Palmier bonbonne

Palmier bonbonne, Hyophorbe lagenicaulis sur l'île de Ténérife aux Canaries

Botanique

Nom latin  : Hyophorbe lagenicaulis
Synonyme  : Mascarena lagenicaulis
Origine  : Maurice
Période de floraison : mai, juin
Couleur des fleurs  : blanc
Type de plante : plante tropicale
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 4 à 5 m

Planter et cultiver

Rusticité  : non rustique, 10°C
Exposition  : soleil à mi-ombre
Type de sol : riche et humifère
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : frais et drainant
Utilisation : conteneur, véranda
Plantation, rempotage : novembre à mars
Méthode de multiplication : semis

Généralités

Le palmier bonbonne, Hyophorbe lagenicaulis, est une plante tropicale arbustive de la famille des Arécacées. Originaire de Maurice, le palmier bonbonne est menacé, mais largement cultivé par les passionnés de palmiers, et planté dans de nombreux jardins botaniques. Il est parfois aussi appelé palmier bouteille, bien que ce nom vernaculaire soit celui d’une espèce proche, Hyophorbe verschaffeltii.

Non rustique en dehors des régions tropicales, le palmier bonbonne se cultive assez facilement à l’intérieur en hiver, et sorti dehors en été dans les régions tempérées douce, ou encore en véranda toute l’année.

Description du palmier bonbonne

Hyophorbe lagenicaulis est un petit palmier de croissance lente qui montre dans sa forme mature un tronc renflé en forme de carafe ou bonbonne. Son look trapus et épais est remarquable, raison pour laquelle il est si cultivé. Le tronc qui en fait est un stipe, une fois dénudé des feuilles sèches est joliment annelé par une succession de cicatrices foliaires serrées et horizontales. Le stipe atteint avec l’âge, une hauteur de 3 à 4 m. Il porte au-dessus d’un collet aérien lisse, une couronne de grandes feuilles composées de nombreuses et étroites folioles assez souples. La couronne porte au maximum une dizaine de palmes, même sur les sujets âgés. L’arbuste est particulièrement adapté pour résister aux tempêtes tropicales.

Culture du palmier bonbonne

Hyophorbe lagenicaulis est relativement simple de culture. Il demande un substrat humifère et bien drainant. Pour une culture en conteneur, un simple mélange de terreau avec du sable de rivière lui convient parfaitement.

Le palmier ou palmiste bonbonne demande une température élevée pour se développer : de 20 à 35°C le jour. En Europe, Il est généralement cultivé en extérieur durant la belle saison et rentré en intérieur dès que les températures nocturnes descendent en dessous de 10°C.

Les arrosages sont abondants, on laisse juste la terre à peine sécher entre chaque arrosage. L’eau d’arrosage ne doit pas être calcaire : eau de pluie ou déminéralisée. Il aime une atmosphère un peu humide et apprécie une douche ou une brumisation toutes les semaines ou tous les quinze jours selon la sécheresse du climat. En hiver, une température de 10 °C lui fait stopper sa croissance, ce qui est le mieux, car il manque de lumière sous nos latitudes : les arrosages sont alors beaucoup diminués.

Pour obtenir une belle forme de bonbonne compacte et épaisse, Hyophorbe lagenicaulis demande le plein soleil durant sa croissance. Il faut juste au moment de le sortir au soleil, le protéger quelques jours des rayons brulants, avec un voile, ou en le laissant à l’ombre légère, le temps qu’il s’adapte et s’endurcisse.

Semis d’Hyophorbe lagenicaulis

Le palmier bonbonne ne se multiplie que par semis. Les graines très fraiches sont capables de germer en un peu moins d’un mois en milieu très chaud, entre 22 et 25°C la nuit et une température de 30 à 35°C pour le jour, tout en surveillant l’apparition de pourriture. En revanche des graines ayant été stockées peuvent mettre plus de deux années avant de se décider à germer.

La terre de semis est un mélange de tourbe (qui limite les champignons) et de sable. L’humidité doit rester élevée dans le substrat comme autour des plantules (sous plastique ou en germoir). Cependant elles sont sensibles à la fonte des semis. Les jeunes plantules doivent être sevrées en douceur de cette atmosphère humide.

Le saviez-vous ?

Hyophorbe lagenicaulis est une espèce menacée dans son habitat naturel. Il est replanté en masse dans l’île ronde, au nord de l’île Maurice, interdite de visite, qui sert de réserve naturelle botanique et animale. Il y est protégée ainsi qu'une espèce de boa très rare.

Espèces et variétés de Hyophorbe

5 espèces, toutes menacées
Hyophorbe verschaffeltii, le palmier bouteille, de croissance légèrement plus rapide
Hyophorbe indica, l'espèce endémique de la Réunion

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Savoir choisir son palmier Savoir choisir son palmier

Florian DUROUSSET de la pépinière bio jardins nous parle de la bonne manière de choisir un palmier Cela commence par définir l'emplacement final du palmier car au nord on ne placera peut-être pas...

Le rotin, un palmier grimpant Le rotin, un palmier grimpant

Sous l'appellation commune de 'palmier à rotin' se cachent de nombreuses espèces tropicales de palmiers grimpants à fort développement. Ces plantes étonnantes sont utilisées dans de nombreux...

Charançon rouge du palmier, Rhynchophorus ferrugineus Charançon rouge du palmier, Rhynchophorus ferrugineus

Le charançon rouge est un coléoptère originaire des îles indonésiennes et de l'Inde méridionale. Il détruit sur ses terres d'origine les plantations de cocotiers ; il est donc considéré comme...

Papillon du palmier, Paysandisia archon Papillon du palmier, Paysandisia archon

Le papillon du palmier (Paysandisia archon) est un insecte de fort belle envergure (10 cm), faisant partie de la famille des Lépidoptères. Ce papillon est très coloré. Les ailes antérieures sont...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Mahmoud abbas (Rhône-alpes)
    Ce n'est déjà pas très facile d'élever des jubaeas, alors les hyophorbes !!!
    Répondre à Mahmoud abbas
    Le 14/01/2015 à 22:22