A LA UNE »
Céleri rémoulade

Retour en grâce de notre abeille noire

L'abeille noire, un retour en grâce ?
L'abeille noire, un retour en grâce ?

Longtemps laissée pour compte, voire rejetée par les professionnels de l'apiculture, l'abeille noire fait son retour en force grâce à de nombreux conservatoires qui veulent sauver cette espèce indigène en voie de disparition sur notre territoire.

Une disparition programmée

Remplacée par des espèces venant d’Italie ou du Caucase, Apis mellifera mellifera, notre abeille noire, risque de disparaître du paysage européen d'ici 15 ans. Présente depuis 10 millions d'années sur le vieux continent, cette abeille a pourtant survécu aux périodes de glaciation et à de nombreux tourments, mais c'était sans compter sur le pouvoir de destruction de l'être humain. Abandonnée, malmenée par les pratiques agricoles et apicoles, remplacée par des espèces jugées plus intéressantes, agressée par les pesticides et en mal de plantes mellifères variées, notre abeille noire tend peu à peu à disparaître.

Des qualités indéniables

Pourtant cette abeille locale, parfaitement adaptée au climat d'Europe du Nord présente bien des qualités notamment une très bonne rusticité et une vigueur à l'essaimage parfois considérée comme un désavantage en apiculture, mais une bénédiction au niveau de la biodiversité et de la survie de l'espèce. L'abeille noire résiste bien au froid et n'a pas besoin de l'action humaine pour se nourrir. Nul ajout de sirop de glucose qui dénature la texture et le goût du miel, ni de gestes d'entretien constants pour que cette abeille vive en harmonie avec son environnement.

Vigoureuse, musclée, sa couleur noire est un autre atout lui permettant de capter un maximum de chaleur, alors que ses poils permettent le transport de pollens même en conditions climatiques difficiles. Une abeille parfaitement adaptée au Nord de l'Europe !

Des conservatoires et des vallées pour sauver l'abeille noire

Depuis 1989, date à laquelle a été créé le premier conservatoire de l'abeille noire sur l’île d’Ouessant, de nombreux autres projets ont vu le jour pour sauvegarder notre patrimoine biologique apicole. Pour exemples, le conservatoire d’Île-de-France qui compte 350 colonies ou celui des Cévennes créé en 2008 qui compte 150 colonies et un projet d'ampleur, la création de la 'Vallée de l'abeille noire'. Sur un territoire de 20 hectares dans le Parc national des Cévennes, tout est fait pour que l'abeille noire se sente à nouveau chez elle !

Ainsi le débroussaillage permet de replanter une ressource florale très diversifiée, mettant à l'honneur les plantes mellifères locales, l'ancienne châtaigneraie, les arbres fruitiers de la région, le tout sans aucun engrais ni pesticide. Le sarrasin est à nouveau cultivé pour sa qualité nutritionnelle et sa facilité d'entretien. Intéressante pour les pollinisateurs, cette céréale sert aussi de plante fourragère pour les animaux et permet de produire une farine riche en antioxydants et en protéines, qui en prime ne contient pas de gluten.

Traditionnelles, les ruches ménagées dans des troncs de châtaignier sont réhabilitées. Le projet prévoit de faire appel à une association d'adultes handicapés pour fabriquer de nouvelles ruches traditionnelles qui seront placées non loin de celles du conservatoire.

Une belle aventure qui permettra, à terme, non seulement de préserver l'abeille noire mais aussi la biodiversité, tout en relocalisant l'économie et en privilégiant les circuits courts. Un exemple à suivre !

Lire aussi
Sauver l'abeille noire Sauver l'abeille noire

Menacée de disparition face à la concurrence d'autres abeilles sélectionnées pour leur productivité, l'abeille noire a pourtant bien des atouts et mérite d'être préservée. L'abeille noire, une...

L'abeille domestique L'abeille domestique

L’abeille est une alliée de poids pour le jardinier. Cet insecte velu est en effet l’un des meilleurs agents naturels de pollinisation au potager. L'abeille domestique est présente...

Le retour du printemps Le retour du printemps

Il donne du baume au cœur et fait chanter les oiseaux, victoire du jour sur la nuit, du soleil sur le froid, le printemps signe un renouveau chaque année attendu ! La nature en effusion Au...

L'abeille maçonne, Osmie L'abeille maçonne, Osmie

Bien avant l'abeille commune, l'abeille maçonne est à l'ouvrage pour le plus grand bonheur du jardinier L'osmie ou l'abeille maçonne est une abeille solitaire qui fait son apparition en mars-avril...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Jocelyne.jarry@yahoo.fr (Sud Sarthe)
    Je suis apicultrice amateur, on m'a donné un essaim il y 15 jours, je me suis aperçue que c'était des abeilles noires, j espère quelles vont bien shabituer a être dans une ruche, si cela vous intéresse je peux vous donner des nouvelles
    Répondre à Jocelyne.jarry@yahoo.fr
    Le 28/05/2018 à 22:51