les fougères, les rhododendrons ou les camélias ont besoin d'un substrat acide pour croître de manière optimale et sans risque de chlorose.

Préparez un mélange composé d'1/4 de compost, d'1/4 de terreau et de 2/4 de terre de bruyère. Ajoutez un mélange de corne broyée et de sang séché (une poignée par pot).

Lire aussi
Le rempotage en images Le rempotage en images

Le printemps est une période favorable pour le rempotage. Nous vous proposons de suivre en images le rempotage d'un pittosporum un peu à l'étroit dans son pot en plastique.

Quel matériel pour démarrer la ruche ? Quel matériel pour démarrer la ruche ?

André LETORT et Gérard BOURGES du Jardin des Cistes nous expliquent quel est le matériel nécessaire pour démarrer une ruche.

Le rempotage Le rempotage

Votre plante est un peu à l'étroit ? Un rempotage pour lui donner plus d'aisance s'impose.

Le rempotage des orchidées Le rempotage des orchidées

Comme toutes les plantes qui se plaisent et se développent, il arrive un moment ou la plante se sent à l'étroit dans son pot et un rempotage devien nécessaire.

Vos commentairesAjouter un commentaire