Micocoulier de Virginie, Micocoulier occidental

Fruits du Micocoulier de Virginie, Celtis occidentalis

Botanique

Nom latin  : Celtis occidentalis
Synonyme  : Ulmus chinensis
Famille  : Ulmacées
Origine  : Chine, Japon
Période de floraison : mars
Couleur des fleurs  : blanches mais peu voyantes
Type de plante : arbre
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 15 à 20 m

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, jusqu'à -34 °C
Exposition  : mi-ombre à plein soleil
Type de sol : limono-argileux, calcaire, très tolérant
Acidité du sol  : acide à basique
Humidité du sol  : humide à sec
Utilisation : massif, lisière, arbre isolé
Plantation, rempotage : automne, printemps
Méthode de multiplication : boutures, semis

Celtis occidentalis, le micocoulier de Virginie, ou micocoulier occidental, est un arbre caduc appartenant à la famille des Cannabacées, autrefois considéré parmi les Ulmacées. Il est originaire d’Amérique du Nord, de Québec et du sud-ouest de l’Oklahoma, croissant en zone ouverte telle que les bords de rivières ou landes rocheuses. Le micocoulier est un arbre de taille moyenne, de croissance rapide, intéressant pour arborer les terres difficiles, tant il est adaptable. Il est mellifère et produit de petits fruits comestibles.

Description du micocoulier de Virginie

Celtis occidentalis est un arbre haut de 15 à 20 m développant une amplitude à peine plus étroite. Il porte une couronne irrégulière lorsqu’il est jeune, qui devient cylindrique avec la maturité. Le celtis occidental est capable de se ramifier très bas et de montrer de fortes branches charpentières démarrant bas s’il n’est pas ébranché dans sa jeunesse. La dominance apicale est contrariée par une tendance qu’ont les bouts de branches à mourir en hiver. Cela impose une croissance sinueuse aux rameaux, puis aux branches, qui n’est pas sans attrait.

Son tronc est rugueux, couvert de fines écailles d’écorce grise.

Les feuilles du micocoulier occidental sont alternes, ovales, à base lisse et arrondie, mais à marge dentées et plus aiguë vers l’extrémité. Le limbe, de texture rugueuse, est vert moyen au revers jaunâtre et velu. Ce feuillage vire au jaune pâle en automne.

Celtis occidentalis fleurit de fin avril à début mai. Les fleurs se développent en même temps que les feuilles, insérées à leur aisselle, elles sont blanchâtres, petites, peu voyantes. Elles sont hermaphrodites, pollinisées en grande partie par les abeilles, et produisent alors un petit fruit charnu à noyau, le microcoule. Le microcoule est sphérique, d’environ 1 centimètre de diamètre, rouge à noirâtre en octobre lorsqu’il est mûr ; ce fruit est comestible, ayant un gout sucré agréable qui rappelle celui de la datte.

Comment cultiver le micocoulier occidental

Celtis occidentalis est un arbre supportant presque toute condition de culture du moment qu’il est en exposition ensoleillée au moins la moitié de journée. Il montre une croissance vigoureuse et rapide en sol riche et limoneux, assez frais et en plein soleil ; ce sont ses conditions de croissance optimum, mais cet arbre accepte aussi les substrats sablonneux, caillouteux, calcaires ou argileux. Il peut croître en terre humide, mais devient très résistant à la sécheresse une fois bien enraciné. Il supporte les vents violents et peut servir de brise-vent. Il croît en ville, peu sensible à la pollution.

Le celtis occidental est extrêmement rustique, cependant, ses jeunes rameaux pas assez lignifiés ont pourtant tendance à geler, ce qui explique sa tendance à croitre en zigzag. Lorsque les étés ne sont pas assez chauds, ses fruits murissent difficilement.

Celtis occidentalis est donc un arbre à utiliser dans les zones difficiles, là où on ne sait quoi planter : terres incultes, situation éventée, atmosphère polluée, sol très calcaire… ou si l’on souhaite rapidement un arbre où les enfants profiteront de se branches basses pour grimper.

Il a l’avantage d’être de transplantation aisée, car il reprend très facilement, moyennant quelques arrosages dans l’année qui suit la plantation.

Cercis occidentalis repousse de souche si on le tronçonne à ras de terre ;   il peut aussi être recépé, ce qui peut permettre une utilisation en haie.

Comment multiplier le micocoulier ?

Les graines doivent connaitre une stratification froide (4 °C max) de 2 à 3 mois avant de germer. Le plus simple est de les semer en automne et de maintenir le pot de semis dehors. Les micocouliers germeront au printemps.

Espèces et variétés de Celtis

Environ 70 espèces de micocouliers

  • Celtis laevigata, micocoulier du Mississippi
  • Celtis australis, micocoulier de Provence
  • Celtis sinensis, micocoulier de Chine
  • Celtis tenuifolia, micocoulier rabougri
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ? Les 3 principales contraintes...

Un potager au balcon Un potager au balcon

Nulle raison de se priver de la joie de récolter des légumes frais cultivés de façon naturelle sous prétexte que vous ne possédez qu'un simple balcon. A la fois décoratif et utile, cet aménagement...

Le calendrier du potager Le calendrier du potager

Ce tableau donné à titre indicatif présente les périodes de semis, de repiquage et de récolte pour les principaux légumes et pour un climat moyen (type Ile-de-France). Pour chaque espèce, il existe...

Débuter un potager Débuter un potager

Des légumes fraîchement cueillis et regorgeant de saveur qui n’en a pas rêvé ? Sautez le pas en créant votre potager : plaisir des sens garanti ! Le choix de l’emplacement Plusieurs...

Vos commentairesAjouter un commentaire