A LA UNE »
Histoires de Frêne

Le vert à soi, décoration végétale de fenêtre

Présentée à Courson, la jardinière du vert à soi est concept de design et de décoration végétale créé pour se fixer sur les murs, les rambardes et les rebords de fenêtres. Sa taille ample et son ergonomie adaptée à la fenêtre permettent d’installer une multitude de pots et de créer un jardin suspendu.

La jardinière du Vert à soi
La jardinière du Vert à soi

Avec la jardinière du Vert à soi, la fenêtre de ville devient une fenêtre avec vue sur un petit paysage. Plusieurs accessoires comme les arceaux et les bacs à compartiments permettent d’agrémenter la jardinière afin d’accueillir les arbustes et les plantes grimpantes. L’équipe du Vert à soi propose également d’aménager les jardinières par des végétaux issus des pépinières de la région et d’entretenir les plantations.

Marion Bartel, conceptrice de la jardinière du Vert à soi, est photographe de formation. Diplômée de l’École Nationale Supérieure des arts visuels de La Cambre à Bruxelles, elle n’avait pas à l’origine l’ambition de devenir paysagiste. Cependant, elle a toujours aimé jardiner et agrémenter ses fenêtres de ses plantes de prédilection. Elle concevait elle-même ses propres jardinières qu’elle faisait faire par un ferronnier. Ce sont ses amis, qui, séduits par le concept, ont souhaité la même chose pour leurs fenêtres. « Au départ, ce qui m’intéressait, ce n’était pas la terrasse, le balcon ou le jardin mais la fenêtre. C’est une façon de démocratiser le jardin. La chose a pris de l’ampleur, et ce sont les amis d’amis qui m’ont demandé à leur tour de leur confectionner des jardinières chez eux. J’ai donc crée ma structure il y a trois ans. » dit-elle.

Objet d’artisanat, la jardinière conçue par Marion Bartel est réalisée par un ferronnier selon ses propres plans. Chaque jardinière est unique car elle est faite sur mesure. Seule le design de la créatrice reste le même.

À ces jardinières s’ajoute également l’aménagement des fenêtres. Marion Bartel propose des thèmes pour agrémenter chaque type de fenêtres : cuisine, salon, chambre, salle de bain. Les plantes se déclinent en fonction des espaces à agrémenter. « Pour une salle de bain, j’aime utiliser des plantes d’eau, de façon à rappeler l’utilité de cette pièce. C’est une façon aussi de donner des idées aux clients. » dit Marion Bartel. Iris, petits joncs, lentilles d’eau, prêles d’hiver, roseaux et reines des prés composent la jardinière d’une salle de bain.

La jeune femme est humble mais elle a su séduire de grands noms du luxe comme le Lutétia qui a souhaité qu’elle réalise des jardinières pour agrémenter plusieurs suites lors d’une vente de bijoux de luxe. Elle fait également parler d’elle dans des grandes revues de modes. « C’est une belle aventure qui a commencé par un rapport personnel à la fenêtre et qui a rencontré beaucoup d’écho. » Nous lui souhaitons tous le succès qu’elle mérite.

Marion BARTEL

Marion Bartel a débuté sa carrière en tant que photographe. Elle est diplômée de l’École La Cambre à Bruxelles où elle a étudié la photographie. Elle est devenue par la suite paysagiste autodidacte en élaborant son concept de décoration de fénêtre.

Lire aussi
Un jardin sur ma fenêtre Un jardin sur ma fenêtre

En ville, il est rare d'avoir la chance de posséder un jardin, voire même un balcon. Qu'à cela ne tienne ! Un rebord de fenêtre suffira à créer un petit espace[...]

Toiture végétale : la technique Toiture végétale : la technique

L'installation d'une toiture végétale implique une mise en oeuvre particulière du fait notamment du poids de l'ensemble mais aussi des impératifs d'étanchéité et des nécessaires accès pour...

Toiture végétale : un atout écologique pour les constructions durables Toiture végétale : un atout écologique pour les constructions durables

Peu connue en France, la toiture végétale cumule pourtant tous les avantages. Installée sur les terrasses ou les toits peu pentus, elle s'inscrit dans une démarche de développement durable en[...]

Vert Provence, le compostage industriel Vert Provence, le compostage industriel

La société Vert Provence répond à nos question concernant le compostage industriel

Vos commentairesAjouter un commentaire